Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 17:43


La ministre Pascale Boistard dénonce une publicité des Galeries Lafayette montrant une femme nue allongée sur le ventre, le bas de son bikini accroché à un orteil, photographie signée Jean-Paul Goude qui peut être considérée comme une oeuvre d'art. Une jolie femme m'a-t-on dit ! Mais Mme Boistard raisonne comme au temps où l'église cachait certaines parties des tableaux trop osées à sa morale puritaine.

La question qui doit se poser est : est-ce qu'en 2030 la doudoune ne va-t-elle pas remplacer le bikini ?

Les médias dominés en parlent pas, Libération, Le Monde, Nicolas Hulot et Jean Jouzel se taisent, pourtant la nouvelle est importante : en 2030, dans 15 ans, le réchauffement climatique ne sera plus qu'un rêve, nous allons avoir froid.
Un "petit âge glaciaire" comme celle que l'Europe a connu entre 1646 et 1715, époque pendant laquelle le fleuve Tamise était resté gelé pendant près de 7 semaines à tel point que chacun pouvait y circuler sans crainte.

Le responsable est le Soleil dont l'action n'est jamais pris en cause par les alarmistes du GIEC.
C'est après avoir mis au point de nouveaux modèles relatifs au cycle du soleil, que les chercheurs de la Northumbira ont semble t-il pu mettre en évidence des prévisions météorologiques beaucoup plus précises en ce qui concerne son activité et tous les phénomènes qui en dépendent.
Cet "âge de glace temporaire s'explique par les mouvements de fluides à l'intérieur du soleil qui vont s'annuler pendant un cycle de 11 ans et vont faire baisser les températures entre 2030 et 2040" indique les chercheurs.
L'activité solaire pourrait chuter de 60%.

C'est une hypothèse considérée comme très probable par des scientifiques selon une étude rendue publique par la Royal Astronomical Society britannique. Elle s'appuie sur un nouveau modèle des cycles solaires qui donne des prévisions d’une précision sans précédent sur les irrégularités de l'activité de notre étoile.

Certes, c'est une hypothèse assortie du conditionnel, mais l'alarmisme du GIEC n'est-il pas, elle aussi, assorti du conditionnel ?

Autre facteur qui m'irite dans les certitudes du GIEC et des écolos : ils oublient les volcans.
A travers l'Histoire, certaines éruptions volcaniques ont profondément marqué la vie des Hommes en provoquant des changements climatiques soudains.
Nous sommes en 536 après JC, Procope de Césarée, grand historien de son époque, s'étonne : "pendant cette année, un signe de mauvais augure a eu lieu. Le Soleil a donné sa lumière sans éclat et il a paru avoir comme une éclipse, parce que ses rayons ne brillaient pas."
le volcan indonésien Krakatoa s'est réveillé, il n'émet pas de lave mais dégage une couche impressionnante de résidus dans l'atmosphère qui, selon les dernières études, pourraient bien avoir couverte la planète entière pendant plusieurs années avec des conséquences tragiques. Car après cette explosion, les écrits historiques nous montrent des évènements étranges. Soudainement, la température moyenne va chuter. L'agriculture subit un contrecoup sévère et la famine s'installe en Europe.
Au 10ème siècle, c'est le volcan islandais Eldgjá qui explose. Une étude de la Nasa va ainsi montrer l'impact du nuage d'aérosols qui déboule en Europe du nord. L'occultation du soleil va provoquer un hiver très rigoureux en 939-940, provoquant famine et maladies.
En 1783, l'Islande subit l'éruption de Lakagígar. En Islande, la famine tua ¼ de la population. En Europe, un épais brouillard va s'installer et tuer les plus faibles. En France, les cultures meurent, la famine s'installe, les hivers gelés se succèdent. Quelques années plus tard, les Français viendront frapper aux grilles du roi pour réclamer de la nourriture avec les conséquences que l'on connait.

Eruption possible d'un volcan, âge glaciaire prévisible, que Mme Boistard se rassure les femmes-à-poil vont disparaître de nos murs !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Climat Soleil Volcans
commenter cet article

Articles Récents