Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 11:37

Votez pour la liste "le changement, c'est maintenant"

Dans la catégorie "petits nouveaux" :
Martine Aubry
Laurent Fabius
Michel Sapin
Lionel Jospin
Le fantôme de DSK

Dans la catégorie "serviteurs de la droite" :
Jacques Chirac
Claude Chirac
Brigitte Girardin
Martin Hirsch.
Corinne Lepage.
Fadela Amara.
Valérie Damidot.
Azouz Begag.
Jean-Jacques Aillagon.
Eric Besson hésite encore

Votez pour "le changement, c'est maintenant".

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 16:51

    Quel est le sujet commenté de long en large par les médias ?
    Les sondages
"les courbes se croisent....", "l'écart se reserre....", "l'élection se jouera entre..."
Et les électeurs dans tout cela ?

Certains sont enfermés dans une "boîte noire" appelée "échantillon représentatif" de quelques centaines d'individus interrogés par téléphone après inscription, quand ce n'est pas dans un sous-échantillon d'une centaine de jeunes qui a valu au Monde une remmontrance de la Commission des sondages (sondage CSA du 9 avril - les jeunes votent FN-).
Dans votre entourage connaissez-vous quelqu'un qui a été "sondé" ?

    Après avoir entendu ou regardé une dizaine de fois le spot publicitaire qui affirme que la lessive XXX lave plus blanc en consommant moins d'eau, consciemment ou inconsciemment, le consommateur met la lessive XXX dans son caddy.
Les sondages multi-diffusés et poly-commentés ont le même effet que les spots publicitaires avec des effets opposés :
- les candidats les plus sérieux du 2nd tour sont désignés, je choisirai l'un ou l'autre pour le "booster",
- tout est joué, j'attendrai le 2nd tour.

    Le seul sondage qui aura de la valeur sera celui de sortie des urnes, interdit de publication avant 20 heures, il sera diffusé des 18H30 par la RTBF et la Tribune de Genève.

    On assiste au sauve-qui-peut de ceux qui quittent le "Titanic" alors que l'hôte de l'Elysée n'a pas encore perdu, et peut même l'emporter, parmi les fuyards je retiens le nom de l'avocate d'affaires, Corinne Lepage, très appréciée à Vendeuil, qui sent le poste de Ministre de l'Ecologie d'Hollande à sa portée

Puisque les médias nous affirment que le 1er tour se jouera entre les 2 favoris qu'ils ont choisis, avant que les électeurs se prononcent, la question du jour est "1 ou 2 débats entre les 2 tours".
Le candidat qui ne veut pas entrer dans les détails de son projet ne souhaite qu'un débat, moins on en dit.... laissons-nous porter par la vague....
L'autre souhaite 2 débats d'une heure 30 chacun, ce qui me paraît mieux refléter le besoin de démocratie, 1H30 ce n'est pas trop long, 2 débats ça permet de "balayer" tous les sujets.

    Car en fait, quelles sont les questions pour lesquelles nous n'avons aucune réponse précise ?
- réduire la dette, parfait, mais allons-nous payer davantage d'impôts ?
- austérité, règle d'or, comment faire sans agraver la situation des ménages ?
- la gauche saura-t-elle résister à la demande patronale de flexivilité du travail ?
- saura-t-elle s'opposer à la demande de l'Europe qui souhaite réduire les politiques sociales ?
- et le SMIC à 1700 euros ? il est à 1800 euros au Luxembourg,
etc, etc,.... tant de questions sans réponse.


    Françoise Hardy me donne une idée, je vais m'exiler en Suisse, rejoindre les exilés fiscaux comme les familles Peugeot, Bic, Fournier (Carrefour), Smet,..... on estime à 600 milliards d'euros la perte cumulée de l'évasion fiscale !
    Et on demande et demandera au peuple de faire un effort, car que ce soit la droite ou la gauche de gouvernement au pouvoir ce sont toujours les mêmes qui paient.

    Nous avons eu tant de super-cadors pour gérer les finances de la France que la dette n'a cessé de croître :
1981 Jacques Delors
1986 Édouard Balladur
1992 Michel Sapin
1995 Jean Arthuis
1997 Dominique Strauss-Kahn
2000 Laurent Fabius
2002 Francis Mer
2004 Nicolas Sarkozy
2005 Thierry Breton
2007 Christine Lagarde
2011 François Baroin


    Et nous voyons où nous en sommes !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 17:54

    Pourquoi les gens s’abstiennent-ils ?
Les causes sont multiples : les pratiques politiques des élus depuis des décennies et celles des responsables sociaux et économiques, obstacle au développement des syndicats, ségrégation de l’habitat (ghetto), désindustrialisation et délocalisations, inquiétudes face à l’avenir,......

    Dans 5 jours, L'abstention resterait importante malgré les nombreux choix offerts aux électeurs, de l'extrême-droite à l'extrême-gauche :

Le camp de la peur, 2 candidats.
Marine Le Pen axe sa campagne sur l'abominable Sarazin
Merah, les débats sur le voile, les piscines, la nourriture hallal, la polygamie, la lapidation, les mariages forcés, les procédures pour ceux qui osent porter atteinte à son personnage de Blanche-Neige (Eva Joly ou la LICRA et sa revue, mais pas un mot sur l'affreux assassin islamophobe Anders Breivik dont le procès a débuté hier par un salut d'extrême-droite.

Nicolas Sarkozy a passé son mandat à opposer les Français les uns contre les autres, le privé contre le public, les assistés contre ceux qui travaillent, le bon Français contre ceux qui viennent manger notre pain Roms ou émigrés,...
Le candidat perd même ses repères quand devant 50 000 personnes à la Concorde, il associe Hugo et Chataubriant, de véritables républicains, à Curzio Malaparte, le théoricien du fascisme italien !
    En 1928, mon grand-père maternel, Fortunato, a fui l'Italie de Mussolini avec femme et enfants après avoir compris ce que l'extrême-droite italienne réservait à ses enfants.

Le ventre mou.
    Dans cette catégorie, je trouve deux représentants qui ne semblent pas avoir apprécié les enjeux de l'après-2012.
François Bayrou est l'homme de l'augmentation de la TVA, +1 en 2012 et +1 en 2013, les ménages apprécieront.

François Hollande a toujours montré qu'il était l'homme du compromis, dans ce cas si on obtient un peu c'est en lachant beaucoup face aux marchés.
Sa popularité doit beaucoup aux financiers qui contrôlent Le Monde, Mediapart ou le Nouvel Observateur.

Les réalistes.
Dans la catégorie réaliste, je classerai Jean-Luc Mélenchon Eva Joly et Nicolas Dupont-Aignan.
    Avec des approches différentes, ils se rejoignent sur les véritables obstacles au progrès social : l'Europe des marchés, la ré-industrialisation nécessaire, la planification de l'économie, la crise écologique, la dégradation du pouvoir d'achat.
    face à un crocodile (les marchés), on ne s'arme pas d'un simplebâton.

L'utopie visionnaire.
Jacques Cheminade est le type même de l'utopiste dans la mesure où, avec une démarche scientifique,  il se projette dans l'avenir, décrit admirablement ce qu'apporterait la recherche spatiale dans la vie quotidienne, mais ce qu'attendent les Français ce sont des mesures immédiates.

La vraie vie ouvrière.
    Philippe Poutou a surpris tout le monde par sa simplicité, son discours compréhensible par les gens simples, son avantage est d'être le seul à vivre les problèmes des ouvriers.
Le NPA a sa place au sein du Front de Gauche.

Le décalage.
Nathalie Artaud parle bien des classes laborieuses, elle qui est confortablement installée dans un poste de fonctionnaire, professeur agrégé de gestion.

    Comme on le voit, le choix est vaste, malheureusement l'électeur est allé de déceptions en désillusions, excepté entre 1981 et 1983, espoir que le FDG essaie de renouveler
    La période Jospin est dans toutes les mémoires avec le démantèlement des services publics et l'Etat qui ne "peut pas tout" face aux marchés.
 

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 17:09
Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 18:17

 En lisant la presse locale, en visitant les sites internet et blogs locaux (avec modération), je constate que les soutiens de François Holland, qu'ils soient adeptes de la sociale-démocratie ou qu'ils soient contraints et résignés, sont plutôt discrets, aussi vagues que l'est leur candidat, dont le programme ne comporte que les têtes de chapitre.
 D'après Le Monde, les éléphants ont déjà les yeux tournés vers Matignon : Martine Aubry, Laurent Fabius, Pierre Moscovici, Michel Sapin, Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault.
Quel renouvellement !

Et l'écologie ?
 Le candidat socialiste n'a pas pris suffisamment en compte la gravité de la crise écologique, le monde va devoir changer, on ne peut plus traiter la crise sociale indépendamment de l'écologie.
Les travailleurs sont en première ligne, c'est eux qui manipulent les produits toxiques, la "classe ouvrière" est  la classe de contact avec la catastrophe écologique, c'est elle qui doit être  placée au centre de l'intérêt général.

 Dans une interview exclusive à Reporterre, Jean-Luc Mélenchon s’explique sur l’écologie comme il ne l’a jamais fait. Pour lui, "l’écologie politique est le nouveau paradigme organisateur de la gauche".
A lire ici :
http://www.reporterre.net/spip.php?article2779

 Le site Quelleenergie.fr a "épluché" les propositions écologiques du programme du FDG, à lire ici :
http://www.quelleenergie.fr/magazine/evenements/presidentielle-2012-efficacite-energetique-jean-luc-melenchon-11262/


* efficacité énergétique des logements,
*  trois leviers d’actions  : sobriété énergétique, efficacité énergétique et enfin énergies renouvelables,
* sortie des énergies carbonées et instauration d'un référendum sur la sortie du nucléaire,
* fermeture rapide des centrales au fioul et au charbon, et remplacement progressif des centrales au gaz par des centrales à cycle combiné à haute performance et par des centrales à cogénération,
* pôle 100% public de l’énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total (renationalisation) pour éviter l'explosion des factures,
* Plan national de transition écologique de l’agriculture : interdiction des OGM en plein champ et la vente libre de pesticides et herbicides chimiques nocifs pour la santé,.... etc

 Le programme social-écologique du FDG comporte de nombreux points de convergence avec celui d'EELV, alors pourquoi ne pas créer les conditions d’une véritable alternative à la droite… bien différente de la simple alternance proposée par le Parti socialiste ?
Une union entre le Front de Gauche, EELV et pourquoi pas d’autres organisations qui pourrait s’appeler le "Front de la gauche et de l’écologie".

 François Hollande, fabrication médiatique,  sera "moins pire" que Sarkozy, mais les 2 hommes partagent la même priorité : le "remboursement de la dette" (dette dont le peuple n'est pas responsable), afin de "rassurer les marchés", et ce au détriment de toute politique sociale ou environnementale (aéroport de Nantes, continuation du nucléaire, ....).

 La refondation de la gauche est à votre portée, saisissez cette occasion, "l'humain d'abord" c'est pour vous, un rempart contre les marchés qui détruisent les acquis sociaux.
 Si le FDG n'était qu'un phénomène médiatique comme on le lit parfois, dans ses meetings, il ne réunirait pas autant voire plus de monde que le PS ou l'UMP, partis qui disposent plus de moyens financiers.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:32

 Dans l'Aisne Nouvelle de ce matin, j'apprends qu'Anne Ferreira se propose de nous "éclairer sur le projet de François Hollande" en choisissant le thème de l'égalité femme/homme (je préfère dans cet ordre), vaste problème.
 Pour se rendre compte de l'importance qu'apporte le candidat socialiste à cette question, il suffit de compter combien de femmes appartiennent à son équipe de campagne (moins de une sur trois) ou combien il y avait de femmes député quand il était 1er secrétaire du PS ?
 Pour l'égalité femme/homme, Jean-Luc Mélenchon est plus crédible, et Anne Ferreira le sait très bien, elle qui, pendand longtemps, a accompagné le leader du FDG.

 Quelle est la question la plus fondamentale dans une société humaine et démocratique ?
 dans quel monde voulons-nous vivre ?
Quel avenir préparons-nous à nos enfants et à nos petits-enfants ?
Comment voulons-nous vivre, aimer, échanger, apprendre, dans les années de vie qui nous sont imparties ?

 La réponse à ces questions est induite par le cadre politico-économique qui nous est imposé, et essentiellement par l'Europe puisque c'est à Bruxelles que sont prises 80% des lois qui nous concernent.
 Le chômage et la précarité qui se développent dans la majorité des 27 pays de l'UE n'ont rien à voir avec la fatalité, ils découlent du pouvoir pris par la finance, les marchés, les multinationales, pouvoir concédé par les traités signés par la droite comme par la gauche, par toutes, absolument par toutes votées par ceux qui se disent nos représentants.

 La politique, c'est l'essence du choix et de l'action. C'est le territoire où s'expriment les rapports de force, où se négocient les conditions de vie de chacun.

 C'était le sujet de mon long billet d'hier sur "le jour d'après", écrit en écoutant une émission de France Inter, "Là-bas, si j'y suis" (15H). Il ne s'agit pas d'être contre l'Europe, mais d'espérer une autre Europe, autre que celle vouée aux seuls marchés, dont nous voyons les conséquences dans les pays du sud de l'Union.
 Dans ce billet, j'évoquais le plan de bataille exposé par Chevreux pour l'après-élection en cas de victoire de la gauche.
 Lisez l'article complet publié par le journal Fakir, un journal indépendant des marchands d'armes et des financiers.

 «Les gens de marché s’expriment de façon très directe. » Dans sa note (largement traduite ici), le « chef economist de Cheuvreux » conseille en effet à François Hollande de « tromper le peuple » pour mettre fin au « fameux CDI». «On ne s’embarrasse pas de finasseries», poursuit-il dans un entretien diffusé dans l’émission Là-bas si j’y suis. Raison de plus, cette franchise, pour aller rencontrer ce «senior advisor», Nicolas Doisy. Car il ne faut pas mépriser l’adversaire : il est prêt à livrer bataille. Il a déjà son plan. Présentation.

Lisez la suite ici :
"Le plan de bataille des marchés : entretien avec le stratège"
 par Adrien Levrat, François Ruffin
http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html

  Et bous voterez en toute connaissance !

 En terminant ce billet, je veux m'adresser aux jeunes, ne désespérez pas, vous êtes l'avenir de la France qui sera telle que vous la façonnerez, alors résistez !
 

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 18:09

    Les "entretiens d'embauche" des candidats organisés par France 2 sont terminés.

Mercredi, petite audience 3 millions de téléspectateurs.
Philippe Poutou a tiré son épingle du jeu, il est apparu sympathique, avec un discours qui tranchait avec celui formaté des autres candidats, la souffrance au travail, bruit, pollutions, cadences, peur du chômage, lui, il connaît.....

Eva Joly, calme et pédago, au grand étonnement des journalistes qui ont feint l'ignorance, a ciblé la concentration des soupçons de financement illégal de la campagne 2007 de Sarkozy : "mais tout est sur la table", a souligné la professionnelle de la justice.

François Hollande est apparu en retrait, prudent, on a rien appris de neuf si ce n'est qu'il foule des 2 pieds l'accord PS/EELV et qu'en cas de présence au 2nd tour, il ne négocierait rien au risque de froisser certains électeurs de gauche, souvenez-vous "blanc bonnet et bonnet blanc".

Marine Le Pen : haine et racisme, contrastant avec sa médiocrité en économie.
 

Jeudi 12 avril, meilleure audience, plus de 4 millions de téléspectateurs.
Jacques Cheminade a été interrogé sur autre chose que son programme économique, ainsi il est apparu comme un fantaisiste.

Nicolas Sarkozy, en réponse à Eva Joly, a parlé de "ragots", un tel mépris pour le travail du juge Gentil est inacceptable.

François Bayrou a eu du mal à cacher son penchant pour la droite.

Jean-Luc Mélenchon a eu "le mot de la fin", selon ses propres paroles. Il est le seul à mettre les Français en garde contre la réapparition des "marchés" après l'élection.

Pour clore ces entretiens, Franz-Olivier Giesbert a montré qu'il détestait la démocratie : «Il y a quand même des candidats qu’on aurait pu nous éviter».


    Les "marchés", la "finance", pour beaucoup ce sont des objets non identifiés, sans visage, éloignés des préoccupations de tous les jours, et pourtant ils sont la source du chômage, de la baisse du pouvoir d'achat, des petits salaires, des retraites rétrécies, des loyers trop chers, de la dette, de l'austérité, du "gagner plus en spéculant plus",.......

    Dans les cabinets ministériels, les conseillers épluchent les offres d'emploi; de son côté, Nicolas Sarkozy a allumé la mêche de la première bombe à retardement en autorisant la vente à découvert, c'est-à-dire l'ouverture de la spéculation sur la dette française dont les titres sont détenus par 10 groupes français : AXA, BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole....

S’il est élu François Hollande aura la visite des gens du Fouquet's pour lui donner sa feuille de route : le Pacte Budgétaire de stabilité, c’est-à-dire "la rigueur", la flexibilité du marché du travail, le refinancement des retraites, le dégraissage dans la fonction publique, la "modération" des salaires"....

Le "jour d'après".
    François hollande a promis de regégocier le Pacte Européen de Stabilité anonciateur de rigueur, le pourra-t-il ?
Chevreux, filiale de courtage du Crédit agricole, conseiller de 1200 banques et fonds de pension, donne son avis.
cette entreprise ne s'intéresse pas à la viande Halal, au permis de conduire, à la météo,... mais à la finance, aux marchés. Elle a publié un texte dont la traduction est la suivante : "François Hollande et la rigidité du travail : le marché va bousculer les deux"

    D'après ce texte, Hollande se trouvera placé entre la pression de ses électeurs et celle des marchés, il ne pourra pas tenir ses promesses, il devra modifier le contrat de travail, "l'économie de l'offre" c'est-à-dire la flexibilité du travail, et appliquer les réformes que les marchés imposent à la Grèce, à l'Italie et à l'Espagne, "pourquoi la France y échapperait ?"


    Jean-Pierre Garnier, sociologue en retraite, auteur de "La deuxième droite", estime que les marchés ne sont pas inquiets car la gauche de gouvernement fera le "sale boulot" comme Fabius l'a fait dès 1983. Hollande "essaiera de vendre à son peuple une politique qui ira contre les intérêts populaires".
Il  explique que la bourgeoisie a peur  et sent une "forme de soulèvement populaire quelque part qui sera contagieuse (..) l'alternative se crée dans la lutte".


Serge Halimi, directeur du Monde Diplomatique, auteur du livre "Les nouveaux chiens de garde" (relations coupables journalistes/hommes politiques), juge que la politique d'austérité inspirée par la BCE, l'UE, Merkel et Sarkozy va dans le mur, pensant à la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie qui ne s'en sortent pas.
Pour lui, un gouvernement de gauche, faisant une politique de gauche, pourrait trouver des appuis en Europe.


    Jacques Sapir, économiste, pense que François Hollande va être confronté au choix entre les espérances qu'il a suscitées et le fait de son attachement à l'Europe, qu'il a montré à plusieurs reprises comme en 2005, il tranchera pour ce dernier en essayant d'emballer les sacrifices exigés dans du papier de soie.
Il prévoit un "front du refus", une crise politique.
Il pense que si Hollande capitule devant les marchés, le courant situé à la gauche du PS ne pourra pas rester dans ce parti et rejoindra le FDG(je pense à la majorité socialiste saint-quentinoise), d'où un problème de légitimité et d'autorité.

    François Hollande aura les cartes en main : soit il choisira l'Europe libérale, l'Europe des marchés, il devra l'assumer, soit il choisira le peuple.

    En 1983, Jacques Delors, socialiste social-démocrate, faisait un discours sur "le grand marché européen", en donnant le pouvoir aux entreprises, les peuples ferient un pas vers la démocratie, et des millions d'emplois seraient créés, 30 ans après, on voit ce que ça a donné !!!

    L'Europe s'est éloignée des peuples et de la démocratie : Commission non élue, décisions prises dans le secret des alcôves, primauté des marchés, BCE au service des banques privées,...
    Savez-vous qu'il existe une 'Table Ronde Européenne" regroupant 50 multinationales européennes destinée à infléchir les décisions de la Commission, dans leurs intérêts, évidemment.


    Le PS ne parle plus de "l'Europe sociale" mais sait que l'Europe, sans que les peuples soient consultés,  propose de créer des agences, disséminés dans différents pays (Montpellier pour la France), destinées à définir les orientations politiques dans plusieurs domaines.

    Rappelez-moi comment on appelle un état dont les dirigeants ne sont pas élus par le peuple .

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 18:01

Déprimant !
    J'ai consulté les prévisions météo pour Saint-Quentin jusqu'au 27 avril, rien de neuf, entre 10 et 13°C au meilleur de la journée, pour le 22 avril : pluie intermitente.
    Aussi vais-je reporter mon billet pessimiste sur le "jour d'après" l'élection de François Hollande pour me focaliser sur les projets en matière de santé publique.

    L'avenir de notre système de santé est un sujet plus important que la viande rituelle ou le permis de conduire.
Petites retraites, difficultés de  l'accès aux soins et aux médicaments, mal-logement,...  sont des facteurs aggravants de l'état de santé des personnes.

En août 2007, En déplacement à Dax, Nicolas Sarkozy a annoncé la création de franchises médicales : 0,5 euro sur chaque boîte de médicament, 0,5 euro sur tous les actes paramédicaux et deux euros sur tous les transports médicaux. Tous les assurés sociaux sont concernés par cette mesure sauf les enfants, les femmes enceintes et les bénéficiaires de la CMU. Cette "double peine" appliquée aux malades s'ajoute aux déremboursements des médicaments, au forfait de 1 euro par consultation, au forfait hospitalier et au forfait de 18 euro pour les actes lourds (actes dont le coût est supérieur ou égal à 91 euros).

    A cette époque, le Parti socialiste estimait que "Nicolas Sarkozy persiste dans l'hypocrisie" avec les franchises qui "pénaliseront les malades" et "toucheront les familles les plus modestes".
Libération-du 24 juillet  2007 rapportait que Pascal Terrasse, chargé de la santé au Parti socialiste, accusait Nicolas Sarkozy de «démanteler le modèle de protection sociale» avec les franchises "qui visent à pénaliser et à culpabiliser malades et assurés sociaux».

    Dans Le Point-du 12 avril 2008, on pouvait lire que Des rassemblements contre les franchises médicales en vigueur depuis le 1er janvier ont eu lieu à Paris et en province.
Des associations comme l'AFD (diabétiques) ou Act Up (VIH) étaient représentées aux rassemblement, de même que le PS, le Mouvement des jeunesses socialistes ou le PCF.
 
    Pour les Français, le rejet des franchises n'a pas disparu comme le démontre un sondage CSA pour l'association de lutte contre le sida AIDES publié mardi 10 avril 2012.
"Une large majorité de Français (65%) juge que les franchises médicales vont "dans le mauvais sens" car elles limitent l'accès aux soins pour les plus malades et les plus démunis".

    Quelle est la position des candidats à ce sujet ?

A Gauche :
    Seuls Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon se prononcent clairement pour la disparition des franchises médicales et des forfaits.
Le candidat FDG veut même obtenir un remboursement des soins à 100% y compris pour les lunettes et les soins dentaires.

    François Hollande axe sa politique de santé sur la lutte contre la désertification médicale, l'opposition de son parti à la loi qui a instauré les franchises a disparu en vertu du principe bien connu qui veut que le PS combatte une loi proposée par la droite puis,celle-ci votée, on ne l'abroge pas lorsqu'on revient au pouvoir.

A droite :
Nicolas Sarkozy garde lui-aussi ses chères franchises et propose même "la poursuite des efforts engagés".

    Marine Le Pen veut "rationaliser les dépenses" et "lutter sans merci contre les abus". Quels abus ? On ne le saura pas.
Ah si, pour réaliser des économies, elle créerait un secrétariat d’Etat à la Lutte contre la fraude. Il mettrait en place un contrôle des arrêts de travail !!!
Sa cible, les salariés fraudeurs qui s'apprêtent à voter pour elle.
    Tournant le dos aux principes essentiels de l'église catholique à laquelle elle est attachée, "tu aimeras ton prochain", elle veut aussi restreindre l’accès aux soins pour les étrangers et ne plus rembourser les IVG, défendant le coïtus interrumtus.


    les franchises médicales coûtent cher pour les longues maladies, diabète, sida, cancer,.. et le forfait hospitalier pèse lourd dans le budget des personnes âgées aux petites retraites faisant de longs et fréquents séjours à l'hôpital.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 17:57

    L'Express a publié le patrimoine des candidats dont la déclaration est obligatoire avant l'élection.

    On apprend que le patrimoine de Marine Le Pen ne peut être estimé !
"Le patrimoine de la candidate du FN, difficile à évalué, est éparpillé dans plusieurs parts de sociétés civiles immobilières. Marine Le Pen est propriétaire d'un huitième de la maison de La Trinité-sur-mer dans le Morbihan, et de 4,5% de la SCI de la résidence de Montretout à Saint-Cloud dans les Hauts-de-seine. Elle détient la moitié des parts de la SCI qui possède une villa de 180 mètres carrés près de Perpignan, achetée avec son compagnon Louis Aliot pour une somme de 270 000 euros."

    La candidate qui se proclame "anti système" vit pourtant grâce à l'argent des contribuables, à savoir ses mandats électifs (député européenne et conseillère régionale). Elle déclare un revenus nets mensuels de 6 200 euros, oubliant les "petits-à-coté" que vous trouverez en bas de page (source Wikipédia).
    Elle déclare payer un impôts mensuels de 1 746 euros, démontrant que le quotient familial actuel favorise bien les gros revenus.

    Le Monde d'hier a réalisé un reportage chez les "jeunes" de Saint-Quentin (Saint-Jean-La-Croix et Colard-Noël), aprè la publication d'un sondage CSA qui, chez les 18-25 ans, donne 26% des suffrages à Marine Le Pen.
Ce n'est qu'une bouillie infâme de racisme au premier degré : "emigrés fainéants", "ils prennent notre travail", "putains de bougnoules, ils ont la CMU",....
    Nous avons là la preuve du faible niveau éducatif qui caractérise le saint-quentinois.

    Aujourd'ui, la revu L'Etudiant publie un sondage sur le vote des étudiants et jeunes diplômés qui donne un tout autre regard sur le vote "jeune" : Marine Le Pen ne recueille que 11% des suffrages
http://www.letudiant.fr/


    Marine, candidate des classes populaires et candidate contre le système ne peut convaincre que ceux qui ne s'informent pas ou refusent de s'informer.

    Quand, à Lyon, samedi 7 avril, Mme Le Pen ose prétendre qu’elle est la seule candidate "anti-système" , de nombreux esprits faibles la croient.
    En lisant Le Parisien :
http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/en-direct-sarkozy-deux-semaines-a-fond-et-apres-on-accelere-07-04-2012-1944204.php
Je lis à 16h20. «Je suis la seule à proposer un changement radical pour nous libérer des marchés financiers (...) cette oligarchie puise sans fin son argent dans notre poche (...) Cela gêne que je parle de l'Euro mais j'en parle parce que je suis une femme libre. (...) La monnaie des riches, la monnaie des banques, la monnaie du fascisme

    Alors celui qui a du mal à finir ses fins de mois, celui qui doit faire appel aux services sociaux pour payer son loyer (donc au fameux système), se dit "cette femme nous a compris".

    Erreur, Mme Le Pen adore le "système" qui lui permet d'échapper à l'impôt sur la fortune, jamais elle ne le modifiera car il lui permet de baisser ses impôts.

    Marine Le Pen

1/ elle détient 4,5% (soit 290 250 €) de la SCI de la résidence de Montretout à Saint-Cloud dans les Hauts-de-seine, manoir dont la valeur estimée est de 6.45 millions d’euros (issue du fameux héritage d'Hubert Lambert puisque JM Le Pen a des origines modestes

2/ elle est également propriétaire d’un huitième (soit 200 000 €) d’un domaine situé à  La Trinité-sur-mer dans le Morbihan , dont la valeur est estimée aujourd’hui à 1 600 000 euros;

3/ elle détient la moitié des parts (soit 135 000 €) de la SCI qui possède une villa de 180 mètres carrés près de Perpignan, achetée avec son compagnon Louis Aliot pour une somme de 270 000 euros.
Source :
http://www.politique.net/2007122602-enquete-sur-la-fortune-de-le-pen.htm

    Mme "l'anti-système" a parfaitement compris l'intérêt du système capitaliste qu'elle dénonce pour la galerie.  Les sociétés civiles immobilières, SCI, permettent d'alléger ses impôts grâce à des décotes, des droits de donations réduits, des droits de succession différés, des plus values immobilières allégées,,...
Source :
http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/immobilier-investir/i95-les-atouts-de-la-societe-civile.php3


    de la même façon, elle clame sa volonté de libérer l'Europe de la tyranie des marchés financiers, c'est qu'on peut lire dans l'article du Parisien cité plus haut.

16h19: "... En donnant les clefs de la maison France aux financiers, ils ont ouvert les portes à un fascisme doré! (...) Madoff, à côté, c'est de l'escroquerie de bas-étage».
16h58. «Que l'union européenne aille au diable..."


    Le 8 mai 2008, Mme Le Pen a voté la motion du Parlement européen qui permet de poursuivre l’achèvement du grand marché transatlantique d’ici à 2015 , "un partenariat transatlantique étroit est l’instrument clé pour façonner la mondialisation dans l’intérêt de nos valeurs communes et dans la perspective d’un ordre mondial équitable en matière politique et économique"
http://www.votewatch.eu/cx_vote_details.php?id_act=4169&euro_vot_valoare=&euro_vot_rol_euro_grup=&euro_vot_rol_euro_tara=&vers=1&order_by=euro_parlamentar_nume&order=ASC&last_order_by=euro_parlamentar_nume&limit=0&offset=0&nextorder=ASC&euro_tara_id=7&euro_grup_

    Elle confère à l'UE, le diable selon elle, une partie de la souveraineté de la France, ce qui est contradictoire chez quelqu'un qui s'affiche en défenseur de la nation.

    Marine Le Pen trompe son monde, ses actions ne correspondent pas à ce qu'elle essaie de faire croire à ceux qui souffrent dans leur vie quotidienne.

    Lors de son meeting de Lyon, à 16H18 d'après Le Parisien, elle a qualifié «Jean-Luc Mélenchon "d'idiot triplement utile», a vrai dire, je crois que Mme Le Pen est une "idiote inutile" qui, je l'espère aura ce qu'elle mérite : un coup de balai !

    Demain, François Hollande, entre le marteau et l'enclume.

Annexe :
Que gagne un député européen ?
Les députés européens reçoivent une indemnité actualisée en 2011 de : 7 956,57 € brut/mois. À laquelle s'ajoute :
• Indemnité forfaitaire sans justificatif de frais généraux : 4 299 €
• Indemnité journalière pour frais de restauration et d'hébergement : 304 € par jour de présence au parlement.
• Remboursements de frais de voyage : aérien en classe affaire, train en 1re classe ou 0,50 €/km en véhicule.
• Indemnité annuelle de voyage au sein de la communauté européenne de 4 243 € au maximum pour assister à des congrès ou autres réunions.
• Enveloppe budgétaire de 21 209 €/mensuels pour rémunération de personnel parlementaire. Cette somme n'est pas versée directement au député mais à un prestataire de service sur justificatifs.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 15:12

    Les campagnes se suivent et se ressemblent, les éditocrates qui font l'opinion dans les basses-cours nous répètent que l'élection se jouera entre les deux candidats, les "grands candidats" précisent-ils, ceux qui font la course en tête dans leurs sondages (réalisés par téléphone sur environ 900 personnes correctement choisies), en dehors d'eux, le pire et le moins-pire, point de salut, point de discussion.
    Qu'aujourd'ui 10 millions de Français n'ont pas encore fixé leur choix ne leur vient pas à l'esprit.

Les commentateurs politiques, auréolés de médiocrité exaspérante,   affichent leur mépris voire leur animosité envers ce qu'ils appellent les "petits candidats", ce "ventre mou" d'où ils extraient le "troisième homme" qui d'ailleurs peut être une femme.

    Leur troisième homme de 1995 se nommait Jacques Chirac, finalement le scrutin désigna Edouard Balladur, En 2002, il s’appelait Jean-Pierre Chevènement, l'élection choisit son troisième homme en la personne de Lionel Jospin.

Cette année, en 2012, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon remplissent cet fonction, ce dernier attirant les hommages de l'éditocratie pour mieux enfoncer la première,  "talent oratoire", "amour pour la littérature", "capacité à mobiliser", mais dès que le leader du FDG prend trop d'importance, risque de gêner l'un des deux duettistes, ils l'accablent de tous les péchés de la création.

    "le tribun de la grogne romantique" pour Serge July (RTL), pour Eric Le Boucher (slate.fr) "Jean-Luc Mélenchon est un rigolo. Un rigolo de prétoire, un rigolo de JT, un rigolo malin, un rigolo drôle.", Christophe Barbier (L'Express)« en veut "en finir avec Mélenchon », ce personnage au verbe haut et [aux] idées courtes, mi-tribun, mi-guignol", même Le Monde du 8 février est venu au secours du bipartisme bien tempéré "Mélenchon-Le Pen, le match des populismes",....  la presse de la bien-pensance conservatrice regorge de ce genre d'amabilités.

    La seule question qui doit être mise en exergue est la suivante : quelle société voulons-nous ?
Une société où l'instrument de mesure est l'Homme, une société dont l'objectif est de satisfaire les besoins de tous ceux qui la composent ou la société que nous connaissons, dont le "dieu" insaisissable et tout-puissant est l'économie qui distribue à quelques uns pouvoir et argent et, à tous les autres, austérité, rigueur, misère, incertitudes et handicaps

    Face à ces enjeux de société, l’UMP ou le PS ne semblent proposer au pire qu’une approche comptable, pour le premier une approche destinée à assurer son impunité, pour le second, une approche à pas feutrés faite de mesures palliatives traitant de manière générale du symptôme plus que de la pathologie caractérisée par la profonde inhumanité de notre monde.

    Alors que 8 millions de Français connaissent les précarités (financière, énergétique,....), alors que les classes moyennes doivent faire face à l'augmentation des prélévements (impôts, taxe foncière, taxes diverses), le sujet qui fait la une de la campagne est le permis de conduire !
Tous s'y précipitent, grâce à ses propositions Marine Le Pen recueille 26% des intentions de vote chez les 18-25 ans
Change-t-on la société avec une telle réforme ?

    Quand, sur RTL, parlant de JL Mélenchon, Alain Duhamel juge que "Ses réponses ne valent pas son talent" et que "Son idéologie me paraît assez enfantine", que ce phénomène a des côtés inutiles", je me dis que JL Mélenchon a de l'avenir car on ne dépense pas autant d'énergie si l'homme était aussi enfantin et inutile.

    Si vous ne dominez pas un système qui vous oppresse, c'est lui qui vous dominera.
    Il ne tient qu'à l'intelligence des classes populaires pour que le troisième homme devienne le second, l'homme qui place l'humain avant la finance.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans 2012
commenter cet article

Articles Récents