Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 19:01

En choisissant le lin Replat de l'émission Envoyé spécial du 19 mars sur la faille dans la surveillance de Charlie Hebdo, j'ai constaté que le document avait supprimé du site de France 2.
Aussi le voilà sur Youtube, internet ne perd rien .
Regardez le, et vous verrez comment Valls et Cazeneuve protègent la population !

Repost 0
Published by JC Le Garrec
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 18:16


"Toutes nos pensées vont vers toi qui nous a quitté trop tôt, tu étais un homme dévoué pour ta famille et ceux qui t'entourais......", voilà à peu près ce qu'on entend prononcer du haut de la chaire lors d'une cérémonie funèbre.

Aujourd'hui, les hommages deviennent le pain quotidien de l'hollandocratie.
Attentats à Paris et au Mali, accidents d'hélicoptères en Argentine, attentat en Tunisie, à chaque mort d'un Français, François Hollande y va de son hommage.

Pendand des semaines n'avez-vous pas entendu parler de "l'esprit du 11 janvier", un grigri destiné à faire oublier tous les échecs économiques du pouvoir ?
J'en parlerai plus bas.

S'il s'agit d'attentats comme au Mali, ce sont des meurtres «lâches et abjects»
Pour le tragique accident survenu en Argentine : «elle défiait les éléments mais aussi les autres compétiteurs (....) elle voulait vivre pleinement et elle est morte tragiquement».

Toute émotion traversant la population est transformée en point de popularité par les conseillers en com.

Mais il arrive que le rideau se déchire, que Valls et Cazeneuve apparaissent en dessous de la tâche qui leur a été confiée.
Si vous n'avez pas suivi "Envoyé spécial" diffusé hier, regardez le replay, c'est édifiant.

Envoyé spécial 19 mars Présenté par Guilaine Chenu, Françoise Joly
"Ce sont les journalistes de l'agence de presse Premières lignes qui ont tourné les rares images de l'attaque terroriste menée par les frères Kouachi contre Charlie Hebdo le 7 janvier.
Réfugiés sur le toit de l'immeuble de la rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement de Paris, ils filment la sortie des terroristes après l'assaut contre la rédaction du journal satirique, qui a fait 12 morts à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment.
Des failles dans le dispositif de protection ?
L'agence Premières lignes s'est interrogée sur le niveau de protection dont a bénéficié les membres de la rédaction de Charlie Hebdo menacés, notamment après la publication des caricatures de Mahomet.
Déménagements successifs, gardes plus ou moins rapprochées, policiers ou gendarmes en point fixe ou en patrouille… Les journalistes et dessinateurs du journal satirique ont-ils été suffisamment protégés ? Y a-t-il eu des failles dans le dispositif de sécurité ? Premières lignes a notamment interrogé des spécialistes de la protection et un syndicat de policiers.
Une enquête de l'agende de presse Premières lignes."

Combien de morts auraient-ils pu être éviter ?

Repost 0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 09:22


en titrant "éclipse", je ne pense pas à l'éclipse partielle du PS prévue dimanche !

Notre école apprend des tas de choses à nos jeunes : le code de la route, le bien manger, la laïcité, l'ABCD de l'égalité,....

Mais quand un phénomène extraordinaire se produit, prévu depuis des lustres, correspondant à une partie de l'enseignement le ministère de l'E.N. demande aux enseignants de supprimer la récré, de tenir les enfants en classe rideaux ou volets fermés, et de regarder l'éclipses à la télé !
http://www.dailymotion.com/eclipse-20-mars-2015-CNRS#from=embediframe

Il aurait suffi de procurer douze millions de paire de lunettes spéciales éclipse

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Eclipse Ecole primaire
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 16:01


Valls poursuit son tour de France, organisant des réunions électorales socialistes aux frais du contribuables, car ce Monsieur a peur au point d'en avoir perdu le sommeil. Du Vaucluse à l'Aisne, du Pas-de-Calais à la Meurthe-et-Moselle (des "moulins" choisis judicieusement), ce Don Quichotte du XXIe siècle prend la route pour combattre le mal et protéger les opprimés.

Mardi 17 mars, à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle), Manuel Valls a déclaré : les Français "ne voudront plus jamais de Nicolas Sarkozy" et ont "besoin de dignité et de hauteur de vue".
J'ignorais que Sarkozy était candidat dans ce département !
Et de la dignité, Valls devrait en faire une cure !

Mercredi soir dans le Pas-de-Calais, devant une salle en partie vide alors que ce département compte l'une des plus grande fédération socialiste, comme dans ses précédents meetings, le 1er ministre n'a pas évoqué les arguments locaux préférant la critique du parti d’extrême droite, figurant en bonne place dans le discours de Manuel Valls.
«Le Front national ment» (....) sortir de l'euro ? Ce serait anéantir tous les efforts faits depuis deux ans".
Quel est le rapport avec des élections locales ? A vous de juger ?
Le Pas-de-Calais risque-t-il de sortir de l'euro ?

Valls ignore, ou feint d'ignorer, que les Français ne veulent plus ni de lui ni d'Hollande.
C'est ce que fait apparaître un reportage du JDD à Coincy, un petit village de l'Aisne près de Chateau-Thierry (1 300 habitants).
http://www.lejdd.fr/Politique/Dans-l-Aisne-a-Coincy-plus-ca-va-moins-on-y-arrive-723428

Le Front National "Des fois, ça ferait peut-être pas de mal.", déclare un habitant.
Une femme : Si Le Pen père avait un "discours radical", "Marine" ne dit pas des "choses incohérentes".
Un retraité : "On ne sait plus de quel côté aller, on est enfoncé de plus en plus", évoquant à la fois le pouvoir d’achat et les retraites.

Le malaise de la population modeste est abyssal !

Dans le Courrier Picard, NICOLAS TOTET évoque un "désenchantement généralisé"
"C'est justement sous le portrait officiel du président de la République, que le socialiste Jean-Pierre Lançon et sa colistière Valérie Minouflet tiennent une réunion publique à la mairie de Savy, devant… trois personnes. Et encore, il y a là le maire Hélène Jeanjean, un de ses adjoints et un seul électeur curieux."
Lélecteur a vu de la lumière, il est entré !

Le peuple est désabusé mais pas résigné,comme le déclarait Marie-Noëlle Lienemann le 15 février : “La montée du FN n’est pas la faute de toute la gauche, mais de François Hollande”.
et ceux qui ont trahi la sénatrice de Paris, un guide spirituel, comme Lançon et Berlemont, doivent s'en mordre les doigts.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans PS Valls FN salle vide
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 16:51


Parmi la cinquantaines de mesures du projet de réforme de la santé présenté par Marisol Touraine, c'est le tiers-payant qui a suscité le plus de réactions médiatiques, hostiles pour la communauté médicale, favorables pour la majorité de la population.
Nous les malades nous connaissons déjà le tiers-payant, soit lors d'une prise de sang par une infirmière, soit à la pharmacie pour les médicaments remboursés, ces deux professions de santé ne s'en plaignent pas.
En fait, le pharmacien est un commerçant lorsqu'il vent du paracétamol ou des produits de "beauté, par contre il est un salarié assimilable à un fonctionnaire lorsqu'il est payé par la sécu et les mutuelles (le tiers-payant).
Depuis le 1er janvier, un accord entre le gouvernement et les pharmaciens introduit une rétribution basée sur le nombre de médicaments vendus plutôt que sur leur prix, 37% de la rémunération des pharmaciens provient "d'honoraires de dispensation" versés par la sécu (vérification de l'ordonance, conseils, etc), en 2016, c'est 47% de leur rémunération qui aura basculé.

La médecine de ville tient à être qualifiée de "médecine libéral", c'est-à-dire se ranger dans la catégorie des professions indépendantes comme les commerçants, les avocats ou les experts-comptables, mais si ces derniers sont directement rétribués par leurs clients, les médecins sont indirectement rétribués par la sécu à la suite d'un parcours complexe : consultation-carte Vital-chèque du patient-patient partiellement remoursé par le couple sécu/mutuelle.
Ne serait-il pas plus rationel de simplifier le parcours avec le tiers-payant ?
Les médecins ne veulent pas être «fonctionnarisés». Mais ne le sont-ils pas, en grande partie, depuis 1945 et l'invention de l’assurance maladie obligatoire, puisque c'est grâce au remboursement des patients que les médecins accèdent à une clientèle captive, financée par la collectivité ?

J'écoutais à la radio le drame vécu par une généraliste en milieu rural (Dordogne), la pauvre déjà écrasée par la paprasserie, alors vous comprenez avec le tiers payant !
40 consultations et visites à domicile par jour, ce qui fait autour de 25 000 € par mois, de quoi employer une secrétaire ou un comptable, n'est-ce pas ?
Le revenu annuel moyen d'un généraliste est de 80 000 € !

Que faisaient les internes dans le «défilé» de dimanche dernier, eux qui à 70% sont issus de familles aisées, eux qui suivent des études gratuites, avec formation par des médecins hospitaliers très compétents, mais qui, contrairement à tous les autres étudiants dont les études sont financées par l'état dans des établissements publics, refusent à leur sortie d’assurer la moindre période de service public.
Quand j'étais en fac, les étudiants dont les études étaient financées par l'IPES recevaient un salaire mais en contre partie signaient un engagement de 10 ans dans l'enseignement public.

J'espère que le gouvernement ne reculera pas devant la grogne des nantis.

Repost 0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 10:56


Hier, j'écoutais le journal de FR3 national (19H30), évidemment il y a eu un reportage sur la possibilité pour le FN (toujours le FN) de remporter une large victoire. L'Aisne et le FN est probablement le sujet le plus traité par les médias papier ou audiovisuels.

Pas d'affolement ! Le FN peut faire élire 1 ou 2 "couples" de conseillers départementaux (voire 3) à la faveur d'une importante abstention, mais il est improbable que l'extrême-droite ait la majorité.

La solution pour que l'Aisne connaisse le changement est de voter pour les candidats UMP/UDI. Pendand de nombreuses années on a "subi" la gauche avec des résultats médiocres, en particulier dans le domaine économique, aussi comme on dit à la campagne : changement d'herbage nourrit les veaux !

Mais ce qui m'a choqué est que la journaliste a rangé l'Aisne parmi les "départements les plus pauvres de France".
Certes, dans l'Aisne, une partie de la population n'échappe pas à la misère ou au chômage, mais les institutions ont-elles fait tout ce qu'il fallait pour améliorer la situation, et, moins d'une dizaine de départements mis à part, quel département ne connaît ni précarité ni chômage ?
Comment se fait-il que les acteurs compétents, état, région et département, tous à gauche, n'ont pas associer leurs efforts pour réduire les problèmes des axonais ?

L'Aisne département le plus pauvre de France ?
Cela ne doit pas faire plaisir ni à Claude Gewerc ni à Yves Daudigny ! Qu'ont-ils fait pendand toutes ces années de pouvoir ?

Je pense qu'une population en majorité pauvre, chômage, assistanat, ne paie pas beaucoup d'impôts, aussi je me suis retourné vers le site Impots.gouv.fr (2013)
http://www.impots.gouv.fr/portal/static/

En France, la part de foyers fiscaux imposables est de 52%.
L'impôt net moyen s'élève à 3 255,37 €
Voici l'impôt net moyen pour quelques départements ruraux :
AISNE 2 176 €
CORREZE 2 041 €
ALLIER 1 939 €
ARDECHE 1 961 €
AUDE 1 976 €
CREUSE 1 704 €

Certes l'impôt net moyen est très inférieur à celui payé en France, mais ce dernier est dû aux départements très industrialisés aux salaires supérieurs à la moyenne nationale au à la viticulture de prestige (Gironde, Marne, Côte-d'Or).

L'Aisne pauvre, soit, alors remercions les élus incompétents !

PS : Autres chiffres :
Saint-Quentin : 2230 euros (14 554 foyers imposables)
Hirson : 1803 euros (1 953 foyers imposables)

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Aisne FR 3
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 16:14


Valls a commis une erreur d'amateur en transformant une élection locale en enjeu national, désignant l'ennemi de la république, un diable nommé Marine; sur ce dernier point, il a peut-être raison, sans avoir essayé qui peut savoir ?
Mais le premier parti de France ne sera pas le FN mais le parti de l'abstention, et pourquoi ?
Je ne donnerai qu'un seul exemple : le référendum de 2005. L'UMP, le Centre et les socialistes formant la garde rapprochée du 1er secrétaire, François Hollande, défendaient le traité européen proposé au vote des Français, ceux-ci ont répondu majoritairement "non". En théorie, dans une démocratie, l'affaire était pliée !
Il n'en fut rien, l'UMP au pouvoir en 2007 a présenté un traité semblabe à celui de 2005 qui fut voté par la voie parlementaire avec le soutien du PS : le peuple était cocu !
Alors certains se sont demandé pourquoi aller voter puisque la démocratie n'était pas respectée ?
Nombreux sont les exemples de ce type, le dernier en date étant la tromperie du candidat Hollande.

Mais aujourd'hui je voudrais évoquer l'affaire de l'arbitrage dans le football français, sujet qui anime tout le monde médiatique.

Pour les coupes du monde, la FIFA choisit les meilleurs arbitres internationaux. Or, pour la 1ère fois, au Brésil 2014 aucun arbitre français n'a été sélectionné, trop mauvais certainement.

Un arbitre c'est comme un gendarme ou un policier municipal, il a intrinsèquement toujours raison, même lorsqu'il se trompe.
"Vous êtes passé au rouge"
"Non Monsieur l'agent (il faut être poli) le feu venait juste de passer au jaune"
"Puisque je vous dit qu'il était rouge"
...... rien à faire, il est infaillible ! Nombreux sont les automobilistes concernés par une situation analogue, levez la main !

Un arbitre de foot, lui aussi, ne se trompe jamais, allons donc ce ne sont pas des imbéciles puisqu'ils sont arbitres, depuis quelques années ils souhaitent avoir un statut professionnel, pour l'instant, en Ligue 1, ils émardent à 75 000 € par an !
Mais pourtant les qualités professionnelles d'aucun arbitre français ne sont reconnues par la FIFA !
Hier, deux problèmes ont terni l'image de l'arbitrage en ligue 1.

Les Marseillais sont en colère quand l'arbitre a refusé à l'entame du dernier quart d'heure, quand la tête de Rod Fanni semblait tromper Anthony Lopes en deux temps, malgré la superbe parade du gardien lyonnais.

Ibrahimovic en veut effectivement à Lionel Jaffredo. L’avant-centre avait contesté avec colère une énorme erreur de l’arbitre à la 85e minute de jeu. Paris aurait en effet dû obtenir un coup franc indirect dans la surface alors que les deux équipes étaient encore à égalité. L'arbitre trop loin de l'action (dans le rond central) n'a pas vu la passe clairement volontaire de Lamine Sané en direction de Cédric Carrasso, Le gardien girondin, coupable de prendre le ballon de la main.
Lors de la séquence filmée par la chaîne Infosport+ on voit Zlatan Ibrahimovic se diriger très énervé vers les vestiaires, torse nu et un maillot à la main, Ibra a alors déclaré en anglais : "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG."
Dans la soirée, dans un communiqué, l'attaquant explique dimanche soir qu'il ne visait "ni la France, ni les Français", et affirme que "ses mots ont dépassé sa pensée". "Je tenais a préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de football et non d'autre chose. J'ai perdu le match, et je l'accepte mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment-là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées".

Et la médiasphère s'est saisi de l'incident.
Sur France Info, Marine Le Pen, qui ne connaît rien au foot, a embrayé avec un bon vieux "la France tu l'aimes ou tu la quittes" : "Ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter, c’est aussi simple que ça."
Il est vrai que pour elle Ibrahimovic ça ne fait pas trop français !

Bruno Lemaire, plus intelligent, a évoqué "une polémique totalement inutile. Il a prononcé ça sous le coup de la colère et il s'est excusé. On passe à autre chose".

Sur RTL, Najat Vallaud-Belkacem s'est montré satisfaite des excuses du joueur : "Ecoutez, c’est un grand footballeur. (....) Il a présenté ses excuses, c’est très bien."

Pour une déclaration qui n'avait rien de publique, le corps arbitral et la Ligue de football professionnel vont étudié le cas de l'attaquant du PSG.
Puni pour une erreur qu'il n'a pas commise, Marine Le Pen expulserait Ibrahimovic !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans PSG OM arbitrage
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 22:56


C'est la panique au PS, Jean-Christophe Cambadélis a estimé dimanche sur France 5 que rendre le vote obligatoire pouvait être "une piste" contre le FN car il permettrait d'éviter l'abstention.
Un pansement sur une jambe de bois, car la seule solution pour que le FN régresse est tout simplement de changer de politique, abandonner la politique libérale de Macron, vaincre le chômage, mettre fin à la désertification des campagnes, montrer l'autorité de l'état dans les ghettos, rendre l'argent des impôts aux Français.

Valls est venu faire son cinéma à Laon, jouant du menton pour signifier "vous allez voir de quel bois je me chauffe", et ......

«S'il y a un endroit où on peut gagner, c’est bien dans l’Aisne », pronostique Marine Le Pen avant même de découvrir notre sondage exclusif Odoxa/Le Parisien pour le premier tour des élections départementales dans cette terre de Picardie.
Selon notre enquête, le FN obtiendrait 41 % au premier tour ! Très loin devant l’UMP-UDI (24 %) et surtout devant le PS et ses alliés (20 %), qui dirigent ce département.

Bien sûr, comme tout sondage, il s’agit d’une mesure de l’opinion à un instant T, et celle-ci n’a pas valeur de pronostic. D’autant que ce sondage est réalisé à l’échelle du département, alors que le vote aura lieu dans chacun des 21 cantons de l’Aisne. Cependant, le signal envoyé à une semaine du premier tour est clairement une alerte pour la droite et la gauche. Jamais le FN — qui ne détient qu’un seul conseiller général sortant dans toute la France — ne s’est retrouvé aussi près des portes du pouvoir d’un exécutif local.

Largement en tête chez les ouvriers et les jeunese
A la lecture de notre enquête, les candidats du FN sont d’ailleurs en capacité de se qualifier pour le second tour dans la quasi-totalité des 21 cantons. Ce qui met le parti de Marine Le Pen « dans une position extrêmement favorable pour remporter dans quinze jours une victoire historique dans un département », note Gaël Sliman, président d’Odoxa.

Dans ce territoire rural marqué par un chômage supérieur à la moyenne nationale, la fermeture des services publics et un sentiment d’abandon généralisé, le discours frontiste à l’attention de cette « France des oubliées » porte à plein. D’ailleurs, chez les ouvriers, le FN obtiendrait 59 % au premier tour ! Et il ferait presque aussi bien chez les 25-34 ans, avec un électeur sur deux convaincu. « C’est la preuve que les classes populaires ont le sentiment que le gouvernement leur mène la guerre », confie la présidente du Front national. « Et les gesticulations de M. Valls ces derniers jours ne changeront rien », enfonce-t-elle, en référence à la venue d’une bonne partie du gouvernement à Laon, vendredi, pour un conseil interministériel décentralisé consacré à la ruralité. « Personne n’est dupe. Ce déplacement était frappé du sceau de la manœuvre électoraliste pour tenter de récupérer ces électeurs déçus. Mais c’est trop tard », poursuit Marine Le Pen.

Le renfort des électeurs de Mélenchon et de Hollande
D’ailleurs, « alors que la propension d’ex-électeurs de gauche à voter désormais FN est un phénomène encore assez minoritaire au niveau national (entre 10 % et 15 %), il est bien massif dans le département de l’Aisne », remarque Gaël Sliman. La preuve ? Quatorze pour cent des électeurs ayant voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2012 et surtout 28 % des électeurs de François Hollande disent vouloir voter pour le FN dès le premier tour des départementales dans l’Aisne…
Source : Le Parisien.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Aisne FN Départementales
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 15:50


Le regain de popularité lié à «l'esprit du 11 janvier» aura été de courte durée pour François Hollande et Manuel Valls. Le premier a perdu 10 points en 2 mois, le second 4 points [sondage mensuel BVA-Orange-iTélé] !
Dans ce baromètre de popularité, le ministre de l'économie Emmanuel Macron progresse depuis l’adoption de sa loi et gagne la deuxième place du classement de l'observatoire de la politique nationale de BVA, grâce à une très forte progression ....... à droite !!
Progression de 6 points parmi les sympathisants de la droite (38%), régression de 3 points parmi les sympathisants de la gauche (40%).

Danièle Gilbert ayant pris sa retraite d'animatrice commerciale d'hypermarché, aujourd'ui, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a pris la relève lors de la réouverture de l'Hyper Cacher de Vincennes !
Ils savent tout faire ces socialistes !

A Béziers, les élus socialistes et quelques militants ont manifesté avec violence leur désaprobation lorsque le maire a inauguré la «rue Commandant Hélie-de-Saint-Marc», un officier dont le nom reste associé à l'OAS, ont-ils oublié que Mitterrand arborait la "francisque" et avait gardé l'amitié de collabos notoires ?
Ont-ils oublié que le commandant Hélie de Saint-Marc a été un résistant, qu'il a été arrêté et déporté à Buchenwald, que les Américains l'ont libéré presque mourant.
Ont-ils oublié que cet officier s'est illustré pendant la guerre d'Indochine, la Crise du canal de Suez et les"évenements" d'Algérie, au début, avec le socialiste Guy Mollet, il ne s'agissait pas d'une guerre mais de simples événements.
Ont-ils oublié qu'en 1954, le ministre François Mitterrand déclarait «l'Algérie, c'est la France !, la négociation avec les rebelles c'est la guerre.»
Ont-ils oublié que, pour faire face aux massacres et aux tortures infligées aux "pieds-noirs", c'est le socialiste Guy Mollet qui a décidé de faire appel au contingent pour ce que l'on appelait la "pacification" en Algérie ?
Hélie de Saint-Marc a été réhabilité puis décoré par la France, successivement commandeur de la Légion d'honneur en 1979, grand officier de la Légion d'honneur en 2002 puis grand-croix de la Légion d'honneur en 2011.
[source Wikipédia]

Mais le ridicule socialiste ne s'arrête pas là !
"Quand on fait du porte à porte, vous savez ce qu'on entend sur les immigrés ? Il y en a trop, il y en a trop, ce n'est plus possible !"
Qui a pu tenir ces propos qu'un socialist bien-pensant qualifierait aussitôt de racistes, xénophobes, islamophobes ?
Un candidat FN faisant du porte à porte ?

Pas du tout, c'est un "intouchable".
Interrogé sur France Inter, c'est Jean-Christophe Cambadélis qui a fait cet aveu au journaliste qui le questionnait.
Quand le journaliste lui avait rappelé que les députés frondeurs de son parti imputaient la montée du Front National au chômage, à la crise, à la politique libérale de Valls et de Macron, Au bord des larmes, Cambadélis a avoué la vérité, celle que Valls ne veut pas voir, "Non, a t-il dit, Le Front National se nourrit d'un rejet de l'immigration, de l'Islam, de ceux qu'il y a en trop !"

Ce que Cambadélis, Valls et les militants socialistes candides refusent d'admettre est que le Front National se nourrit de Mohammed Merah, de Mehdi Nemouche, d'Amedy Coulibaly et des frères Kouachi . Il gonfle grâce aux centaines de "jeunes" djihadistes qui partent pour l'Irak et la Syrie, là où ils sont libres de tuer et d'égorger.
Le parti de Marine Le Pen se nourrit de l'image d'un petit garçon de 11 ou 12 ans, originaire de Toulouse, exécutant un prisonnier sur l'ordre d'un demi frère de Mohammed Merah.
Le Front National prend de l'embonpoint en raison du silence du pouvoir. "Il y en a trop !", "même les enfants !" et en plus "on nous ment !" Qui en France n'a pas entendu parler des milliards déversés sur les banlieues, de "plan Marshall" en "politique de la ville" en passant par "SOS banlieues" ? Et tout ça pour quoi ?
Pour rien !
Dans ces coins de France choyés par la manne publique le chômage augmente bien plus qu'ailleurs (s'est-on demandé pourquoi il y avait tellement plus de sans-emploi au Mirail que dans tout autre quartier de Toulouse?). La délinquance, le trafic de drogue, les règlements de compte y ont pris des proportions effrayantes qui ne sont nullement corrélées à telle ou telle politique gouvernementale. Des années, des dizaines d'années que ça dure...
Tout le monde sait que "trop c'est trop". Que les dizaines de milliards engloutis dans les territoires perdus de la République sont en quelque sorte un salaire de la peur versé par les gouvernements successifs pour tenter d'amadouer des bénéficiaires prompts à l’émeute. Continuer à le faire, persévérer dans le déni du réel, nourrit une colère et un ressentiment qui ont fait du Front National le premier parti de France.

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 18:30


Une commune (ou une communauté d'aglomération) ne pourrait pas satisfaire son budget (investissement, oeuvres sociales, enseignement primaire, voirie, logement,....) avec les seuls impôts locaux qu'elle perçoit.
Elle bénéficie d'une dotation de l'état, en baisse avec le gouvernement d'Hollande, et des subventions versées par la région ou le département.
Ces 2 dernières collectivités, gérées par la gauche, traînent souvent les pieds lorsqu'il s'agit de Saint-Quentin, ou comme le département use de stratagèmes, un sujet souvent débattu en conseil municipal ou en conseil communautaire. Ainsi, quand Sarkozy a décidé le transfert du taux départemental de la taxe d'habitation à l'agglo, Daudigny achoisi d'en abaisser le taux (de
11,48 à 6,53%) , tant pis pour les communes, et augmenter le taux de l'impôt foncier de 60%, impôt qui reste dans les caisses du département, les propriétaires le remercient. Bon à savoir avant les élections !

Autrement dit le développement de Saint-Quentin ne dépend que de dirigeants actifs et visionnaires comme Pierre André et Xavier Bertrand. Ces derniers doivent faire face à l'inertie du patronat mais aussi au manque de compétence des décideurs régionaux qui feraient que l'innovation n'a pas la place qu'elle devrait avoir en Picardie, d'après un rapport de l'INSEE. [Aisne Nouvelle du 19/07/2012]

Dans le Courrier Picard du 23 avril 2012NICOLAS TOTET interrogeait Pierre André.
N.T : Votre nouvelle agence de développement, n'est-ce pas une pierre dans le jardin de l'ADA, l'Agence de développement de l'Aisne?
Pierre André : "L'ADA, on ne les voit jamais à Saint-Quentin. Et depuis dix ans, je n'ai pas vu un seul responsable de la Région, pourtant compétente sur le plan économique. On ne peut pas rester l'arme au pied. Le seul combat qu'on ne gagne pas est celui qu'on ne mène pas."
Mais la saint-quentinoise anne Ferreira, responsable du développement économique de la région, ne connaîtrait-elle pas Pierre André ?
N'aimerait-elle pas sa ville au point de la bouder parce que la couleur politique ne lui plaît pas ?

Pierre André a compensé la disparition des emplois industriels par des emplois tertitaires, Saint-Quentin n'est pas resté à se morfondre, de nombreuses zones commerciales, créatrices d'emplois ont vu le jour, et son caractère visionnaire s'est manifesté par le développement de la robotique.

De son côté, le "dada" de Xavier Bertrand est le pôle universitaire dont la mise en place a été retardée par la Région, elle se fera à la rentrée 2015.
Avoir un étudiant à Amiens est une charge importante pour un ménage (je le sais quand on n'a aucune aide), retenir les jeunes dans notre ville est un avantage surtout quand on a des "petits génies", en robotique à Condorcet ou en chimie à La Ramée.

Quand on apprend qu'Yves Blin, fondateur et directeur des études et de la recherche de l'école Elisa a choisi de déménager les locaux de Val-de-Reuil en Haute-Normandie à Saint-Quentin en 2012, qui peut ne pas croire que derrière ce déménagement plane l'ombre de Xavier Bertrand ?

L'école elisa, devenue Elisa Aerospace, vient d'obtenir la reconnaissance d'école d’ingénieurs par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Et qui sort de sa boîte pour saluer cette nouvelle ?
La transparente Anne Ferreira : «Elisa a réussi son pari: en deux ans, elle est parvenue à s'imposer dans la cour des grands…»

J'estime que, par respect, en primeur, les journaux régionaux auraient dû interroger le maire Xavier Bertrand, mais ces journaux n'aiment pas notre maire, il suffit de lire leurs articles.
Et la pauvre Mme Ferreira n'est pour rien dans l'arrivée et le développement de l'école d'ingénieurs; ça pue la récupération !

Repost 0

Articles Récents