Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:06

Stéphane Hessel pour Oser, plus loin, plus vite.   
Octobre 1917, il y a 94 ans, naissait en Allemagne, Stéphane Hessel. L’homme qui aujourd’hui tente d’apporter un peu de jeunesse et d’air frais au Parti Socialiste, dans la préparation du Congrès de Toulouse.
 
Ne lui demandez pas de se résigner, l’auteur d’ « Indignez vous ! » n’a pas fini de nous surprendre …
Il est aujourd’hui le premier signataire d’une motion, présentée dans le cadre du Congrès des Socialistes à Toulouse, la motion 4 : Oser, plus loin, plus vite.
 
Quelle vie pour cet homme toujours jeune, à l’œil vif qui peut encore servir d’exemple …
Née d’une mère héroïne de roman, Helen, popularisée par le film de François Truffaut « Jules et Jim », Stéphane Hessel n’est pas homme à accepter de se taire, de  laisser faire,  d’accepter les conformismes.
 
Entré en résistance pendant la guerre, il est arrêté en juillet 44, torturé, il est déporté à Buchenwald.
A la libération, il participe à la rédaction de la charte des droits de l’Homme, avec l’espoir de fonder un monde plus juste, plus humain.
Cet homme de gauche, infatigable combattant pour les droits à la dignité des femmes et des hommes, est sur tous les terrains au service de cette conviction. Dans « Indignez vous ! », il lance une nouvelle fois ce cri sourd pour réveiller les consciences : « La pire des attitudes est l’indifférence ».
 
L’homme n’a pas fini son combat, l’homme ne s’est pas rangé. Il regarde ce monde qui se transforme vite. Les frontières s’ouvrent, les marchandises, les capitaux, les hommes circulent à l’échelle de la planète. On se parle, on échange, la terre devient un village. Mais la question reste toujours la même pour un homme de gauche : ce monde en construction servira-t-il les intérêts particuliers ou celui du progrès pour le plus grand nombre ?
Nous ne pouvons pas accepter que l’on propose « comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. ». Ce monde nous n’en voulons pas.
 
L’infatigable combattant, l’homme de gauche ne peut pas se résigner. Il prend une nouvelle fois la parole et invite les socialistes à voir plus grand, à Oser, plus loin, plus vite. Car ce monde en construction a besoin de nous, nous femmes et hommes de gauche, de notre indignation, de notre combat, pour porter cet idéal d’Humanité. Il ne faut surtout pas nous ranger, baisser la garde, attendre qu’on dise pour nous, qu’on fasse pour nous. Les hommes au pouvoir n’ont pas besoin d’un peuple assagi et indifférent. Ils ont au contraire besoin d’une force d’indignation et de combat.
 
Pour construire encore et toujours l’Humanité, on a besoin de nous, du peuple de gauche.
On a besoin d’une force citoyenne pour peser, pour agir et pour Oser plus loin, plus vite.
 Philippe Allard
Source : http://motione.over-blog.com/article-stephane-hessel-pour-oser-plus-loin-plus-vite-110965873.html

Pour lire le texte des propositions de l'éternel "indigné" :
Motion 4: Oser. Plus loin, plus vite.
présentée par Stéphane Hessel avec Pierre LARROUTUROU
http://www.parti-socialiste.fr/congres/motion/oser-plus-loin-plus-vite

Certes le texte est long, mais par comparaison, Hollande apparaît comme un morne conservateur !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Parti Socialiste
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 14:15

J'ai de la peine pour Mme Parisot, même si je suis sûr qu'elle aura gain de cause.

Sans aucun doute, cette femme souffre, sa voix douceureuse, murmurante et apaisante, parfois incolore, écorchée, souvent larmoyante, le ton gémissant parfois pleurnichard de son discours, témoignent d'une profonde douleur intérieure.
Immédiatement, on s'aperçoit que cette femme inquiète souffre

Mais de quoi souffre Mme MEDEF ?

De ne plus pouvoir faire du kitesurf dans les Caraïbes ? de ne plus avoir les moyens de changer sa grosse Mercedes ?

Non, elle souffre du "racisme anti-entreprises", les entrepreneurs sont en colère, "en révolte (....) L'angoisse des dirigeants est aujourd’hui à son comble".
la perspective de nouvelles hausses d’impôts effraie Mme MEDEF, ô pas la hausse des impôts sur le revenu, avec les niches fiscales elle n'est pas concernée, ce qui la tracasse c'est l'éventualité de voir taxer les plus-values sur la vente d'entreprises (remises à flot après avoir agi sur la "variable d'ajustement", les salariés).

Pour faire connaître la "juste" colère patronale, ceux qui placent leur "bénéf" dans les paradis fiscaux sont restés discrets, pour faire reculer le gouvernement le patronat a envoyé au charbon des "petits patrons", autoproclamés "pigeons", qui se sont répandus sur Facebook et Tweeter.

Et ça a marché !

Pierre Moscovici, dont la proximité avec le monde de l'entreprise n'est pas un secret, donc le ministre de l'Economie, a tenu à rassurer les entrepreneurs, à l'Assemblée (AFP), si bien que, dans cette affaire, les "pigeons" ne sont pas ceux qu'on croit.

Le MEDEF ne supporte pas la taxation des plus-values lors de la cession d'entreprise, qui, promesse du candidat élu, entre dans le cadre de l'alignement de l'imposition des revenus du capital sur le barème de l'impôt sur le revenu.

Brandissant le spectre du chantage aux licenciements, le lobby patronal a obtenu ce qu'il voulait du gouvernement attendri. Nous, simples citoyens, nous n'avons pas ce pouvoir de pression, en définitive, nous sommes les véritables pigeons !
 
Autre exemple de lobbying efficace, Ayrault/Moscovici  ont accepté un traitement de faveur pour les niches fiscales relatives aux investissements outre-mer, elles ne seront pas concernées par le plafonnement des avantages fiscaux à 10 000 euros.
En 2011, ces niches ont coûté plus d'un milliard d'euros à l'Etat, c'est désormais une issue de secours idéale aux yeux des hauts revenus. En février dernier, la Cour des comptes avait qualifié de gâchis fiscal de dispositif, en recommandant sa suppression.
Le gouvernement a encore cédé à la pression des nantis !

Mais il n'y a pas que les nantis qui exercent des pressions sur le pouvoir qui décidément apparaît bien faible.

Cette nuit, les quelques députés présents (quelques dizaines) se sont penché sur un amendement qui voulait que les agents EDF paient au moins 50% du prix de l'électricité facturé aux abonnés (actuellement, ils ne paient qu'entre 5 et 10%), simple mesure de justice en pensant à tous les autres salariés qui doivent faire des sacrifices. Mais à l'EDF les syndicats sont puissants et menaçants, alors le gouvernement s'est opposé à cet amendement !
Nous, abonnés quidam, non seulement nous payons leur électricité mais en plus nous allons combler le trou de leur régime de retraite très spécial (voir financement sécurité sociale) !

Cadeaux pour les uns, sanctions pour d'autres.
Une amie, Agnès pour lui attribuer un autre prénom, est furieuse, son mari, salarié d'une grande entreprise de Saint-Quentin, lui a montré son bulletin de salaire : 80 euros de moins, ce qui fera près de 1 000 euros disparus sur un an !
Les salariés vont apprécier la suppression ex-abrupto de la défiscalisation des heures supplémentaires !

2014, toutes ces erreurs se paieront par le bulletin de vote, à moins qu'Hollande, apeuré, magouille en déplaçant la date des échéances électorales en évoquant des prétextes puérils.
Le Français est idiot, c'est bien connu des politiques, il ne sait pas voter dans plusieurs scrutins le même jour comme cela se pratique dans de nombreux pays.

Voilà mon histoire de pigeons !

 

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 17:38

Toi, adhérent socialiste, pose-toi la question suivante :
A quoi sers-tu ?
Quel est ta place dans ce parti qui renie toutes les décisions que tu votes ?

Rappelle-toi ce que disait Ségolène Royal au sujet du non-cumul des mandats, plébiscité par le vote éclairé de tes camarades : "Dès qu'ils [François Hollande et Arnaud Montebourg] en ont l'occasion, ils cumulent le mandat de parlementaire et de président de Conseil général. Ce n'est pas conforme à l'idée que je me fais de la morale publique".

Consultés, 2 Français sur 3 approuvent le non-cumul, tu as été satisfait que ton candidat François Hollande, en fasse sa promesse n° 48, "La règle doit être stricte: chaque élu ne peut détenir qu'un seul mandat, soit maire soit député".

Respectant ton vote et la promesse du candidat, Martine Aubry a donc envoyé aux élus un courrier rappelant cet engagement, leur donnant jusqu'au 1er octobre pour respecter la promesse que François Hollande avait prise lors de son investiture.

"Le non-cumul des mandats, c'est un engagement, nous le tiendrons". (Harlem Désir)

La date-butoir dépassée, 200 parlementaires socialistes n'ont pas daigné répondre !
Certains ont même qualifié Martine Aubry de "menteuse" !

Une promesse est une promesse, un engagement, un exemple, alors, adhérent floué, comprends-tu pourquoi le peuple de gauche est découragé, sans plus aucune illusion, le "rêve français" s'est évaporé.

Une promesse est une promesse, un engagement, écrivais-je, alors j'insiste : où est la plus petite virgule qu'Hollande a réussi à faire modifier dans le traité TSCG signé par Sarkozy le 1er mars 2012 et que le candidat Hollande avait promis de renégocier ?

Hier, le menteur effronté, Ayrault déclarait que "le traité qui vous est soumis est même plus souple que le traité de Maastricht".

Alors pourquoi voter un retour en arrière ?

Certains "gogols" écrivent ou déclarent que ne pas voter c'est être contre l'Europe.
Puéril, désinformateur et simpliste, nombreux sont les "nonistes" qui sont pour l'Europe, mais une Europe sociale, surtout pas l'Europe des marchés, l'Europe néo-libérale que nous n'aimons pas, cette Europe à qui Hollande, enfourchant le canasson de Sarkozy, offre un cadeau inespéré.

Pourquoi n'a-t-il pas proposé une explication détaillée des conséquences que le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) va imposer à notre pays ?

Pourquoi a-t-il exclu tout recours au référendum sur un projet capital puisqu'il va modifier les conditions de vie des citoyens et celles des générations suivantes ?

Une seule raison, après sa déconvenue de 2005, la démocratie lui fait peur !

J'ai étudié ce traité, signé par Sarkozy en mars dernier, il va instaurer définitivement une politique d'austérité (on en a les premiers prémices : taxes et impôts, baisse des subventions, abandon de projets générateurs d'emplois -TGV, canal Seine Nord), et porter atteinte à l’indépendance de la France qui ne pourrait plus décider souverainement de son budget national.

Et cela, Hollande se garde bien de vous le dire !

Le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), imposé par l’Allemagne d’Angela Merkel avec la complicité de Sarkozy, va être ratifié par la France de François Hollande avec le soutien de l'UMP.

Qui peut croire que la France pourra présenter un budget avec un déficit inférieur à 0,5% au Produit intérieur brut sans une politique de rigueur insoutenable ?
C'est ce que Sarkozy appelait la "règle d'or".

Qui peut accepter que le parlement français, démocratiquement élu, soit obligé de soumettre son budget annuel à la Commission européenne, dont aucun membre n'estélu, avec des sanctions à la clef ?

Pour revenir à l'équilibre budgétaire en 2017, comme s'est engagé François Hollande, qui peut accepter que 60 milliards d’euros soient retirés de l'économie, alors que la France connaît le chômage et la précarité de masse ?

Regardez en Grèce, en Italie, en Irlande, au Portugal ou en Espagne, les plans d'austéritésuccessifs ont aggravé la crise de la dette, dégradant les conditions de vie des habitants, avec une explosion du chômage, la baisse des salaires et des allocations, mettant un terme à l'Etat providence.

Voilà, adhérent socialiste, ce que fait votre parti : le doigt dans l'engrenage de l'Europe néo-libérale !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Parti Socialiste
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 16:59

La sécurité sociale est en déficit, a-t-elle été une seule fois en excédent ?
La santé des citoyens ne dépendèelle que de critères comptables ?

Pourquoi les génériques sont-ils moins chers en Allemagne ?
Pourquoi la Sécu allemande est-elle en équilibre voire excédentaire, tout comme le régime spécial Alsace/Moselle copié sur le mode allemand ?

Le gouvernement a détaillé hier un cocktail de nouvelles taxes pour financer la «Sécu», la taxomanie plutôt qu'une véritable réforme structurelle englobant la politique du médicament et le statut des médecins qui ne sont rien d'autres que des salariés de la sécurité sociale malgré leur affirmation d'appartenir à une profession libérale, ce sont nos cotisations qui assurent leurs revenus confortables.

Les jeunes sont une cible (hypocrite) du goubernement, vous comprenez, "ils fument et ils boivent", pour remplir les caisses mal gérées de la sécu, le gouvernement invoque le prétexte de protection de santé publique. Mais pourquoi ne pas chercher à comprendre pourquoi certains jeunes, parfois très jeunes, fument et boivent de la bière ?
Ne serait-il pas plus intelligent ?
J'ai trois enfants, aucun d'entr'eux ne fument alors qu'ils ont près d'eux un mauvais exemple de fumeur de pipe et de havanes, le tout acheté en Belgique ou au Luxembourg le cas échéant.

Puériles et hypocrites l'augmentation de 6,5% des taces sur le tabac, suivie de celle de 5% en 2013,
- quand l'U.E. impose la libre circullation des marchandises,
- et quand les maffias se frottent les mains devant un marché (noir) qui s'avèrera "juteux.

Puéril, hypocrite et anti-jeune le doublement des droits sur la bière qui consistera à une hausse d’aumoins 15% sur les packs.
Si le gouvernement était aussi attaché à la santé de nos jeunes, il se pencherais activement aux pesticides, aux additifs alimentaires, aux OGM,.... dont les effets, déjà notables aujourd'ui, se feront dramatiquement sentir sur nos enfants et petits-enfants.

Et comme le recours à l'impôt est l'acte politique le plus simple pour pallier au manque d'imagination et de courage, les retraités imposables (50% d'entre eux) seront taxés d’une contribution de 0,15%l'anprochain et de 0,3% en 2014. En principe, cette taxe servira à financer les aides aux personnes âgées dépendantes.
Pour moi, et je ne suis pas un cas isolé, c'est une double peine, car je dois déjà aider ma maman âgée qui réside dans une maison de retraite médicalisée à 30 000 euros annuels.

Pour les emplois à domicile, la déclaration au forfait sera supprimée, vive le travail au noir !

Ce qui passe encore plus mal est l'augmentation de la contribution tarifaire d'acheminement du gaz et de l'électricité.
Et cela pour combler le trou dans la caisse des régimes spéciaux de retraite de l'EDF, de GDF, etc, et oui, il y a encore des régimes spéciaux.
Rendez-vous compte, vous et moi, tous nous allons payer la retraite d'agents dont le régime spécifique n'a pas été modifié par la loi de 2010 !!!

Depuis l'élection d'Hollande, les mots les plus courants dans l'actualité sont austérité et rigueur, impôts et taxes !

En constante progression, il a manqué entre 8 et 15 jours pour que Sarkozy gagne la présidentielle, et si cela était arrivé le traité européen, qu'il avait préparé avec Mme Merkel, aurait été voté comme il le sera par les parlementaires PS et UMP réunis.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi ça me choque !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:33

Dites-moi : Ai-je raté quelque chose ?

Cette semaine va débuter le vote du traité "Merkozy" qui va imposer l'austérité aux Français, instaurer la rigueur, générer la hausse des d'impôts et du chômage, rapprocher la situation de la France de celle de la Grèce ou celle de l'Espagne, et cela dans un silence médiatique assourdissant !

Dites-moi quand a eu lieu le débat démocratique, contradictoire et informatif sur le traité européen (TSCG) qu'Hollande s'apprête à faire voter dans le dos des Français avec le soutien sans faille de l'UMP ?

Ce matin, à 8H35 sur RMC, JF Copé a été catégorique : "oui je voterai le traité sans aucune hésitation" !!!

Avant le 6 mai, qui aurait osé penser que l'UMP serait le meilleur allié d'Hollande ?

Les Verts, le Parti Communiste, le Parti de Gauche de Mélenchon, la Gauche Unitaire, le parti de JP Chevènement (MRC), l'aile gauche du PS, des syndicats, des associations,.... tous sont opposés à la ratification de ce traité, si bien qu'Hollande, laché par la gauche, se retrouve seul en compagnie de l'UMP et des centristes !!

Nous avons été trahi !

Ce matin, sur RTL, Alain Duhamel, qui a tout de l'éditorialiste de Monoprix,, concluait ainsi sa chronique quotidienne :  "le traité, oui si on ne veut pas se retrouver dans la situation de la Grèce ou de l'Espagne !"
Quelle médiocrité ! Quelle désinformation !
Oui, la place de cet éditocrate est bien chez Monoprix !
Il devrait lire Challende : "Ces économistes de gauche atterrés par François Hollande"
http://www.challenges.fr/economie/20120925.CHA1184/cohen-aghion-sterdyniak-piketty-les-economistes-de-gauche-sociale-democrate-atterres-par-hollande.html

Même un élève de seconde sait que l'austérité génère la récession, et la récession le chômage, le serpent qui se mort la queue, exactement ce qui se passe en Grèce et l'Espagne, à force de presser l'éponge plus rien n'en sort.
Alors, ayant entendu cette ânerie, je suis retourné au journal de France Culture, une autre tenue s'il vous plaît, François Langlais, l'économiste aux fameux graphiques de France 2, qui ne peut pas être qualifié de vilain gauchiste, en était l'invité. Pour lui "l'austérité est mortifère".

François Langlais publie un livre "Qui va payer la crise ?", la réponse est simple : les classes moyennes, les retraités  et les salariés ( une dépêche m'apprend à l'instant que le chômage atteint un taux record en Europe, 11,4% (notification Le Monde.fr sur mon Iphone).

Les promesses du gouvernement sont intenables, il nous promet l'impossible, par conséquent il ment aux Français comme le candidat Hollande nous a menti pendand sa campagne.

La Sécurité sociale, est en déficit, contrairement à celle du régime spécial Alsace/Moselle.
Pour réduire le déficit, le gouvernement

1) envisage de taxer les retraités, ces "privilégiés" qui vivent mieux que les chômeurs créés par Hollande;

2) a augmenté de 6,5% les taxes sur le tabac, en déclarant hypocritement "mesure de santé publique" !
Elles rapportent 13 milliards au budget de l'Etat, mais depuis les dernières augmentations, les hausses rapportent moins que ce qui était espéré. La raison est évidente : développement de la contrebande qui devient de plus en plus rentable, développement des achats transfrontaliers.

A une heure et quart de Saint-Quentin, vers Hirson, Maubeuge ou Roncq, les supermarchés belges vous tendent les bra. Et je ne parlerai Pas de Perpignan ni de Toulouse où Le Pertus et Andorre vous offrent entre et 3 euros de moins sur un paquet, contribuabnt à la disparition des buralistes !

3) et, cerise sur le gâteau, le gouvernement a trouvé un impôt qui frappe les riches, il envisage de doubler les taxes sur la bière !!
Quels brillants cerveaux ! Il fallait y penser !
A ce rythme, le record de 40 taxes de Sarko sera battu !

Hollande, UMP, même combat, voilà le changement !

Alors, rendez-vous en 2014, municipales, régionales et européennes, voilà les armes des électeurs !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:14

Lundi dernier, Xavier Bertrand a conclu les délibérations du Conseil municipal par des réflexions personnelles sur l'actualité tragique, les projets et la nécessité de se battre pour le canal Seine-Nord-Europe dont la réalisation, devenue hypothétique, dépend d'un véritable désir de créer de la croissance par le nouveau gouvernement.

En septembre 2008, le canal Seine-Nord a été déclaré d’utilité publique, sa réalisation dans le cadre d’un contrat de partenariat est prévue par la loi de programmation relative à la mise en oeuvre du grenelle de l'environnement.
A l'horizon 2020, ce canal permettra de transporter de l'ordre de 13 à 15 millions de tonnes de marchandises, soit l'équivalent de 500 000 poids-lourds par an qui ne circuleront plus sur l'A1 : économie d'énergie, bonus pour l'effet de serre et sécurité améliorée sur l'autoroute la plus fréquentée d'Europe, que des bonnes choses !
Et cerise sur le gâteau plusieurs milliers d'emplois picards générés par la création de plateformes multimodales le long des 106 kms  qui séparent Compiègne de Cambrai, le Saint-Quentinois en profiterait.

Faire ce canal, avec toutes les retombées qu'il induira, sur l'emploi, sur l'environnement, sur les économies d'énergie fossile,.... est le meilleur exemple de la volonté de développer la croissance en Europe, volonté exprimée par Hollande dans son acceptation de la continuité de la politique de Sarkozy symbolisée par le traité TSCG ou traité "Merkozy".
 
Plus écologique, le transport fluvial a le vent en poupe comme l'a publié Le Monde du 24 septembre : pour libérer Paris des camions, les colis de livraison des magasins Franprix sont acheminés dans le centre de Paris par péniche puis chargés sur des vélos électriques.
A lire ici :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/24/des-livraisons-en-peniche-pour-liberer-paris-des-

Changement de majorité : le canal est-il perdu ?
Revue de presse

Le 30 août, le gouvernement a confié au Conseil général de l'environnement et du développement durable et à l'Inspection générale des Finances une mission d'analyse sur la faisabilité financière du projet.

Ce jeudi 30 août,dans le Courrier Picard, on pouvait découvrir le communiqué du groupe d'opposition au CR de Picardie :
"Comme le groupe « Envie de Picardie » le craignait, les multiples tergiversations récentes de la part de plusieurs membres du gouvernement ou de représentants de collectivités locales, dont celles du Président du conseil régional de Picardie, le projet du Canal Seine-Nord Europe est désormais et très officiellement mis en péril (...) Il est aujourd’hui urgent de réaffirmer, au plus haut niveau de l’Etat et au niveau local, l’importance de ce chantier d’envergure européenne."
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Bouygues-lance-une-bombe/Envie-de-Picardie-reagit

courrier Picard du 1 septembre
"Le Conseil général de la Somme, sous l’impulsion de sa majorité de gauche, a initié une dynamique pour conforter la réussite du projet. Depuis la première délibération, jusqu’à aujourd’hui, les efforts de notre collectivité pour faciliter la mise en œuvre du projet furent sans précédent : convention avec Voie Navigable de France pour l’aménagement du foncier, équipe départementale spécifique dédiée au canal, plus de 300 réunions de travail avec les collectivités locales et notamment les 73 communes concernées par le tracé, plus de 20 000 correspondances adressées aux propriétaires des terrains concernés."
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Bouygues-lance-une-bombe/Confirmation-de-l-inquietude-des-elus-de-Somme-a-gauche

Le 3 septembre, le  ministre délégué chargé des Transports, Frédéric Cuvillier, a participé à une réunion de travail au siège de Voies Navigables de France (VNF) avec les différents protagonistes. Il a rappelé que le dossier n'était pas arrêté.

Le 12 septembre sur le site de WK Transport-Logistique, on pouvait lire :
"Alain Gest, président de Voies Navigables de France (VNF) et député UMP de la Somme, refait le point sur le projet de canal Seine-Nord dont le financement est à l'étude. Selon lui, les retombées en terme d'emplois ne doivent pas être oubliées."
http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/57734/le-canal-seine-nord-c-est-4500-emplois-directs.html

Le 13 septembre, Le Moniteur titrait : "Front commun pour soutenir le canal Seine-Nord Europe".
"Plus de 100 élus locaux, responsables consulaires et acteurs économiques sont venus à Cambrai à l’invitation de son maire et de l’association Seine-Nord Europe pour écouter Voies Navigables de France faire un point sur l’avenir du canal."
Alain Gest : "On fait semblant de découvrir que le coût final d'un projet est supérieur au coût de construction ! Mais c'est le cas pour tous les PPP et les inspecteurs des finances le savent bien. L'estimation que nous avons fait en octobre 2009 est toujours juste. Ce qui a changé depuis, ce sont les conditions d'emprunts".
Le Moniteur.fr poursuit : "Les nombreux députés, sénateurs, maires et présidents d'agglomérations, venus en personne affirmer leur soutien, marquent le début d'une alliance locale en faveur du projet."
http://www.lemoniteur.fr/147-transport-et-infrastructures/article/actualite/19012964-front-commun-pour-soutenir-le-canal-seine-nord-europe

A cette réunion, le conseil régional Nord-Pas de Calais, était représenté par son vice-président Alain Wacheux, quant aux instances dirigeantes du Conseil Régional de Picardie, elles brillaient par leur absence !!

Le 21 septembre, dans Le Parisien, Alors "qu'un milliard d'euros a été déjà dépensé", on pouvait lire :
"Une quinzaine de députés et sénateurs du nord de la France, majoritairement de droite et du centre, ont écrit au Premier ministre pour lui demander quelles étaient "les intentions du gouvernement quant à son engagement" sur le canal Seine-Nord."
http://www.leparisien.fr/lille-59000/canal-seine-nord-des-elus-nordistes-interpellent-le-gouvernement-sur-son-engagement-21-09-2012-2174971.php

Dans Le Courrier Picard du 25 septembre :
"Le 29 août, le groupe Bouygues, l’un des deux compétiteurs avec Vinci, annonce qu’il stoppe ses études sur le canal. Le 3 septembre, le ministre des Transports demande à l’Europe de mettre davantage d’argent. Le projet n’est pas abandonné. Ils sont nombreux à l'espérer."
http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Les-defenseurs-du-canal-restent-determines

Enfin, jeudi, L'Aisne Nouvelle titrait "Déchirement PS-Verts-FN et UMP", hier samedi Le Courrier Picard titrait "PICARDIE Canal Seine-Nord: cacophonie à la Région".

Lors de la dernière assemblée du Conseil Régional, le Canal Seine-Nord  a fait une irruption remarquée à la suite d'une motion déposée par Christophe Coulon  du groupe d'opposition "Envie  de  Picardie" pour que le CR exprime son soutien à ce projet.

En présentant une motion de soutien réaffirmé au projet, la droite cherchait un consensus hier. Mais la question de son financement a déchiré l'assemblée.

Passons rapidement sur l'intervention du frontiste Michel Guiniot qui s'est lancé  "dans une colère rouge", sans aucun intérêt, pour souligner les aberrations de Christophe  Porquier, Les Verts,  qui regrettait "la disparition de 1 200 ha des meilleures terres agricoles.", mettant sous l'éteignoir les intérêts écologiques du projet.
Les mêmes arguments que pour l'aéroport de Nantes qui expulsera des centaines d'agriculteurs, combat que sa patrone, reine du chili-con-carne, a oublié, contrainte par l'obtention de son maroquin.

La position de Claude Gewerc  a été ambiguë, tout en affirmant son engagement, il demandait lui aussi une mission  sur la faisabilité du projet, comme si elle n'avait jamais été sérieusement faite.

Autant le projet de 3e aéroport me paraît ridicule (nuisances sonores, les avions sont les principaux acteurs de l'effet de serre), autant ce projet ambitieux générateur d'emplois et hyper-écologique, mérite de susciter l'adhésion de tous les responsables soucieux du développement de la Picardie.

A suivre......

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Environnement
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 17:29

Il y a certaines nouvelles qu'il faut laisser reposer avant d'en sourire ou même d'en rire tout simplement, comme autrefois on laissait reposer le lait acheté à la ferme après l'avoir fait bouillir.

A l'approche du congrès socialiste où les adhérents peuvent rester chez eux puisque tout est arrangé sans eux, l'Aisne Nouvelle d'hier dressait un tableau surréaliste de la section socialiste de Saint-Quentin projetée en 2014.

Première marche : l'élection du 1er secrétaire.
Rectifions quelques erreurs de date dans l'article, en 2008, JP Lançon a succédé à JL Cabanes qui fut un excellent secrétaire, durant son mandat le nombre des adhérents a doublé, pour retrouver son étiage après son départ.
3 candidats se présentent, S. Andurand que je qualifierait de "mou" pour l'avoir connu ainsi, E. Mousset, Monsieur "2 voix", partout et nulle part à la fois, et JP Lançon qui maîtrise une section taillée à sa mesure. Ce dernier est le favori, je souhaite simplement qu'il retrouve la ligne de la "vraie gauche" en cessant de soutenir une politique sociale-démocrate, couleur sociale-libérale, qui inquiète tant la population. L'avenir est à gauche et non au centre-gauche !

Seconde marche : les municipales de 2014.
Déjà un candidat déclaré, Emmanuel Mousset, «Oui, bien sûr. Parti, municipales... Je suis candidat aux deux, même si les deux élections sont indépendantes.», j'ajouterai, en paraphrasant Fabius lors de la primaire socialiste : "Vous imaginez Mousset Maire de Saint-Quentin ?".
C'est sûr que sa candidature a du faire trembler Xavier Bertrand !
 
Plus sérieusement, hier, je n'ai pas regardé Ayrault sur France 2, le dernier Jean-Christophe Grangé "Kaïken" m'attendait, de toute façon qu'avait-il à nous annoncer qu'on ne sache pas ?

Il a avoué ce qu'Hollande n'a jamais eu le courage d'avouer : Hollande n'a pas renégocié le traité malgré sa promesse.
Rendez-vous compte, la France, notre pays, a élu un Président qui, à la vue d'une "Femme" dans le hall de l'ONU, fait demi-tour à la recherche d'une entrée de service !
Avons-nous mérité un président qui a baissé son pantalon devant Mme Merkel et qui s'enfuit à la simple vue d'une femme au caractère bientrempé, aux idées forte, celle qui manque à la France en cette période difficile, son ex ?

Ayrault nous ment, ment à la France lorsqu'il déclare que "9 Français sur 10 ne seront pas touchés par les hausses d'impôts".
- les classes modestes seront touchées par la diminution de l'abattement pour enfant, par l'augmentation des taxes sur le tabac et la bière;
( 16 millions de ménages, dont ceux appartenant aux classes moyennes, seront touchés par le gel du barême de l'impôt à partir de la troisième tranche (26 421 euros).
Dans un sondage paru aujourd'ui, 2 Français sur 3 jugent trop lourdes les augmentations d'impôt, l'UMP avait prévenu....

"Le gouvernement fait semblant de s'accrocher à l'objectif de 3 % de déficit en 2013 tout en sachant que celui-ci sera en fait de 4 %."
C'est ce que déclare les économistes de la revue "lternatives économiques" :
"La politique de l’autruche ou le prix (élevé) de l’hypocrisie"
http://www.alternatives-economiques.fr/la-politique-de-l-autruche-ou-le-prix--eleve--de-l-hypocrisie_fr_art_633_60467.html

Si l'engagement de 3% n'était pas respecté, avec plus de 3 millions de chômeurs et 5 millions d’inscrits à Pôle emploi, les économistes prévoient des conséquences sociales et politiques : récession, augmentation du chômage, perte de la crédibilité vis-à-vis des partenaires et des milieux financiers.

Toutes les misères qui nous attendent, et qui vont s'ajouter à celles que 10 millions de français supportent déjà, ont pour origine le traité TSCG que la revue  Politis qualifie de "texte indéfendable :
http://www.politis.fr/TSCG-Un-texte-indefendable,19496.html
CITATION.
Une troublante épidémie de schizophrénie frappe nos responsables socialistes. Aucun d’entre eux ne juge positivement le traité budgétaire européen. Ce texte, imaginé par Angela Merkel avec la complicité active de Nicolas Sarkozy, «crée les conditions d’une crise économique durable», analysait François Hollande lors de sa campagne. Un traité qui met également en place des politiques automatiques intangibles les soustrayant à toute délibération démocratique. C’est pourtant ce texte que le gouvernement veut faire ratifier. Dès la semaine prochaine, à l’Assemblée nationale.
FIN DE CITATION.

De son côté Frédéric Lordon, dans le Monde diplomatique, ( article "En sortir"
http://blog.mondediplo.net/2012-09-26-En-sortir
explique qu'une politique de rigueur ne fait pas diminuer la dette:
Citation.
On rappellera tout de même que la dette publique espagnole passe de 36,1 points de PIB en 2007… à 68,5 en 2011 – multipliée par deux. Celle de l’Irlande, de 25 à 108 % sur la même période – multipliée par quatre, qui dit mieux !
FIN DE CITATION.

Pendand la campagne, au Bourget, Hollande avait désigné son ennemi, souvenez-vous "Mon adversaire n'a pas de visage, ....", évoquant ainsi le monde de la finance.
Alors pourquoi a-t-il renié ses paroles pleines de bon sens en se jetant dans les bras de Mme Merkel et des libéraux de Bruxelles ?

Frédéric Lordon ne dit pas autre chose
CITATION.
c’est le désastre de systèmes bancaires irresponsables qu’ils [les états endettés] ont sur les bras. La France, dont la dette passe de 63,8 % de PIB à 85,8 %, le Portugal de 62,7 % à 107,8%, payent eux aussi les dégâts de la finance, mais indirectement et par récession de credit crunch interposée –
faut-il redire que tout ceci a commencé avec la crise des subprime en 2007-2008 et que, médiatement ou immédiatement, les populations européennes éclusent les petits désastres de la finance privée (que l’Union a si gentiment déréglementée pour elles) ?
FIN DE CITATION

Les promesses du candidat socialiste avaient séduit, la position du Président, devenu sarko-compatible, génère la méfiance  de la population.

Avec le TSCG, Sarkozy ne nous a pas quitté!

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 17:46

    Au cours du précédent quinquénat, la France a connu des restructurations qui ont été mal accueillies par la population et contestées par l'opposition alors de gauche.

La carte judiciaire et le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partants à la retraite sont les deux symboles de ces restructurations.
De nombreuses petites villes ont perdu leur tribunal d'instance (TGI), le nombre des fonctionnaires a fondu comme neige au soleil.

On croyait qu'avec le changement, la purge était terminée.

Or, aujourd'ui, Europe 1 nous informe, que pour convaincre les autres de l’imiter, le ministère de l'Economie veut supprimer 2 500 postes.
- Bercy. Une centaine de postes,
- douanes : 400 postes,
- centres des impôts et Trésoreries : 2 000 postes (près de 80 petites Trésoreries sont menacées de fermeture).

La méthode Sarkozy n'est pas morte : ce sont des départs à la retraite qui ne seront pas remplacés.

Or les Maires de ces petites villes ont besoin d'une trésorerie et de son percepteur pour aider à définir les budgets.

Disparition des trésories, disparition de la Poste, la désertification des campagnes se poursuit.

Et ce n'est pas tout :
La Banque de France supprimera jusqu'à 2 100 emplois d'ici à 2020 d'après 20minutes.fr.

Et le privé dégraisse aussi :
- Florange, fermeture de 2 hauts-fourneaux, 500 salariés à la rue malgré les promesses électorales et les gesticulations infructueuses de Montebourg.
- Les patrons de Renault et PSA inquiets pour l'avenir de l'industrie ... (Le Monde)
- Sanofi veut supprimer 900 postes en France d'ici 2015 (20minutes.fr)
- Philips, 2 200 postes supprimés en plus des 4500 prévus (Europe1)
- Carrefour, 500 à 600 postes administratifs supprimés (Le Parisien)
- Plan social aux laboratoires Expanscience (119 emplois)(Les Échos)

Ce n'est pas un "redressement productif" dont le pays à besoin mais d'une véritable érection productive !

René Dosière a estimé à 17 millions d'euros le coût d'un Ministère, il y en a 37, dont certains sont inutiles, n'est-ce pas là que les possibilités d'économies existent


A chaque Ministère supprimé, c'est 17 millions d'économisés :
1) Agriculture : toutes les décisions se prennent à Bruxelles,
2 Redressement productif, on a déjà un Ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social
3) Droits des femmes, le Ministère de la Justice suffit,
4) Ministère des Outre-mers, pourquoi pas un Ministère de la Bretagne, de la Corse.....,

A quoi ça sert ?
5( un Ministre déléguée à la Réussite éducative ? j'espère que sa propre réussite est comprise !
6) un Ministre de l'Égalité des territoires et du Logement ? entre Neuilly et Saint-Denis ?
7)un Ministre délégué aux Affaires européennes ? n'y a-t-il pas quelqu'un aux Affaires étrangères ?
8) un Ministre déléguée à l'Artisanat, au Commerce et au Tourisme ? qu'a-t-il fait en 6 mois ?
9) un Ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire ? qu'a-t-il fait en 6 mois ?
10) un Ministre déléguée à la Famille ? les affaires sociales suffisent !
11) un Ministre déléguée aux Personnes handicapées ? on fera son bilan !
12) un Ministre déléguée aux Petites et Moyennes entreprises, à l'Innovation et à l'Économie numérique ?
13) un Ministre déléguée aux Français de l'étranger et à la Francophonie ? et les Affaires étrangères, à quoi ça sert ?
14) on a même un Ministre délégué au Développement ? développement de quoi ?

Cela fait plus de 250 millions d'économisés par an !

Hélas, il est plus facile d'augmenter les impôts des particuliers, en attendant la douche froide qui nous attend en 2013 !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:56

En écoutant les infos à la radio, je me suis dit qu'on peut se qualifier de Président "normal" tout en se comportant comme un poltron.

Imaginez le hall du siège de l'ONU à New-York.

Les journalistes sont installés, appareils-photo pour les uns, caméras pour les télés, Ségolène Royal va donner une conférence de presse en tant que vice-présidente de l'internationale socialiste.

Elle entre dans le hall pour se rendre au pupitre.

A cet instant, François Hollande franchit la porte d'entrée.
Apercevant son ex, il s'arrête immédiatement et ...... fait demi-tour !

Peur de la réaction de Valérie T. !

Il est le seul à le savoir.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 16:33

La politique nous présente du bon et du moins bon, quand ce n'est pas du mauvais.

Les fortes personnalités.
Ce sont des femmes et des hommes qui ont eu une haute conscience de leurs convictions et qui les ont porté jusqu'au bout.

1) Le premier, et de loin, est le Général De Gaulle qui ne s'est jamais écarté de son désir de servir les intérêts de la France : indépendance, progrès social,....
Quand on pense que ce "grand homme", au sens propre et figuré, payait de sa poche les repas pris avec sa famille et avait fait installer un compteur électrique dans son appartement privé de l'Elysée, on croit rêver !
La mise en jeu de sa fonction lors du référendum de 1969 (féforme du Sénat et loi de décentralisation -trop en avance pourl'époque), qui a précipité son départ, est sans aucun doute le geste le plus significacif de l'idée qu'il se faisait de sa fonction.

Déjà, en janvier 1946, en désaccord avec les communistes, il avait démissionné de son poste de chef du Gouvernement Provisoire en déclarant : "Le régime exclusif des partis a reparu. Je le réprouve".

2) Dans une moindre mesure, lorsqu'il était plus jeune, Jean-Pierre Chevènement a suivi cet exemple, en opposition avec les décisions de Mitterrand de participer à la guerre du Golfe aux côtés des américains, il a démissionné de son poste de Ministre en 1991

En août 2000, il  renouvellera son geste à la suite d'un désaccord avec le plan de Lionel Jospin sur l'avenir de la Corse qui reconnaissait les mouvements nationalistes.

Je ne remonterai pas à Sully ni à Aristide Briant, mais les personnalités qui ont claqué la porte lorsque la politique n'étaient pas conformes à leurs convictions sont nombreuses.

les contorsionistes ou danseurs de claquettes.
Si certains se voient en Mitterrand, le "Florentin" en référence à l'art de l'esquive pratiqué par Machiavel, personne n'ose  se référer au Général De Gaulle.

1) le premier "danseur de claquettes" est François Hollande, élu par des voix de gauche, au parlement, il va faire voter le traité TSCG avec les voix de l'UMP !!

Hollande l'avait bien promis lors de la campagne présidentielle, il renégocierait le traité TSCG, une fois qu'il serait élu.
Tartuffe un jour, Tartuffe toujours !
Je ne fais pas de l'anti-Hollande, je me contente seulement de faire la lecture de sa proposition 11 :
"Je proposerai à nos partenaires un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance pour sortir de la crise et de la spirale d’austérité qui l’aggrave. Je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011"

Le traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), négocié par Sarkozy, ne concerne que les pays signataires, ceux qui ont hâte d'appliquer la rigueur allemande, il ne s'appliquera à toute l'Europe qu'en 2018, alors je ne comprends pas cette urgence quand tant d'autres problèmes existenciels concernent la population.

La "règle d'or" fera l'objet d'une loi organique manière "oblique" de modifier la Constitution sans passer ni par le Congrès ni par le référendum, elle imposera un déficit inférieur à 0,5% au budget de l'Etat, à celui des collectivités locales (région, département)et à celui de la Sécurité Sociale, ce qui ne peut qu'inquiéter les patients et futurs malades.

En cas de non-respect de cette obligation, passant outre toute intervention de notre parlement démocratiquement élu, la Commission de Bruxelles imposera des amendes ou des mesures de rigueur comme l'augmentation de la TVA, de la CSG ou encore la baisse des salaires des fonctionnaires

Ce traité d'inspiration libérale n'a qu'un but : réduire les dépenses publiques, enseignement, santé, retraite,... pour favoriser le secteur  privé avide de profit, école privée, assurances privées.

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une simple lecture des articles du traité, lecture qu'Hollande et ses Ministres se gardent bien de faire.

si vous avez une heure, regardez cette vidéo, une "lecture pédagogique" de ce qui nous attend
http://www.dailymotion.com/video/xtj0bi_le-tscg-ou-traite-europeen_news


Ce traité, Mme Merkel le désire pour être réélue en 2013 car le peuple allemand gronde.

Si, pendand 3 décennies, le modèle scandinave  inspirait les socialistes du centre droit, leur regard est maintenant tourné vers le modèle allemand instauré par Schroeder et son Agenda, même le terme Agenda est adopté par Hollande.
Quelques mots sur le modèle Schroeder qui fascine Hollande et qui pourrait servir à la réforme prochaine du marché du travail :
- un salarié qualifié qui gagne 2000 euros par mois partira en retraite après 43,5 ans  de cotisation pour toucher ..... 700 euros de pension !
- 1 salarié sur 5, avec un travail, appartient à la légion des nouveaux pauvres;
- 770 000 séniors dont 170 000 retraités de plus de 75 ans, font des petits boulots pour boucler leur fin de mois !
Si l'agenda du socialiste Schroeder a fait de l'Allemagne le pays le plus riche de l'Europe, c'est sur le dos des petites gens. Est-cela que souhaite Hollande ?

La réponse d'hollande n'est Pas à la hauteur des enjeux, 2013 sera la 2e année de crise la + terrible après 2008.

2) le second contorsioniste est Fabius.
Lui, le leader du non au référendum de 2005, ne sait pas trouver les mots pour justifier son acceptation du TSCG.

3) Enfin Cécile Duflot que nous découvrons cuisinière de "chili con carne", un plat que j'apprécie.
Ses contorsions lui ont permis ni de se désolidariser du gouvernement ni de désavouer son parti qui s'oppose au TSCG.
Mais que lui reprocher quand l'Elysée abrite le roi des contorsionistes ?

Les girouettes vieillissantes.
Avec l'âge, les neurones perdent de leur pouvoir critique, à l'extrême-gauche avec la jeunesse, au PS avec l'âge mûr, beaucoup de séniors terminent leur vie conservateurs.
C'est le cas de Cohn-Bendit que j'ai connu comme Dany-le-rouge en 1968.
Désormais il a enfilé ses pantoufles de conservateur social-démocrate !

ET il a retourné sa veste depuis la chute de Sarkozy comme on le confirme ici :z
http://lelab.europe1.fr/t/traite-europeen-cohn-bendit-a-t-il-retourne-sa-veste-4991

On ne rencontre ni des De Gaulle ni des Chevènement tous les jours !

 

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Le dessous des cartes.
commenter cet article

Articles Récents