Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 11:12

 
François Hollande a parlé, pacte de responsabilité, pacte d'attractivité, il faut trouver 50 milliards déconomies dans les 3 ans à venir, car le "président des entreprises" veut supprimer les cotisations "famille" patronales et baisser l'impôt sur les sociétés.
 
50 milliards ! c'est énorme dans un pays en crise, qui va être mis à contribution ?
Les citoyens sont inquiets.
 
Pour connaître les orientations de la politique gouvernementale, quoi de plus normal d'inviter la ministre porte-parole.
 
8H30, BFM TV/RMC, JJ Bourdin invite la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, il a préparé une batterie de questions, le téléspectateur/auditeur va enfin savoir à quelle sauce il va être dévoré.
 
25 minutes de langue de bois, entrecoupés de sourires et de rires charmeurs, car Najat Vallaud-Belkacem est une femme qui sait user de son charme.
 
Résultat : on a rien appris des projets du gouvernement, sinon que des postes de fonctionnaires "pourraient" disparaître, ce n'est plus un tabou pour Hollande, mais silence au sujet des ménages.
 
Vous lui demandez l'heure, elle vous explique comment on fabrique une montre !
Désolant, affligeant !
Je pensais que Jack Lang était un orfèvre en langue de bois, il a trouvé son maître, pardon sa maîtresse, car Najat est une femme au sourire désarmant et qui sait s'en servir, pour elle l'égalité homme-femme n'existe pas.
 
La raison de son comportement inadmissible est facile à comprendre : dans un mois ont lieu les municipales, il ne faut pas effrayer le peu d'électeurs qui croient encore aux vertus du socialisme à la couleur rose défréchie.
Forte abstention, vote sanction dans les mairies socialistes, glissement vers le FN, le socialiste a peur !
 
Electeurs de gauche soyez vigilants, le coup de matraque s'abattra après les élections.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 18:43

   
Michel Aurigny a demandé que le problèmes des rytmes scolaires soit inscrit à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, le 3 mars. Sa demande n'a pas été acceptée.
Quoi de plus normal, cette stupide réforme ne découle pas des compétences du maire, si de l'expérimentation on passe à la généralisation, la loi s'imposera à toutes les municipalités.
 
Pour annuler cette hérésie, les leviers sont ailleurs
1- Agir sur le gouvernement en soutenant le mouvement des parents, les "gilets jaunes"; ces le vêtements arborés par les parents qui accompagnent leurs enfants à l'école pour signaler leur opposition à la réforme des rythmes scolaires. Ce vêtement traduit l'inquiétude des parents devant le manque de sécurité qu'entrainerait cette réforme. Des instituteurs soit, mais des danseurs de claquettes non !
 
2- Lors des municipales, repousser tous les candidats favorables à ce projet comme Michel Garand.
D'ailleurs Peillon a conscience qu'il a raté ses fonctions ministérielles puisqu'en avril/mai il s'envole vers le sud vers de nouveaux horizons.
 
L'école n'est pas faite pour organiser des activités périscolaires, qui seront de plus ou moins bonne qualité suivant les finances des municipalités, faire de la danse, de la musique, du sport,... est un choix qui appartient aux parents, les associations, les clubs sportifs ne manquent pas.
 
Confié aux instituteurs, le rôle de l'écolle de la république est d'Instruire et d'éduquer les jeunes enfants, ce qu'elle sait faire depuis des lustres.
 
A côté des apprentissages fondamentaux, lire, écrire et compter, l'école a un rôle éducatif éssentiel : elle inculque aux enfants les règles de la vie en groupe, très important à notre époque où les familles sont de plus en plus éclatées.
 
Instruire c'est aussi éduquer en transmettant des valeurs liées aux savoirs, maîtriser la rigueur du raisonnement, être capable de transmettre ses idées à autrui, et pour y parvenir les outils fondamentaux sont savoir lire, écrire et compter.
 
L'enquête PISA a démontré que notre école fonctionne mal dans le domaine des acquisitions fondamentales, or ces acquisitions constituent la priorité pour les parents.
 
La sensibilisation des enfants à l'égalité Homme-Femme, la lutte contre les stéréotypes sexués, ne sont pas des priorités pour les parents
Lise en place sans transparence, sans consultation des familles, l'expérimentation de "A,B,C,D de l'égalité" a soulevé de profondes inquiétudes chez les parents.
Si l'enfant a acquis les fondamentaux qui développent sa capacité à raisonner, il sait que les filles et les garçons sont égaux, ce qui nous ramène donc à l'apprentissage des savoirs fondamentaux, évidemment en présence d'un instituteur 4,5 jours par semaine.
 
La véritable inégalité générée par l'école de la république se situ dans le fait que les filles réussissent mieux que les garçons, ce sont les grandes victorieuses de l'école.
Si on considère les professions où on entre par concours, la magistrature ou l'enseignement, les filles gagnent tout. Faut-il instaurer la parité avec des quota ?
 
Quand j'étais en primaire, ça fait un bail, l'institeur en blouse grise enseignait la lecture, le français et le calcul 5 jours complets, de 5 jours dans les années 50 à 4 jours dans le quinquénat précédent, ça fait 20% de réduction du temps de travail, c'est impressionant !
Alors 4,5 jours, pourquoi pas, mais consacrés aux enseignements fondamentaux, vaincre l'échec scolaire telle est l'attente des parents.
 
Avec ses 4,5 jours mis en place par décret, son A,B,C,D de l'égalité, Peillon s'avère être un médiocre ministre, il en a conscience, c'est pourquoi les européennes constituent sa porte de sortie.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 17:30

 
Personne n'aime se rendre compte que la confiance offerte à autrui n'a aucune valeur, personne n'aime s'apercevoir qu'il a été trompé et qu'il doit attendre pour rectifier le tir.
 
Depuis le général De Gaulle aucun homme politique de premier plan ne mérite d'être qualifié de "grand homme", tous ou presque ont renié leurs engagements, préférant agir pour une éventuelle ré-élection plutôt que de contribuer au progès social.
 
Et François Hollande est le pire des politiciens que la Ve république a généré.
 
Qu'est-ce que ce "pacte de responsabilité confié aux partenaires sociaux ?
- 30 milliards offerts au MEDEF de Pierre Gattaz représentant les entreprises cotées en bourse dont le principal objectif est le profit pour "gaver" les actionnaires;
- des syndicats qui ne représentent que 7 à 8% des salariés, en majorité appartenant aux fonctions publiques.
 
L'affaire Vincent Lambert, maintenu en vie végétative depuis 5 ans, est une situation dramatique pour sa femme.
Hollande avait réuni un groupe d'experts indépendants qui s'était prononcé pour la légalisation de l'euthanasie, Qu'attend-il ? Il ne peut pas faire marche arrière.
 
Hollande est-il pour l'égalité de tous devant la loi ?
Pour les conservateurs garants de la morale religieuse, l'altérité sexuelle est la base de la constitution de la famille : un homme, une femme et des enfants dans le cadre du mariage.
Or, il se trouve que la réalité actuelle est plus diverse :
- de plus en plus d'enfants naissent hors mariage;
- de jeunes mères célibataires peuvent avoir 5 enfants voire plus, nés de pères différents;
- des couples homosexuels ont également des enfants, personne n'a le droit de juger leur choix strictement personnel
• Soit parce qu’un des partenaires anciennement hétérosexuel et parent dans son précédent couple a amené son enfant dans un couple homosexuel,
• Soit parce que l'une des partenaires hétérosexuelles a rencontré un géniteur, d'un soir;
• Soit par adoption initiée par l'un des deux partenaires, puisque de par la loi ou de par la tradition, dans la plupart des pays, n'adoptent que des couples, ou des célibataires hétérosexuels.
 
Il est notoire que des couples homosexuels élèvent ou ont élevé des enfants, et que ceux-ci ont vécu dans un foyer d'amour ce qui n'est pas le cas de tous les enfants élevés dans la famille "traditionnelle" comme les faits-divers nous le montre quotidiennement.
Le gouvernement a fait évoluer le statut du mariage mais pas celui des accès médicalisés à l'enfant (PMA et GPA), autrement dit, Hollande, qui a porté le projet de loi du mariage pour tous, ne veut pas aller au bout de la logique de l'égalité de tous les citoyens, celle que Pierre Bergé ou Élisabeth Badinter ont décrit.
 
Et, si on veut aller plus loin, il suffit de se reporter à la fameuse énumération à la Prévert énoncée le 2 mai 2012 face à Laurence Ferrari.
 
"Moi Président de la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions. Mais en même temps, je ne m’occuperai pas de tout et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français."
A votre avis, ne s'occupe-t-il pas de tout et le sentez-vous proche de vous ?
 
"Moi Président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Elysée."
François Hollande reçoit bien des députés de la majorité à l’Elysée. Ce sont les apéros "Lemas", du nom du secrétaire général de l’Elysée qui organise ces rencontres avec des députés élus pour la première fois en 2012 dans la foulée de la victoire présidentielle. Lundi 17 février, un nouvel apéro de ce type aura lieu au Château.
Certains n'ont pas droit aux croissants présidentiels, ceux sont les députés catalogués à l'aile gauche du PS. Jérôme Guedj et Pascal Cherki, Marie-Noêlle Lienmann peuvent rêver, ils ne sont peut-être pas prêts d'être invités !
 
"Moi Président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche."
Je n'évoquerais pas le cas peillon candidat à une porte de sortie vers les européennes dans la région Sud-est, dans sa région d'origine, la Picardie, il est cuit, cui-cui. Ses réformes ne passent pas, rytmes scolaires, ABCD de l'égalité, gel de l'avancement des profs, ne passent pas.
 
Arrêtons-nous sur le cas Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports.
Jeudi 13 février, il a confirmé prendre la tête de la liste socialiste aux prochaines élections municipales à Boulogne-sur-Mer, ville dont il était le maire jusqu'à son entrée au gouvernement en mai 2012.
Boulogne-sur-Mer, son port, ses conserveries, et ses 33% de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, une ville bien plus pauvre que Saint-Quentin.
Et s'il est élu, une semaine après son élection, le Conseil municipal élira de nouveau sa 1ère adjointe Mireille Hingrez-Cerrada comme en mai 2012, et Frédéric pourra retourner à Paris.
 
Si ça ce n'est pas se moquer des citoyens !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:28

 
Cette semaine débute la quinzaine du blanc !
 
Après le sénat, sous l'impulsion de l'UDI, les députés ont voté la loi qui reconnaît le vote blanc qui, à partir du 1er avril, sera comptabilisé séparément des votes nuls.
Mais attention, il ne s'agit pas d'une révolution, tout juste une simple évolution qui, d'après les observateurs politiques, a pour objet de proposer aux électeurs mécontents une autre voie que le vote FN, en effet, les votes "blancs" qui expriment un non-choix ne seront pas comptabilisés avec les suffrages exprimés.
 
Le vote blanc a atteint un sommet lors de la présidentielle de 2012 avec 2,15 millions de bulletins, si le vote blanc avait été considéré comme suffrage exprimé, aucun président n'aurait été élu puisque, selon la Constitution, il doit l'être à la majorité des suffrages exprimés.
Avec le vote blanc considéré comme suffrage exprimé Hollande aurait obtenu 48,6% des voix.
 
Mardi soir, salle Matisse, Michel Garand a fait connaissance avec la quinzaine du blanc.
 
Alors que les visites de quartier organisées par Xavier Bertrand ont toujours obtenu un succès reconnu, la réunion de quartier organisée par la tête de liste socialiste dans le quartier Saint-Jean s'est transformée en simple réunion de militants, un "échec cuisant" comme le titre L'Aisne Nouvelle.
Une vingtaine de personnes présentes, que des militants, excepté un jeune Pop axonais !
 
Une réunion publique sans habitant rapporte le journal.
«de nos jours, il est difficile de faire se déplacer les gens. Nous avons changé d'époque, on le fait parce que c'est dans l'air du  temps [...] Mais quel que soit l'impact sur le quartier et le nombre de  participants, on continuera ces  réunions. Ce qui compte c'est que les  gens savent que nous sommes là !» [Aisne Nouvelle]
 
Entre les 5 épisodes de "plus belle la vie", diffusés en "prim", et "la vie pourrie qu'Hollande nous offre", les gens ont choisi sans hésiter !
 
Bizarre, le blogueur saint-quentinois de gouvernement, si prompt à glorifier le super programme électoral de ses amis et la politique de droite menée par Hollande, n'a pas relaté ce camouflet.
 
Autrement dit, si les saint-quentinois désirent avoir une information objective, ce blog la leur fournit.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Saint-Quentin
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 18:29

 
Michel Garand, en bon petit mouton de François Hollande n'a certainement pas apprécié la tribune publiée dans Le Monde dont je vous ai donné l'a dresse hier.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/10/l-aile-gauche-du-ps-met-en-garde-hollande_4363188_823448.html
 
"Il n'y a pas qu'une seule politique possible" est signé par les membres du courant d'Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, autrement dit l'aile gauche du PS, à laquelle s'ajoutent les amis du ministre de la consommation Benoît Hamon, réunis dans le courant «Un monde d'avance», ainsi que quelques représentants de la «motion 4» au dernier congrès socialiste de Toulouse en 2012, soit au total environ un tiers des élus aux instances nationales du PS.
Hollande est même isolé au sein de son parti d'origine !
 
Cette tribune est à rapprocher des déclarations des experts du FMI et de l'OCDE qui se rendent compte qu'ils se sont trompé en prônant des politiques d'austérité.
 
Si, une autre politique est possible.
 
1- Le "pacte de responsabilité" ne passe pas, d'ailleurs Pierre Gataz, Patron du MEDEF, à Washington, a rejeté toute notion de contreparties; il accepte les 30 milliards d'euros d'exonérations de cotisations sociales, en réclamant même 60 milliards, mais relancer l'emploi, ne compter pas sur lui, pour le patronat ce qui compte c'est le profit à répartir entre les actionnaires.
Une entreprise c'est pour faire du fric, le social c'est sous la contrainte.
Seuls les illuminés croient que Gataz et le CAC40 vont jouer les bons samaritains.
 
2- La gauche, la vraie, craint que les 50 milliards de réduction de dépenses publiques nuisent à la qualité des services publics. elle a raison, mais la soupe amère ne nous sera servie qu'après les élections.
 
 3- la France qui souffre est mécontente, le gouvernement ne l'entend pas, d'un côté impôts, taxes, salaires bloqués, retraites réduites, de l'autre cadeaux aux entreprises, ANI, CICE, sans que les résultats apparaisent pour l'emploi.
 
4-  Hollande a fait une erreur de gamin en n'incorporant pas dans sa majorité le PCF et le parti de JL Mélenchon. S'il a été élu de justesse, certains disent par défaut, ils n'ont pas tort, c'est grâce aux voix de la gauche du PS.
en revanche, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon n'ont cessé de ramasser des attaques de la hollandie dépassée. Le rassemblement est supérieur à la division.
 
En résumé, en choisissant le grand patronat plutôt que le peuple, Hollande apparaît isolé, même au sein de son parti. Il ne comprend pas qu'une politique est possible, celle qui génère le progrès social.
 
Mme Ferreira a signé cette tribune, qu'en pense Mme Berlemont, en deuxième position sur la liste Garand, elle qui, en 2007, poster un commentaire sur mon blog s'affirmant "lieutenant de Mélenchon" ?

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 17:05

 
Vous ne trouvez pas que "Tous à poil" symbolise ce qui nous attend avec la politique menée par François Hollande ?
 
en 2012, pour faire passer certaines réformes punitives, le gouvernement a désigné à l'opinion les privilégiés de retraités dont la qualité de vie était supérieure à celle des actifs.
 
Hier mardi, la Cour des comptes a rendu son rapport 2014 sur les dépenses publiques.
 
Toute la haine libérale cible ces "salauds" de cheminots qui ont droit à des billets quasiment gratuits quelque soit la plage horaire du train, quelque soit le trajet.
 
Mon père était cheminot, il bénéficiait d'une carte qui lui assurait la gratuité du transport, ma mère et moi-même, nous avions droit à 10 voyages gratuits par an. Cet avantage fait partie du contrat de travail, je ne comprends pas les raisons qui pousse la Cour des Comptes à faire passer les cheminots pour des nantis.
Si nous avons voyagé, ce n'était pas pour visiter les stations balnéaires mais pour être accueillis dans la famille les salaires de la SNCF ne permettant pas de s'offrir une location.
 
Et Monsieur Migaud, socialiste et 1er président de la cour des comptes, 10 000 euros par mois, "prime de travail" en plus, logé, éclairé, dresse aussi son doigt vengeur en direction des salariés d'Air France qui bénéficient de vols gratuits.
 
Mais, les vols gratuits, M. Migaud, ça ne coûte rien à air France puisque le vol n'est accepté que s'il y a des sièges libres dans l'avion, et pour les cheminots des places assises dans les TGV !
 
Par contre, les députés et les sénateurs qui voyagent gratuitement en train, en 1ère classe s'il vous plaît, et autant de fois qu'ils le souhaitent, ne sont pas cheminots et n'ont rarement un conjoint cheminot.
 
Et, un ministre qui claque des doigts dans son 200 m² de fonction en appelant "Sylvestre" : ce soir bougies, champagne,.... je reçois (au frais des contribuables), n'est-ce pas choquant en regard de la misère qui gagne notre pays ?
 
J'ai le sentiment que plus tu montes dans la hierarchie plus tu gagnes et plus tu as d'avantages en nature, logement gratuit, voiture de fonction, carte bleue "professionnelle",....
 
Pour le ministre, le préfet, tout est gratuit, le salaire et les indemnités c'est en plus, pour le chef de bureau et les secrétaires, le logement et les transports c'est pris sur le salaire.
 
Et quand on sort des conneries aussi stupides sur les petits fonctionnaires ou assimilés, le "privé", qui ne voit pas la poutre qu'il a dans l'oeil, frétille et crie au scandale, à l'injustice.
 
Divisez, semez la haine, vous pourrez réformer à votre guise !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Parti Socialiste
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 15:21

 
Dès que François Hollande a été élu président de la république par les Français qui espéraient le changement, un sentiment de déception a pris naissance dans l'opinion, s'amplifiant allant jusqu'au rejet qui fait de Hollande le président le plus mal-aimé de la Ve république après 20 mois de mandat (81% des sondés ne le soutiennent pas !).
 
Des mauvais signaux ont alerté les Français :
 
1- le choix d'un gouvernement pléthorique en période de crise constitué non pas en cherchant les compétences mais en dosant l'appartenance des ministres aux différents courants du PS; malgré son poids dans l'élection d'Hollande, le FDG a été exclu du gouvernement Ayrault, l'homme à la future retraite de 15 000 euros.
 
2- Aussitôt élu, Hollande a retourné sa veste rose pour faire apparaître le côté bleu-horizon, oubliant qu'en faisant une politique "droite-compatible" on ne gagne rien à droite mais on perd à gauche.
 
3- Après s'être renié, avoir sans cesse reculé face aux oppositions, il a échoué dans son engagement de réduire le nombre des chômeurs.
 
4- Avec son "pacte de responsabilité", il est même laché par une partie du PS.
Une tribune, intitulée «Il n'y a pas qu'une seule politique possible» est publié par Le Monde. Il est signé par les membres du courant d'Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann «Maintenant la gauche», autrement dit l'aile gauche du PS, à laquelle s'ajoutent les amis du ministre de la consommation Benoît Hamon, réunis dans le courant «Un monde d'avance», ainsi que quelques représentants de la «motion 4» au dernier congrès socialiste de Toulouse en 2012, constitué à l'époque par Stéphane Hessel. Soit au total environ un tiers des élus aux instances nationales du PS.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/10/l-aile-gauche-du-ps-met-en-garde-hollande_4363188_823448.html
 
Ce pitoyable tableau dressé, j'en arrive aux prochaines élections municipales qui auront lieu dans environ cinq semaines.
 
A Saint-Quentin, pour le moment, deux listes de gauche vont s'affronter : une liste socialiste menée par Michel Garand, sociale-démocrate, elle revendique son attachement à la politique libérale menée par François Hollande et une liste communiste, menée par Olivier Tournay, qui se place nettement dans la défense des services publics et l'aide apportée aux plus démunis.
Laquelle de ces deux listes arrivera en tête de l'opposition de gauche ?
Le rejet d'Hollande se fera-t-il sentir ?
Personne ne le sait aujourd'hui.
 
Mais, chez les socialistes, hégémonie atavique oblige, on espère bien virer en tête et on rêve d'une alliance PS-PCF de second tour.
 
1- Une telle alliance qui n'aurait comme objet que de remplacer le "calife" ne grandirait pas l'image du PCF.
Rappelez-vous, en mai 2012, la majorité des électeurs communistes ont apporté leur suffrage à Hollande, finalement le PCF n'a même pas eu droit à un strapontin dans le gouvernement. Alors, si les communistes souhaitent jouer les seconds rôles, ça les regarde, mais les électeurs ont été trompés en 2012, accepteront-ils de l'être à nouveau ?
 
2- La liste socialiste revendique son soutien à la politique menée par Hollande sous la pression du patronat.
Or, le PCF ne cesse de se démarquer de cette politique à juste titre jugée trop libérale à ses yeux.
 
1- Il n'a pas apprécié qu'Hollande ratifie le traité européen (TSCG), traité "Merkozy" qui transfère à Bruxelles des compétences retirées à notre pays.
 
2- "Ne rien lacher" était le mot d'ordre des manifestations contre la réforme "Hollande" des retraites, réforme qui a aggravé les conséquences de la réforme Sarkozy de 2010.
 
3- Le PCF a dénoncé l'accord MEDEF/Hollande "crédit dimpôt compétitivité-emploi" (CICE) qui offre de l'argent aux grandes entreprises financé par l'augmentation de la TVA payée par les ménages. Le retour de la "TVA sociale" envisagée par Sarkozy mais retiré de ses cartons.
Vous avez peut-être appris qu'Auchan allait se séparer de quelques dizaines de salariés, or, en 2013, Auchan a reçu 120 millions dans le cadre du CICE !
 
4- le PCF dénonce le "pacte de responsabilités» jugé comme le "plus gros mauvais coup contre les salariés depuis des années : 35 milliards d’euros, correspondant à la fin du financement des allocations familiales par les cotisations sociales patronales."
Invité aux Etats-unis par Hollande, le patron du MEDEF, Pierre Gataz, a déclaré que pour les contre parties exigées par Hollande c'était "niet" !
 
5- Le PCF s'oppose à la réforme des rytmes scolaires, qui, d'après lui, conduira à la baisse de l'encadrement périscolaire des enfants, un "outil de toutes les régressions !"
 
Alors qu'est-ce qui rapproche le social-démocrate-libéral Michel Garand du social Olivier Tournay ?
Pas grand chose !
A moins que Tournay accepte d'avaler des grenouilles !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Saint-Quentin
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 18:56

 
Dans les années 60, étudiant à la Fac de sciences de Dijon, j'ai eu l'occasion de croiser le maire, le chamoine Kir, toujours revêtu de sa soutane, qui a donné son nom à la fameuse boisson : le Kir. Il s'agit de vin blanc (bourgogne aligoté) ajouté de quelques larmes de cassis, le cassis, une spécialité de Dijon. Mais, un Kir au vin rouge ? Non merci
 
L'Aisne Nouvelle de ce matin rapporte que le Kir au vin rouge a accompagné le traditionnel couscous de la section du PCF saint-quentinois, 140 participants, bigre le PS doit se sentir petit, tout petit.
 
Il paraît qu'un espion socialiste participait à ce repas, sans doute "Monsieur je suis partout", partout où il y a un coup à boire.
 
Olivier Tournay, patron d'une liste qui se situe bien à gauche, en a profité pour donner les grandes lignes de son programme.
 
Parmi les idées intéressantes auxquelles je souscris figure sa proposition de tarification progressive de l'eau du robinet : l'eau gratuite pour les "premiers 15 m3  par an et par personne", "l'eau utile» (de 15 à 50 m3 par an et par personne) et «l'eau de confort» (plus de 50 m3 par an et par personne).
A Saint-Quentin, l'eau est chère et, après traitement, n'est pas indemme de nitrates et de pesticides d'origine agricole.
 
Par contre, vouloir re-négocier la délégation de service du parking de l'hôpital me semble un coup dans l'eau. C'est le conseil d'administration de l'hôpital qui a offert un terrain à Q-park pour qu'il construise et gère le parking sur un terrain privé, moyennant en retour un loyer et la gratuité pour le personnel.
Si le parking était municipalisé, les saint-quentinois paieraient des impôts pour les visiteurs de bohain, de Guise ou de Chauny.
 
Pourquoi ne pas rendre gratuit le parking "Le Meur" de la place de l'Hôtel-de-Ville ?
 
Autre chose qui me gêne est la disparition de la plage du centre-ville.
Ceux qui la fréquentent appartiennent aux classes les plus défavorisées de la ville.
Est-ce uniquement parce qu'elle porte la signature Xavier Bertrand, le promoteur de toutes celles qui ont vu le jour en France ?

Les classes populaires jugeront !
 
Comme je le disais ce matin, du bon et du mauvais dans toutes les propositions, mais dans notre ville, "l'absent" occupe toujours les esprits de ses concurrents, "un seul vous manque et tout est dépeuplé" !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Saint-Quentin
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 14:46

 
Si quelqu'un déclare être socialiste, j'affirme qu'il est malade, je lui conseille de se faire soigner, son cas n'est pas désespéré. Ce raisonnement s'applique également à tout individu qui se déclare suivre pieds et poings liés la bible de l'UMP.
En effet, en utilisant le logiciel appelé "esprit critique", tout un chacun trouvera de bonnes idées à droite comme à gauche.
 
De la même façon, les lecteurs d'un journal d'opinion, Le Figaro ou Libération pour ne prendre que 2 exemples, sont désinformés car un journal d'opinion ne publie pas une information qui pourrait heurter la pensée "qui ronronne au salon" de son lectorat.
 
C'est pourquoi j'ai choisi de m'abonner à Médiapart, qui, à mon humble avis (certainement partagé par tous les abonnés), m'apparaît être un journal impartial. Son rédacteur en chef, Edwy Plenel, s'est entouré de véritables journalistes d'investigation qui mettent à jour la réalité des faits, que ceux-ci nuisent à la droite comme les affaires Sarkozy ou à la gauche comme l'affaire Cahuzac.
 
Les Français sont si stupides que, contrairement à ce qui se passe dans de nombreux pays, nos gouvernements successifs jugent qu'ils ne peuvent s'exprimer que pour un seul scrutin, législatif, régional, départemental,... les Français sont des "neuneus" c'est bien connu, un vote à la fois.
C'est pourquoi les municipales ont été repoussées de 2007 à 2008 et les régionales de 2014 à 2015, donc faisons le point : 2014 municipales, européennes et sénatoriales; 2015 régionales et départementales; 2016 rien, ah si les primaires pour la présidentielle de 2017, car avec moins de 20% de confiance, Hollande est disqualifié.
 
En conclusion, on vote tout le temps, et le pouvoir en place est frileux pour limiter la catastrophe des élections intermédiaires.
 
Les familles catholiques manifestent en masse : la loi sur la famille est retirée.
 
Le ministre Peillon accumule bourde sur bourde :
- personne ne veut de sa loi sur les rytmes scolaires, financée la 1ère année, les communes passeront à la caisse dès la seconde année. 4,5 demi-journées soit, mais pour faire du français et des maths, pas pour de la danse, de la gym ou de l'art plastique.
 
- sa loi A,B,c,D égalité est dangereuse. Un document pédagogique agréé "Tous à poil" fait plus que grincer des dents que sourire !
 
J'en arrive au sujet de ce billet inspiré par un article de Médiapart.
http://www.mediapart.fr/journal/france/100214/salaire-des-fonctionnaires-le-poker-menteur-de-vincent-peillon
 
Vincent Peillon a reçu à déjeuner des journalistes :Les Echos, France Info, Challenge, Le Figaro et Sud-Ouest.
Les Echos :
http://www.lesechos.fr/journal20140206/lec1_france/0203294693667-peillon-propose-de-geler-l-avancement-des-fonctionnaires-648366.php
 
Au cours de ce déjeuner, dans le cadre de la réduction des dépenses publiques de 50 milliards pour financer les cadeaux aux entreprises, il déclare que son ministère, et celui de la fonction publique, propose de geler l'avancement à l'ancienneté des fonctionnaires pendand 2 ans. Je rappelle que le salaire des fonctionnaires, enseignants, justice, finance, hospitaliers,.... est gelé depuis 4 ans.
 
D'après Peillon (France Inter) et Ayrault (France 2), il ne s'agit qu'une rumeur mal fondée.
 
Médiapart a interrogé les participant à ce déjeuner.
«Ce n’était pas du tout une petite phrase glissée entre le fromage et le dessert. Nous avons parlé de cela pendant près d’une demi-heure», raconte un participant au journaliste de Médiapart.
 
A l'approche des prochaines élections, municipales et européennes, que tous les électeurs fonctionnaires aient en tête cette proposition de Peillon qu'il qualifie de "courageuse face à une situation dégradée", (Olivier de Lagarde dans sa chronique de France Info).
 
Même ça Sarkozy n'a pas osé le faire !
 
Le changement, vous y avez cru ?
Et bien, dansez maintenant !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 14:56

 
Bizarre, vous avez dit bizarre, oui j'ai dit bizarre !
 
1981, après 23 ans de droite, François Mitterrand est élu sur la base de 110 propositions, Pierre Mauroy est nommé 1er ministre sur les valeurs du socialisme, conformément à l'accord de gouvernement avec le PCF, 4 ministres communistes entrent au gouvernement, d'excellents ministres comme Charles Fiterman (Ministre d’État, ministre des Transports), Jack Ralite (Ministre de la Santé), Marcel Rigout (Ministre de la Formation professionnelle) et Anicet Le Pors (ministre chargé de la Fonction publique et des Réformes administratives).
Cinquième semaine de congés payés, les 39 heures payées 40, retraite ramenée à 60 ans au lieu de 65 ans, revalorisation des retraites et des allocations sociales,... le changement était réel !
 
2012, après 10 ans deprésidence de droite, les Français élisent François Hollande en gardant en mémoir le fameux discours du Bourget de janvier 2012 : le "changement, c'est maintenant", la finance "mon adversaire", une "république exemplaire et apaisée".
Différence notable : pas de 1er ministre au carisme reconnu (d'ailleurs il a disparu), pas un seul ministre communiste (FDG).
 
1983,en février,  terrassé par la finance, Mitterrand annonce le "tournant de la rigueur", le gouvernement "rose-rouge" éclate, les ministres communistes quittent le gouvernement
Fini la politique sociale, terminé le partage juste de la richesse entre capital et travail, Mitterrand était converti au "réalisme économique", au nécessaire profit des entreprises.
 
2014, dans ses voeux du 31 décembre, puis lors de sa conférence de presse du 14 janvier, François Hollande a choisi de favoriser le patronat (politique de l'offre = baisse des charges) au détriment du pouvoir d'achat des ménages,
ce copier/coller du discours sur le "tournant de la rigueur" prononcé par "Tonton" était prévisible, la tentation de renier le discours du Bourget le démangeait depuis son élection
 
Juin 1984, Parmi les 110 propositions du candidat Mitterrand figurait la création d'un «grand service public unifié et laïque de l'éducation nationale», loi Savary.
Lorsque le projet de loi est arrivé à l'Assemblée, les partisans de l'école privée ont rassemblé 2 millions de manifestants (850 000 d'après la police) dans les rues de Paris.
Sur TF1,le 14 juillet, François Mitterrand annonce qu'il demande le retrait de la loi.
Pierre Mauroy et Alain Savary apprennent l'information par la télévision. Le 17 juillet, Alain Savary présente sa démission, suivi de Pierre Mauroy quelques heures plus tard.
 
Février 2014, François Hollande retire son projet de loi sur la famille après la "manif pour tous" qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes, femmes hommes et enfants.
Différence : aucun ministre ne démissionne !
 
Ce cheminement parallèle est frappant, en 1988 le parti socialiste perdait les législatives ouvrant la porte à la 1ère cohabitation (septénat oblige), alors en 2017 Monsieur "19%" va-t-il tenter un second mandat ?
 
Vous avez dit bizarre, mais un vent mauvais ne soufflerait-il pas sur le parti socialiste ?

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans François Hollande
commenter cet article

Articles Récents