Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 18:55
A Marseille, Ségolène Royal expose sa conception de "l'identité nationale"
LE MONDE | 23.03.07 | 15h24  •  Mis à jour le 23.03.07 | 15h24
MARSEILLE ENVOYÉE SPÉCIALE
Pour commencer, il y eut Le Temps des cerises fredonné sur la scène par la chanteuse Sapho, et pour finir une vibrante Marseillaise entonnée par plus de 7 000 personnes. Ségolène Royal, qui tenait un meeting au Dôme de Marseille, jeudi 22 mars, a elle-même donné le "la", en concluant son discours par un hommage appuyé à l'hymne national. "C'est le chant de la lutte contre toutes les tyrannies (...), il n'est sanguinaire, ni xénophobe, c'est le chant de
toutes les libertés", a-t-elle lancé, en invitant, à deux reprises, son auditoire à reprendre le refrain et à en "comprendre le fond et la force historique".
La Marseillaise ne constitue pas une première dans un meeting socialiste mais Ségolène Royal, qui est restée face au public sans bouger les lèvres, lui a donné un caractère particulièrement solennel jeudi, un mois, jour pour jour, avant le premier tour de l'élection présidentielle. "C'est un moment historique important ce soir, a-t-elle souligné. La France va choisir son destin et je ne veux pas que le 22 avril ressemble au 21 avril(2002)". Et pour cette dernière phase de campagne, l'hymne révolutionnaire est venu conclure un discours de près d'une heure, prononcé sans notes, où il a été surtout question d'identité nationale à Marseille, justement, "qui s'est forgée de tant d'aventures".
"L'identité nationale n'est pas le monopole de je ne sais quel courant de l'extrême droite, a déclaré Mme Royal. Ça n'est pas demander des comptes d'où l'on vient mais de se demander où on veut aller ensemble." Elle est revenue à la charge quelques minutes plus tard, en prenant pour cible la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un ministère de l'immigration et de l'identité nationale : "Comment ne pas dénoncer cet amalgame insupportable ?, s'est-elle exclamée. Comment accepter ce mélange, cette immigration régulière qui se trouve ainsi désignée à la vindicte populaire ? Ma conception de l'identité nationale c'est, bien sûr, de lutter contre l'immigration clandestine, mais en mettant fin aux migrations de la misère par une politique courageuse de codéveloppement et en changeant en profondeur la politique africaine de la France". "En voilà assez, a-t-elle poursuivi, de cette indifférence, de cette mollesse diplomatique, de cette hypocrisie (...) et cela aussi, c'est du projet contre projet."
"VALEUR TRAVAIL"
Tout au long de son intervention, en partie rodée la veille dans sa circonscription des Deux-Sèvres, la candidate socialiste n'a cessé de marquer le clivage droite-gauche sur des thèmes qui ne sont, pour elle, ni de droite, ni de gauche. "C'est le chômage qui tue la valeur travail, c'est le CPE (contrat première embauche) qui a contrecarré la valeur travail", a-t-elle lancé avant de promettre que les "jurys de citoyens" interviendraient, si elle est élue, "à tous les échelons de responsabilité" : "Partout les citoyens seront là (...). C'est cela aussi l'identité de la France".
En présence de ses invités, l'écrivaine Edmonde Charles-Roux, veuve de Gaston Defferre, qui lui a dit sur scène son "admiration", le journaliste Jean Daniel ou l'ex-porte-parole des Verts, Stéphane Pocrain, Mme Royal a proposé de "nouvelles règles du jeu", une VIe République qui "n'est pas affaire de spécialistes", en prenant le soin de se distinguer de ses concurrents de droite, Nicolas Sarkozy et François Bayrou, renvoyés dos à dos. "Moi, je vous le dis, la politique, nous devons la réinventer ensemble", a-t-elle conclu.
Vendredi, Mme Royal devait poursuivre son périple dans la région vers Nice, après s'être arrêtée, auparavant, au mémorial du camp des Milles, près d'Aix-en-Provence, où transitèrent 10 000 déportés entre 1939 et 1945.
Isabelle Mandraud
Article paru dans l'édition du 24.03.07.
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 18:52
Mais comme la mentalité de certains gens de droite est petite et étroite !
Sarkozy chante la marseillaise, c'est un républicain !
Ségolène chante la marseillaise, c'est une opportuniste, une démago une populiste !
Notre hymne national serait-il la propriété de la Droite et de l'extrême-droite ?
Il est vrai que, parmanque de repères de leur bord, les candidats de droite viennent puiser dans l'immense "vivier" des hommes qui ont fait l'honneur de la Gauche.
J'attends que Bayrou et Sarkozy chantent l'internationale !
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 15:01

Plus juste, la France sera plus forte
Je vous ai écouté pour agir juste.
A travers les milliers de débats participatifs, j’ai entendu les colères, les peurs de perdre son emploi, les angoisses des fins de mois difficiles et de la vie chère.
J’ai entendu les espoirs et j’ai vu tous ces talents qui ne demandent qu’à s’épanouir.
Vous m’avez dit la France que vous ne voulez pas, que vous ne voulez plus.
Vous avez ainsi exprimé l’envie d’un vrai changement, un profond désir d’avenir.
La crise profonde, morale, sociale, environnementale, économique, dans laquelle se trouve notre pays appelle de nouvelles règles du jeu.
Je veux construire avec vous un ordre juste pour que la France se relève.
Cela implique :
* Qu’un nouveau modèle de croissance soit construit sur la réconciliation de la France avec l’entreprise, le développement environnemental et la modernisation du dialogue social
* Qu’à chaque droit corresponde un devoir, que le donnant-donnant devienne la règle des relations entre l’Etat et les citoyens
* Que la culture de la négociation se substitue à la confrontation pour rénover la démocratie sociale
* Que chaque citoyen soit sécurisé dans son emploi, sa famille, son logement, sa santé et surtout que l’éducation donne à chaque enfant les mêmes chances de réussir dans la vie.
Tout se tient. En contrepartie, j’attends que chacun donne le meilleur de lui-même au service de la collectivité
* Que les politiques publiques soient évaluées régulièrement pour que la culture du résultat s’impose à l’État : un euro dépensé doit être un euro utile
* Que la République nouvelle que je vous propose soit irréprochable et impartiale
Pour réussir ce changement, que notre pays attend, j’ai besoin de votre soutien.
Plus juste, La France sera plus forte !
Ségolène Royale Présidente !

Avec vous tous, je veux répondre à L’urgence économique et sociale
« Il faut débloquer la machine économique tout en réduisant les inégalités et les injustices»
* Créer des entreprises
- Investir massivement dans l’innovation et la recherche ;
-Soutenir les PME en leur réservant une part des marchés publics ;
- Garantir les cautions des créateurs d’entreprise ;
-Mettre en place pour chaque jeune un prêt gratuit de 10 000 euros pour créer une activité.
* Valoriser le travail : le travail pour tous
- 500 000 emplois tremplin avec les Régions pour l’emploi des jeunes ;
-Allégement des cotisations sociales pour les entreprises qui embauchent en CDI ou qui exportent ;
-Plan de formation professionnelle privilégié pour les femmes et les seniors ;
-Mise en place de la sécurité sociale professionnelle pour lutter contre la précarité. n * Défendre le pouvoir d’achat
-Réforme de l’indice des prix pour appréhender la réalité de la vie chère ;
-Conférence salariale avec l’ensemble des partenaires sociaux pour augmenter les salaires et le SMIC sans pénaliser les entreprises de main d’oeuvre ;
- Mensualisation et revalorisation des petites retraites ;
-Plan d’urgence pour le logement : 120 000 logements sociaux, service public de la caution, prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété.

L’urgence éducative et culturelle
« Avec moi, l'éducation sera au coeur de tout et en avant de tout ! »
- Créer le soutien scolaire gratuit individualisé ;
-Garantir le respect et la reconnaissance des enseignants ;
-Lutter contre la violence scolaire par le renforcement de la présence d’adultes ;
-Développer l’innovation et l’expérimentation pour lutter contre l’échec scolaire ;
-Aider les familles à encadrer leurs enfants : école des parents, internats ;
-Rétablir dès septembre 2007 les postes supprimés. Objectif : 17 élèves par classe en ZEP.

L’urgence écologique
« Je veux faire de la France le pays de l’excellence environnementale »
-Développer massivement l’énergie solaire, le bois, la géothermie et les éoliennes par des aides fiscales ;
- Mettre au point la voiture propre ;
- Créer un pôle public de l’énergie entre EDF et GDF ;
-Obligation d’isolation pour tous les bâtiments construits.

L’urgence démocratique
« Je ferai un referendum sur les institutions pour une République nouvelle »
-Démocratie parlementaire : non cumul des mandats, réforme du Sénat, introduction d’une part de proportionnelle à l’Assemblée nationale, renforcement du pouvoir de contrôle du Parlement, suppression de la procédure du «49-3»;
-Démocratie participative : développement des budgets participatifs et loi d’initiative citoyenne ;
-Démocratie sociale : développement d’un syndicalisme plus fort et plus représentatif pour renforcer la négociation  sociale.
Retrouvez les 100 propositions de Ségolène Royal sur les sites internet :
http://www.parti-socialiste.fr
http://www.desirsdavenir.org

Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 15:00
Mardi 20 mars, on lit dans le quotidien Le Parisien une note inhabituelle : "Lors de ses séances des 16 et 19 mars 2007, la commission des sondages a examiné deux sondages relatifs à l'élection présidentielle, réalisés par l'institut CSA, et publiés dans les éditions du Parisien-Aujourd'hui en France des 8 et 15 mars derniers. Eu égard à certaines modalités de redressement appliquées aux résultats bruts de ces enquêtes, la commission, sans pour autant mettre en cause l'intégrité professionnelle de l'institut, exprime des réserves sur le caractère significatif des intentions de vote publiées dans ces deux sondages."
En clair, il y a une "erreur manifeste" dans ces deux enquêtes, reconnaît Matthias Guyomar, le secrétaire général de l'autorité qui contrôle tous les sondages et demande, en l'occurrence, que ces deux enquêtes dépourvues de valeur "ne soient pas interprétées". La commission a utilisé son pouvoir de publier une "mise au point" dans le média qui a commandité le sondage incriminé. Une procédure rarissime : c'est la première fois qu'elle se produit dans la présidentielle 2007. Les derniers précédents remontent à la campagne sur le référendum européen de 2005 et aux dernières municipales.
Mis en cause, CSA reste pourtant droit dans ses bottes : "L'institut CSA, en toute indépendance, maintient intégralement ses évaluations", a fait savoir sa direction dans Le Parisien publié mardi.
Quel est l'enjeu ? Le premier des deux sondages incriminés est celui dans lequel François Bayrou "talonnait" pour la première fois Ségolène Royal : le candidat de l'UDF était crédité de 24 % des intentions de vote au premier tour, en progression de 7 points, derrière la socialiste, donnée à 25 %, et M. Sarkozy à 26 %, dans cette enquête publiée le 8 mars. Le second, publié le 15 mars, exprimait au contraire un recul de M. Bayrou, à 21 %. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal remontaient tous deux d'un point, respectivement à 27 % et 26 % d'intentions de vote par rapport au précédent sondage CSA.
"NOUS SOMMES UNE TOMBE"
La commission des sondages refuse de dire si "l'erreur" concerne les intentions de vote de M. Bayrou, ou si elle concerne un ou plusieurs candidats. Elle se borne à reconnaître que ce sont les méthodes de redressement qui sont en cause. "Celles-ci peuvent être socio-démographiques, précise Matthias Guyomar.
Un exemple théorique : un institut peut 'booster' les réponses des 3 % d'ouvriers présents dans un échantillon si ceux-ci représentent en fait 6 % de la population française. Le redressement peut aussi se fonder sur des critères politiques, comme les précédents scrutins." Mais il refuse d'entrer plus dans le détail, de peur de "révéler une méthode exclusive d'un institut".
A chaque fois que sont mis en cause les instituts de sondages, se pose la question du secret, cruciale dans un secteur si concurrentiel. La commission des sondages, qui est la seule instance à connaître les "secrets de cuisine" des mesures d'opinion, en est partie prenante. "Le deal, c'est que nous sommes une tombe, car sinon on risque de tarir la source d'informations et de mettre en péril la qualité du contrôle", justifie M. Guyomar. Sachant bien qu'il y a "un climat de suspicion autour des sondeurs", le "gendarme" prend d'ailleurs le soin de souligner que "l'intégrité de CSA n'est pas en cause, et qu'il s'agit d'une erreur objective, pas d'une manipulation".
Cette "mise au point" n'aura-t-elle donc aucune conséquence ? "Le fait que CSA maintienne ses évaluations fait partie du jeu permanent entre contrôleur et contrôlé", sourit Matthias Guyomar, qui précise que la plupart des différends se règlent d'habitude par la "discussion" avec les instituts, hors de la place publique. Si CSA ne corrigeait pas ses méthodes de redressement, la commission des sondages, qui relève la qualité de ses relations avec les instituts, n'aurait d'autre moyen de pression que de publier une nouvelle mise au point. "Nous avons bon espoir qu'il prenne en compte notre recommandation, affirme le secrétaire général de la commission des sondages. Le plus important en période électorale, c'est la crédibilité. Je ne suis pas sûr qu'un institut prendraitle risque de mettre la sienne en cause."
Alexandre Piquard
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 14:59

La suite de l'essai de Serge Portelli
 Ruptures, Chapitre IX : Nicolas Sarkozy et les victimes : entre exhibition et confusion
22 mars 2007 | Serge Portelli, Ruptures
CHAPITRE IX Nicolas Sarkozy et les victimes : instrumentalisation et confusion

L’instrumentalisation des victimes « Les droits de l’homme, pour moi, ce sont avant tout les

droits de la victime » (3 juillet 2006). « Vous vous souvenez de Mme (...)
à lire ici :
http://www.betapolitique.fr/spip.php?article0498

Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 17:42
Chapitre VII LE NOUVEL ASILE PÉNITENTIAIRE
Les prisons-hôpitaux selon Nicolas Sarkozy
« Je souhaite une politique pénitentiaire toute différente (...) avec une proposition : qu’il y ait des établissements spécialisés pour les détenus ayant des problèmes psychiatriques. On ne peut plus continuer avec des prisons qui font honte, le personnel pénitentiaire n’y étant pour rien, où l’on mêle des gens qui sont psychiatriquement des malades », déclarait Nicolas Sarkozy le dans l’émission “à vous de juger” le 30 novembre 2006. Il y a « clairement ........
la suite sur
http://www.betapolitique.fr/spip.php?article0476
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 17:39
Si la gestion de l'eau par le privé vous intéresse, lisez cet article du Monde Diplomatique, écrit par marc Laimé
http://www.monde-diplomatique.fr/2005/03/LAIME/11972
Où l'on retrouve Eric Besson chez Vivendi.....
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 17:37
Tous les ans, la Commission du génie biomoléculaire examine les dossiers de semenciers désireux de tester la qualité de leurs OGM en plein champ. Elle est chargée d'évaluer les risques pour la santé et l'environnement, et publie ses avis sur
http://www.ogm.gouv.fr.
A l'issue de cette annonce, le ministère de l'agriculture a réaffirmé sa volonté de poursuivre les essais sur les OGM : "Les expérimentations permettent à la recherche de progresser dans les domaines agronomique [résistance aux maladies ou aux insectes], de l'écologie et aussi du traitement de certaines maladies humaines (cancer, mucoviscidose)."
LA FRANCE ADOPTE UNE DIRECTIVE EUROPÉENNE
Par ailleurs, la France a transposé par deux décrets une directive européenne concernant le contrôle de la mise sur le marché d'OGM et des essais en champs.
Ces décrets concernent la limitation de l'autorisation de la mise sur le marché pour une période de dix ans, la consultation du public, la surveillance des cultures et l'étiquetage.
La directive européenne 2001/18 relative aux essais en champs et aux cultures commerciales d'OGM aurait dû être transposée en droit français en 2002, ce qui avait amené la Commission européenne à demander une lourde amende (38 millions d'euros) contre la France en décembre 2006.
lu dans Le Monde
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 17:35
Internet explorer
Le programme de François Bayrou n'a pu être trouvé
Le programme que vous recherchez est peut être inexistant ou incohérent.
La page que vous demandez n'a pu être trouvée
Essayer les étapes suivantes :
• Si vous rechercher des propositions sur l'emploi, vérifiez que François Bayrou fait la différence entre travailler plus et gagner plus
• Cherchez dans le passé, et regardez combien de fois le parti de François Bayrou n'a pas fait d'alliance avec la droite. C'est facile. Zéro.
• Comprendre  le budget magique qui permet a François Bayrou de baisser des charges et d'assurer le financement de la sécurité sociale et des régimes de retraite.
appuyer sur le bouton
refresh.gif 5 octet ou
• Vous devriez essayer
 Retour de la gauche au gouvernement.
Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 11:57

"j'ai décidé de dire ma part de vérité"
Sur RTL ce matin, 7 h 50, JM Apathie avait comme invité Eric Besson, qui a tenté de
s’expliquer sur sa violente charge contre Ségolène Royal.
La première chose qui frappe est la construction et la "musique" des phrases qui font

immédiatement penser à Lionel Jospin ! un mimétisme époustouflant !
pour ce qui est de la violence des propos, on est servi, même les polémistes de l'UMP sont

plus polis ! Là c'est de la haine teintée de misogynie !
« J’avais des inquiétudes depuis longtemps », a déclaré Eric Besson,
« J’ai failli quitter le PS au moment des jurys populaires »,
" jene sais pas ce qu’est la démocratie participative »,
« Je ne roule pour strictement personne. Je souhaite dire ma part de vérité »,
l’« obscurantisme et l’immobilisme du PS sur la réforme des retraites, la généralisation des

35H, la fiscalité ou le nucléaire"
au sujet du nucléaire et des OGM :
« Chaque fois que la candidate ne sait pas trancher, elle réclame un moratoire. Moi, je

réclame un moratoire sur les moratoires »,
"il ne faut pas donner une claque un jour et un compliment le lendemain, Strauss-Kahn,

Fabius et Jospin méritent un traitement meilleur".
pour conclure, citons Ségolène :
"quand on a de tels amis, on peut se passer d'ennemis"
--- souvenez-vous .....
D'après « Le Canard Enchaîné », qui n'a guère l'habitude de livrer des balivernes à ses

lecteurs, un trio composé de l'homme d'affaires Luc Dayan, du journaliste Charles Biétry et

du politicard Eric Besson auraient fait des offres d'achat du club de foot FC Nantes à Serge

Dassault.
Il est tout de même amusant qu'Eric Besson, député ex-étiqueté socialiste, se lance dans des

tractations avec un homme plutôt proche de l'extrême droite. Il faut bien chercher à se

reconvertir ! on lui prête l'intention de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat.

Mais il lui faudra bien vivre. Alors pourquoi pas le football où les dirigeants sont si

grassement payés ?
Des mauvaises langues disent même que Besson a claqué la porte le jour où il a compris qu'il

ne serait jamais Premier Ministre, tout en vomissant sa haine, il a cherché à une

reconversion à la hauteur de son ego.

Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article

Articles Récents