Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:58

Comme beaucoup lassé par le déplorable spectacle offert aux citoyens, cela faisait des lustres que je n'avais pas regardé  la retransmission de la séance des questions des députés posées aux membres du gouvernement.

En l'absence (certainement voulue) de Claude Guéant, qui échappait ainsi aux questions sur le bilan truqué de la délinquance et sur la visite de Sarkozy en Ariège, visite qui n'a pas dérogée à la règle du déploiement excessif de milliers de policiers casqués, grands ammateurs de jets de lacrimogènes, cadeau de Sarkozy à la vraie France.

La séance d'hier a tourné autour de deux têtes d'affiche :
1/ François Hollande, attaqué, dénigré, insulté par les députés de droite, ses oreilles ont dû siffler;

2/ Xavier Bertrand, hargneux et menteur.

La séance a débuté par l'interview du Ministre, premier mensonge au sujet du "Somet pour l'emploi" devenu "sommet de crise" lorsqu'il a évoqué la satisfaction des syndicats, méprisant la déception exprimée sur le perron de l'Elysée par Jean-François Chérèque (CFDT), Bernard Thibault (CGT) et Jean-Claude Mailly (FO).

Second mensonge quand il a affirmé que le budget de son Ministère, le Travail, n'avait pas baissé, la vérité a été révélée par l'intervention d'un député PS.

Mensonges, auto-satisfaction pour l'action gouvernementale, silence au sujet des licenciements boursiers (Lejaby, SeaFrance), le gouvernement a le plus grand mal à masquer le résultat d'une mascarade qui a accouché d'une souris.

Sarkozy et ses petits soldats mettent en avant l'exigence de défendre la compétitivité des entreprises en ciblant le coût du travail, donc les prix des produits, alors que le critère essentiel porte sur la qualité des produits.
BMW, c'est du haut-de-gamme, et pourtant ça se vend, même observation pour l'outillage Bosch ou pour l'Iphone, le plus cher des smartphones.

L'augmentation de la TVA, "TVA patronale", n'est pas abandonnée, alors qu'elle pèserait sur le pouvoir d'achat des ménages déjà bien grignotté par les augmentations des mutuelles, de l'électricité (encore 30% prévu dans les prochaines années), du Gaz et des carburants (bénéfices en progression à prévoir pour TOTAL).

Ce matin, ségolène était invitée par BFM TV/RMC, elle a dévoilé quelques points du programme de François Hollande en apparaissant comme la plus efficace, la plus sérieuse des porte-parole du candidat socialiste (avec Moscovici et Sapin. il faut débrancher Hamon, un danger pour le candidat).

Dans le programme de F. Hollande, on le saura dimanche, figurerait la suppression des charges qui pèsent sur le salaires (= augmentation de celui-ci), mesure sociale, diamétralement opposée au projet de la droite qui, lui, en bon défenseur du capital, souhaite supprimer les charges patronales.

Porte-parole de François, Ségolène a déclaré vouloir agir sur le prix des carburants qui pèsent lourdement sur le budget des ménages, tout simplement en bloquant les marges des pétroliers. Excellente idée !

Pendand que l'illusioniste de l'Elysée ne cesse de gesticuler, le programme du candidat socialiste se dévoile progressivement avant d'être connu entièrement le 22, loin des gesticulations populistes de Marine ou du sauveur du MODEM ressucité après 5 ans d'hibernation.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Le dessous des cartes.
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 13:42

"appeler un chat un chat" est une expression familière de notre langue qui signifie :
Appeler les choses par leur nom, dire les choses franchement, sans circonlocution.

Cette expression présente des variantes européennes que je donne en bas de page après recherche sur internet.

En France, pourquoi a-t-on choisit cet animal ?

Deux explications sont proposées sans que l'une ou l'autre prévale :

1/ Cet animal, adulé par les égyptiens, est devenu un suppôt de Satan, au Moyen-Age, le compagnon des sorcières, voire le Malin lui-même ou sa représentation.

2/ L'autre origine proposée se situe en-dessous de la ceinture (carré blanc), en effet, ce qu'on appelle aujourd'hui argotiquement une "chatte" s'appelait autrefois un "chat" au XVIIIe siècle, en désignant d'abord la toison pubienne au XVIIe, car il ne faut pas oublier que c'est un endroit qui, comme le félin, est velu et se laisse volontiers caresser, sans négliger la très probable influence de l'homonyme "chas", comme celui de l'aiguille, qui désignait un trou ou une fente. (source Expression.fr)

C'est  Nicolas Boileau qui, le premier, a utilisé cette expression (Première Satire) :
"Je ne puis rien nommer, si ce n’est par son nom. J’appelle un chat un chat, et Rollet un fripon. (Ce Rollet était un procureur véreux).


Aujourd'hui, un chat ne s'appelle plus un chat, par exemple, une femme de ménage s'appelle une "technicienne de surface", un handicapé une "personne à mobilité réduite", un aveugle un "nonvoyant", un sourd un "malentendant", un noir un "homme de couleur" un délinquant un "jeune des cités" ... etc

Ce langage technocratique déviant, voire hypocrite car, avec son titre ronflant, la technicienne de surface n'est pas mieux payée que la femme de ménage, ce langage, écrivais-je, a surtout des adeptes à droite qui par exemple, dans toute l'Europe, abuse du qualificatif "populaire", alors que droite et populaire est un oxymore !

Ainsi, pour le gouvernement, on ne parle pas de "chômage partiel", on préfère "activité partielle", dans cette situation, le salarié qui voit son salaire baisser se sent beaucoup mieux.

Une "TVA patronale" aurait fait mauvais effet,  alors la droite a choisi "TVA sociale", puis "TVA de compétitivité" qui annonce rien d'autre que la baisse du pouvoir d'achat des ménages, baisse qui va peser lourdement sur les foyers les plus modestes tout en soulageant les charges patronales, une demande exigée depuis des années.
(voir CGTPME/MEDEF : "Dans cette hypothèse, le taux de TVA super-réduit de 2,1% passerait à 4%, le taux de 5,5% à 7%, le nouveau taux de 7% en vigueur depuis le 1er janvier 2012 serait augmenté à 10% et le taux normal de 19,6% monterait à 22% () Pour compléter le dispositif, la CGPME souligne qu'il convient de ne pas oublier de redistribuer du pouvoir d'achat par le biais d'une augmentation du salaire net correspondant à une baisse de la part salariale de la cotisation vieillesse."
Dans cette hypothèse, les retraités, les chômeurs, les allocataires du RMI/RSA,... l'auraient dans le "BABA" (pas de salaire).

Sarkozy aura-t-il le courage d'imposer cette mesure injuste, synonime de suicide politique ?

Son "sommet de crise" n'est qu'autre que le "sommet de l'échec".

Alors pour employer le langage tant aimé par la droite : la parenthèse ouverte en 2007 ne demande qu'à être refermée.

Annexe :
Comment appelle-t-on un chat ?
en Angleterre   
To call a spade a spade
Appeler une bêche une bêche

en Italie
Chiamare nero il nero e bianco il bianco
Appeler noir le noir et blanc le blanc

en Espagne
Llamar a las cosas por su nombre
Appeler les choses par leur vrai nom

aux Pays-Bas
Het beestje bij zijn naam noemen
Appeler la petite bête par son nom

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans La Droite
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 17:04

A Saint-Cloud (priez pour nous), dans sa modeste demeure de 1500 m², Marine Le Pen a entendu les voix divines qui l'invitaient à dévoiler son saint-programme pour la France, programme que vous pouvez lire ici :
http://www.marinelepen2012.fr/2012/01/14/marine-le-pen-presente-le-plan-de-desendettement-de-la-france-et-le-chiffrage-du-projet/

A le lire, c'est beau comme du Mozart, on aurait envie de croire au paradis et à la Sainte-Vierge, sauf que le FN n'a aucune expérience aux affaires nationale (Dieu nous en préserve), n'a jamais été choisi par les électeurs pour diriger une région, même la plus modeste, et quand il est parvenu à administrer une ville, Orange ou Vitrol, ça s'est terminé par un fiasco.

Le projet de la "bleue" Marine ne résiste pas à l'analyse :
»Analyse» Le projet de Marine Le Pen : un chiffrage de science fiction, un scénario financier à la grecque.
http://www.debats2012.fr/presidentielles/le-projet-de-marine-le-pen-un-chiffrage-de-science-fiction-un-scenario-financier-a-la-grecque/

ou encore ici :
http://sarkofrance.wordpress.com/2012/01/17/les-320-milliards-de-marine-le-pen-aaah/

Dans l'ombre du "diable" se dresse le président "candidat-fantôme" qui nous a imposé 3 plans de rigueur pour réparer les erreurs qu'il a commises: une réforme injuste des retraites, deux séries de taxes qui ont réduit notre pouvoir d'achat, réduit la croissance et nous a donné le "blues".
Soyons objectifs, il a aussi des augmentations à son actif :
- le taux de chômage qui explose, on fait même mieux que l'Allemagne ( 5%, pour une fois on bat les allemands),
-  les affaires de délinquance qui garnisses les colonnes de la presse, une France livrée à la violence malgré les chiffres savamment maquillés grâce à des commissariats qui sont sommés de "filtrer" les dépôts de plainte,
- le prix des carburants (un record) qui remplit les caisses de l'Etat (plus de 70% de taxes, dont la TVA appliquée sur une autre taxe : la TIPP) et vide les porte-monaie.

Demain, les partenaires sociaux vont découvrir les nouveau plan de rigueur pour que le président retrouve son sAAArkozy.

Quel sacrifice êtes-vous prêt à acepter ?
Commentez en retrenant le numéro du sacrifice que vous acceptez en fonction de votre situation.

A. Pour tout le monde :
S1 : j'acepte la super TVA, 23% même 24% s'il le faut pour sauver le AAA, je me priverai de chocolat, de viande boeuf, de dessous sexy, je suis même prêt à m'éclairer à la bougie.

B. salariés :
S2 : je veux bien travailler 39 heures payées 35, à condition que ce soit avec Fernande car quand je vois Fernande ....
S3 : je suis prêt à abandonner ma cinquième semaine de congé, 4 semaines avec Bobonne ça va, 5 bonjour les dégats !
S4 : j'accepte une baisse de 10% de mon salaire à condition que je sois payé en liquide.

C. catégorie retraité :
S5 : je suis d'accord pour payer la CSG au même taux que les salariés, cotiser pour ma retraite que j'ai déjà ne me choque pas.
S6 : je suis prêt à abandonner l'abattement de 110% dans ma déclaration pour sauver notre président qui fait tant de chose pour nous les nantis.

D. vous êtes chômeur
S7 :  pourquoi pas la baisse des allocations, à condition que le travail au noir soit aidé.

E. vous êtes un élu privilégié
S8 : pour sauver le pays, j'accepte une baisse de 20% de mon salaire global, l'exemple vient toujours d'en-haut.
S9 : travailler pour mon pats est un sacerdoce, je veux bien travailler bénévolement comme les prêtres.

Faites votre choix, c'est pour votre pays !

Oui, je déconne, mais entre Marine et Nicolas, il n'y a pas de place pour l'espoir.

Repost 0
Published by JC Le Garrec
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 17:44

La société sarkozienne pue, elle sent autant la haine que le virtuel.

La haine, nous l'avons entendu dans la bouche de Nadine Morano, de Copé et ce matin dans la bouche garnie de crocs de Gérard Longuet quand, sur France Inter, il a comparé François Hollande au capitaine du Costa Concordia (5 morts et une disaine de disparus ! les familles apprécieront l'humour).
Je méprise Ce petit Longuet qui traîne des casseroles judiciaires depuis 40 ans, ce raciste et homophobe.

A gauche, JL Mélenchon ne relève pas le niveau en jouant dans la même cour que les débiles de la droite impopulaire avec son "capitaine de pédalos", je l'appréciais, il me déçoit, il y a d'autres moyens pour tenter d'exister, de toute façon, il ne sera jamais président, il est navrant de constater qu'il jette par la fenêtre des minutes de paroles si précieuses pour la gauche.

Fini les Rollex de plus en plus grosses, de plus en plus chères, ostensiblement montrées à chaque apparition du président, désormais le virtuel, le vernis écaillé, est aujourd'ui porté par Mme Bruni qui s'est découvert une fibre philantropique, pas dans les beaux-arts comme Claude Pompidou, pas vers les enfants en difficulté comme Anne-Aymone Giscard d’Estaing, pas dans les droits de l'homme comme Danièle Mitterrand, pas plus dans une fondation qui oeuvre dans l'amélioration des conditions d'accueil dans les hôpitaux comme Bernadette Chirac, mais en créant une Fondation luttant contre l'illétrisme, la "Fondation Carla Bruni-Sarkozy" (avril 2009), qui s'ajoute à sa fonction d'ambassadrice des Nations Unies contre le sida.

Médiapar reprend l'enquête menée par Frédéric Martel sur cette fondation, publiée dans la version papier de Marianne du samedi 14 janvier (je n'ai pas vérifié si le site de Marianne la publie, à vous d'aller voir).

CITATION.
« Enquête sur la philanthrope Carla Bruni-Sarkozy »
"Avec sa fondation contre l’illettrisme et comme ambassadrice des Nations Unies contre le sida,
Carla Bruni-Sarkozy s’est choisi un rôle de première dame philanthrope. Mais, deux ans après sa
création, sa fondation est dans l’impasse. Ses actions concrètes contre le sida sont rares. Pis,
Marianne révèle que Carla Bruni-Sarkozy se retrouve au coeur d’un imbroglio financier susceptible
de gêner l’Elysée. Un ambassadeur français vient même d’être débarqué."
FIN DE CITATION.

C'est Laura Bush, une référence, qui a donné l'idée à Carla de devenir "first lady philantrope"

D'après l'auteur, la fondation est placée sous l'égide de la Fondation de France ce qui lui permet de rester cachée : pas de vérification des comptes, pas de personnalité morale, ni conseil d’administration, ni comptabilité propre.

En 2011, le directeur exécutif du Fonds mondial, de lutte contre le sida, le Français Michel Kazatchkine, s'aperçoit que 34 millions de dollars de subventions ont été détournés dans 4 pays africains, un audit est réalisé.
Le président du board, Simon Bland, un diplomate anglais de haut niveau, révèle à huis clos les résultats d’un nouvel audit confié à un cabinet de conseil anglais, ainsi que des documents confidentiels transmis par un ancien directeur financier du fonds.

"Il apparaît que des sommes conséquentes ont été également versées en France par le Fonds mondial en faveur des activités philanthropiques de Carla Bruni-Sarkozy et de plusieurs agences appartenant à l’un de ses amis proches. Ces contrats, attribués au mépris des procédures normales du Fonds mondial et sans appel d’offres, se montent à 3,5 millions de dollars (2,7 millions d’euros)."

Devant ce scandale, sous la pression des USA, Nicolas a viré l'ambassadeur représentant la France au Front Mondial, Patrick Debré, le 2ième de chute après DSK, et demandé à Carla de mettre unne sourdine à sa communication, lui de ne se consacrer qu'au sapin de Noël de l'Elysée.

Bilan de Carla :
CITATION.
Quant aux actions menées, les témoins et les associations interrogés sont au mieux dubitatifs, au pis, ulcérés. « Pour moi, ils ne font rien. Aucun projet n’a abouti depuis trois ans. C’est de la peopolisation », confirme l’un des meilleurs spécialistes de l’illettrisme en France. Quant à l’ambassadrice de la lutte contre le sida, son bilan est plus critique encore : le mélange des genres et l’opacité des financements du Fonds mondial discréditent de toute façon son action. Chaque année, Michelle Obama rend publics les comptes de ses activités au dollar près, et un ouvrage bilan est édité (Report To The First Lady). On est loin de cette transparence en France."
 FIN DE CITATION.

Au coeur du scandale qui touche actuellement le Fonds mondial de lutte contre le sida se trouve le
programme Born HIV Free. Cette campagne a été lancée par la première dame de France et Michel Civange, "musicien mondain, auteur de "musiques de films dont les scénarios tournent autour de la drogue, l’assassinat de policiers ou la sexualité débridée."

CITATION.
"Ainsi, des clips promotionnels de Born HIV Free, promus mondialement par Carla Bruni-Sarkozy et le Fonds mondial (les vidéos ont été vues plus de 20 millions de fois sur YouTube). Dans l’un de ses clips, Baby In The Sky, Julien Civange réutilise une chanson d’Amy Winehouse, décédée cet été d’overdose d’alcool, dont les paroles en français sont : « Il gardait sa bite trempée/J’aime la coke et moi, j’aime l’héroïne/Et la vie est comme une pipe »... Les millions de malades du sida, notamment ceux qui ont été contaminés par l’échange de seringues, apprécieront."
FIN DE CITATION.

"Born HIV Free" est une marque  appartenant à une société privée, "RH et Cie", SARL, fondée en août 2010, ayant pour gérant Julien Civange, on reste dans l'entourage de  Carla Bruni-Sarkozy.

Et voilà, je voulais vous faire connaître une nième affaire de financement opaque concernant l'Elysée.

Et à une époque où les PME sont privées de "liquide", allez voir sur Mediapar comment Sarkozy a demandé au Fonds stratégique d’investissement (FSI), financé en partie par le livret A, d’investir 10 millions d’euros d’argent public dans une société, "AD Industrie", dont le propriétaire est Alain Duménil, condamné en 2011 à un an de prison avec sursis pour banqueroute frauduleuse, et mis en cause dans de très nombreuses autres histoires, exilé en Suisse, et propriétaire d'une holding de contrôle de droit belge.

Et évidemment, dans la plus grande opacité !

Sarkozy, l'homme du chômage, de la dette et des affaires.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans La Droite
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:50

Vendredi 13, et c'est ce jour-là que ça nous tombe sur la figure,
plus de triple A, je n'arrive pas à me familiariser avec mon patronyme :
Je.n-Cl.ude Le G.rrec
c'est affreux, on a supporté 2 plans de rigueur consécutifs, des taxes, encore des taxes, rien n'y a fait, des pansements sur une jambe de bois,
et demain la TVA à 23 ou 24%,
le tonneau des Danaïdes.

Heureusement, ce vendredi, il y avait les voeux du diricteur de l'hôpital, y aller ça rassure, si on fait un malaise on est sur place, y'a des tas d'infirmières disponibles pour vous faire un bouche-à-bouche.

Devant le buffet, attendant que M. Bertrand, M. Huguet et M. le directeur terminent leur discours, les mêmes personnes se regroupent devant le buffet pour être les premières servies. On voit que c'est la crise, c'est moins garni que les années précédentes.

De temps en temps un médecin fait un petit tour, histoire de vérifier que sa maîtresse se comporte bien, c'est fou le nombre de médecins qui entretiennent une relation extra-conjugale avec le personnel en jupon.

Le monde politique est présent, en son temps, Odette ne manquait jamais cette réunion, cette année il y a une "petite" nouvelle au premier rang, je ne l'avais jamais vue, on sent que les élections approchent, mais le personnel l'a-t-il reconnue ?

Attendons mercredi pour savoir si Sarkozy va encore réduire notre pouvoir d'achat avec sa TVA+,
mais pourquoi, à la place, ne met'il pas 1 point de CSG en plus ?

Ah, joubliais, pour lui, c'est impossible, ça toucherait le capital des nantis !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Saint-Quentin
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 16:38

Après le scandale des prothèses PIP, allons-nous assister à celui des prothèses POP ?

Le "cerveaux POP", est une enveloppe de silicone industriel dans laquelle on a implanté des neurones génétiquement modifiés grâce à une exposition à un flux de neutrons "désinformatifs".

C'est au début des années 2000, et dans le plus grand des secrets, que la première expérimentation aurait eu lieu à Neuilly. Le résultat dépassant les espoirs des concepteurs, dès 2007, la pose de prothèses POP a été généralisée aux parlementaires de la droite "UMPopulaire", aux journalistes et commentateurs des médias fidèles.

le "cerveau POP" se caractérise par la soumission au maître, par la faculté de raconter des histoires à dormir debout, par l'assurance d'être seul à détenir la vérité.

A ce jour, on ne connaît qu'un seul cas d'erreur thérapeutique grave : Nadine Morano, hyperactivité, agressivité excessive, propos incohérents,....
les chercheurs pensent qu'elle a reçu des neurones soumis à une surdose de rayonnement, ou qu'elle a reçu les 3 neurones Lefebvre/Copé/Novellis.

Ce qui est dangereux pour ceux qui ont encore leur cerveau normal est que les journalistes qui possèdent le "cerveau POP" se rencontrent dans tous les médias, y compris dans les radios du service public.
C'est le cas de France Inter, quand à 7 heures 20, Dominique Seux, rédacteur en chef des ECHOS, est autorisé à défendre la France des nantis.

Ainsi je l'ai entendu dire : "j’ai cinq enfants, ce n’est pas la principale raison pour laquelle je défends le quotient familial, qui vient de débouler dans la campagne présidentielle".

Et son "cerveau POP" lui a ordonné d'affirmer que "les sujets cruciaux pour l’avenir du pays sont ailleurs", traduisons pas chez les pauvres; évidemment,son "cerveau POP"   lui intimé l'ordre d'évoquer "le cafouillage du PS sur le quotient familial", et de conclure par la nécessité "d’y voir plus clair sur le fond".

La propriété fonctionnelle du "cerveau POP" est de désinformer en cachant la vérité qui dessert les intérêts des classes aisées.

Dominique Seux aurait pu lire son propre journal (édition du 9 janvier) :
"Suppression du quotient familial : le projet du PS coûterait cher aux ménages aisés
François Hollande propose de remplacer le quotient familial par un crédit d'impôt pour chaque enfant. Dans une note de 150 pages, la direction du Trésor mesure les conséquences de la réforme : elle reviendrait à ce que les 50 % les plus riches reversent 3,5 milliards aux 50 % les plus pauvres."
http://www.lesechos.fr/economie-politique/election-presidentielle-2012/ps/0201826878451-suppression-du-quotient-familial-le-projet-du-ps-couterait-cher-aux-menages-aises-272429.php


Un "cerveau POP" est réfractaire aux arguments des autres, ceux qui, pour eux, sont dans l'erreur, comme le démontre le débat avec Bernard Maris de ce matin :
http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-economique-le-debat-eco-0

Notez que Seux parle "d'escroquerie intellectuelle", pensez donc, prendre aux riches pour donner aux pauvres, son cerveau n'a pas été programmé pour cela.

Aucune chronique de Dominique Seux n'évoque le danger de créer une TVA "sociale" à 23 ou 24% qui aurait un impact catastrophique sur le pouvoir d'achat des ménages modestes, en particulier sur les retraités et les chômeurs qui n'auraient pas de compensation salariale.

Pour un "cerveau POP" François Hollande apparaît comme "un homme dangereux" !

Quel est le passe-temps d'un Ministre inutile ?

Twitter comme le montre l'occupation de Mme Morano qui regrette de n'avoir pas été Miss France.
Quelques twittos de@nadinemorano :
JBMANDRON
JBMANDRON JBMANDRON
Avec le PS, les familles de France ne peuvent dire qu’une chose « Sauve qui peut ! » jeunesump.fr/2012/01/avec-l… via @jeunesump
Il y a 2 heures
 Retweeté par nadine__morano
Nadine Morano
nadine__morano Nadine Morano
@GG_RMC #Hollande est dangereux pour la France par ses propositions, le flou de ses intentions et par ses alliances avec les Verts !
Il y a 4 heures
Nadine Morano
nadine__morano Nadine Morano
Bon c'est vrai je ne suis pas une miss France mais je suis quand même une élue de France et une Ministre de France :-)
Nadine Morano
nadine__morano Nadine Morano
Discussions animées sur le quotient familial. Attachement réel à notre politique familiale. Vraiment #Hollande a tort !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans La Droite
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 16:47

Ah, elle serait belle la France d'après 2012 avec Sarkozy !

Pour s'en rendre compte il suffit de lire l'édition du Val-de-Marne du Parisien qui rend public le courrier reçu par un chômeur en fin de droit de Chevilly-Larue. Le directeur départemental du travail lui accorde le renouvellement de son allocation de solidarité spécifique pour six mois (chouette, merci Sarko !), mais plus bas dans la missive, le chômeur apprend qu'il va toucher 3 euros par mois, soit 10 centimes par jour !!!
Cet homme n'a qu'une solution pour se nourrir : se rendre au Fouquet's, cette "brasserie populaire" d'après Christian Estrosi, mais attention le prix d'une bière affiché "9" est bien en euro pas en centimes.

La semaine prochaine va s'ouvrir le fabuleux "sommet social" au cours duquel les syndicats apprendront que l'affaire est bouclée, on leur accordera quelques minutes pour donner leur avis. Mme Parisot, présidente du MEDEF, déplorera le coût excessif du travail, le poids des charges qui pèse sur l'entreprise, obstacle à une juste augmentation des profits du patronat courageux, de l'absurdité des 35 heures.....

Et elle sera entendue, quant aux syndicalistes on leur dira qu'on n'a pas le choix, TVA sociale à 23%, passage aux 39 heures payées 35,... "signez là", c'est pour l'emploi, et merci d'être venus participer à mon Sommet Social.


Avant toute tentative de grignotter un peu plus le contrat social, l'idéal est de préparer l'opinion quelques jours avant de sortir le couteau à trancher les acquis sociaux.

L'UMP a trouvé son "homme", le patron de l'institut COE-REXECODE proche, même très proche du patronat, qui sort une étude démontrant que les salariés français sont les plus "cossards" d'Europe, dans la ligne de mire : le Sommet Social et les 35 heures.
 
Aussitôt, le journal de l'avioneur qui ne vend son Rafale qu'à la France et qui appartient au premier cercle des donateurs de Sarkozy, titre : "Les Français travaillent chaque année six semaines de moins que les Allemands."
Sacré Figaro, la "pravda" de l'Elysée !

En effet, c'est tout un autre son de cloche qu'on peut lire dans Les Echos qui signale que cette étude ne porte que sur les salariés à temps plein, excluant les travailleurs à temps partiel et les travailleurs indépendants. En quelque sorte, on ne parle que des statistiques favorables à la conclusion souhaitée.
Les Echos signale également que les conclusions de COE-REXCODe et du Figaro sont loin d'être partagées par l'ensemble des observateurs économiques comme l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE).

Selon l'enquête de l'institut européen Eurostat, la durée hebdomadaire du travail était en 2007 de 38 heures en France contre 37,9 heures dans l'Europe des 27. Au Royaume-Uni et aux États-Unis – pays souvent cités en exemple pour prôner une augmentation du temps de travail – la durée moyenne est respectivement de 36,9 et 33,7 heures par semaine...
En Europe, le temps de travail des Français est ainsi supérieur à celui des allemands, des danois, des suédois, des finlandais, des hollandais, des irlandais et des anglais.

Seuls les estoniens, les croates, les slovènes ou  les grecs travaillent davantage que les "Gaulois".

Ces données, pourraient démontrer que  plus un pays est développé économiquement plus la durée moyenne du temps de travail diminue...
Arriver à produire plus en travaillant moins est donc un réel signe de progrès économique et non l'inverse, qui pourra faire comprendre cette évidence à un UMP borné ?

Tous les efforts de ce gouvernement (et de ceux qui l'ont précédé entre 2002 et 2007 portent sur la disparition de la durée légale du travail (de ceux qui en ont encore un), les 35 heures largement appréciées, alors qu'on souhaiterait que cette énergie serve à procurer du travail à ceux qui n'en ont pas.
 
Le chômage de masse est un cuisant échec de ce quinquénat.


Plus de 20 taxes nouvelles, ça vous a plu !
Bientôt 10% de chômeurs dans la seule catégorie A, ça vous plaît !
Vous trouvez que 5 semaines de congés c'est trop !
Pour sauver les banques vous êtes prêt à travailler 39 heures payées 35 !
Déremboursements de médicaments, dépassements d'honoraires médicaux, ça vous a  plu !
Hausse du prix des produits alimentaires de base (plus de 4% en 2011 (d'après Famille Rurale), ça vous ravit !
Prix de l'essence supérieur à celui de 2008 alors que le prix du baril est inférieur à ce qu'il était à cette époque, vous appréciez !
Aimez-vous les loyers de 500 à 800 euros pour des logements moyens ?
.....
Si toutes les réponses sont positives, reconduisez Sarkozy pour 5 ans d'austérité, ce ne sera pas pire que la guerre, mais vous découvrirez la vraie misère.
 Ah, elle serait belle la France d'après 2012 avec Sarkozy !

Pour s'en rendre compte il suffit de lire l'édition du Val-de-Marne du Parisien qui rend public le courrier reçu par un chômeur en fin de droit de Chevilly-Larue. Le directeur départemental du travail lui accorde le renouvellement de son allocation de solidarité spécifique pour six mois (chouette, merci Sarko !), mais plus bas dans la missive, le chômeur apprend qu'il va toucher 3 euros par mois, soit 10 centimes par jour !!!
Cet homme n'a qu'une solution pour se nourrir : se rendre au Fouquet's, cette "brasserie populaire" d'après Christian Estrosi, mais attention le prix d'une bière affiché "9" est bien en euro pas en centimes.

La semaine prochaine va s'ouvrir le fabuleux "sommet social" au cours duquel les syndicats apprendront que l'affaire est bouclée, on leur accordera quelques minutes pour donner leur avis. Mme Parisot, présidente du MEDEF, déplorera le coût excessif du travail, le poids des charges qui pèse sur l'entreprise, obstacle à une juste augmentation des profits du patronat courageux, de l'absurdité des 35 heures.....

Et elle sera entendue, quant aux syndicalistes on leur dira qu'on n'a pas le choix, TVA sociale à 23%, passage aux 39 heures payées 35,... "signez là", c'est pour l'emploi, et merci d'être venus participer à mon Sommet Social.


Avant toute tentative de grignotter un peu plus le contrat social, l'idéal est de préparer l'opinion quelques jours avant de sortir le couteau à trancher les acquis sociaux.

L'UMP a trouvé son "homme", le patron de l'institut COE-REXECODE proche, même très proche du patronat, qui sort une étude démontrant que les salariés français sont les plus "cossards" d'Europe, dans la ligne de mire : le Sommet Social et les 35 heures.
 
Aussitôt, le journal de l'avioneur qui ne vend son Rafale qu'à la France et qui appartient au premier cercle des donateurs de Sarkozy, titre : "Les Français travaillent chaque année six semaines de moins que les Allemands."
Sacré Figaro, la "pravda" de l'Elysée !

En effet, c'est tout un autre son de cloche qu'on peut lire dans Les Echos qui signale que cette étude ne porte que sur les salariés à temps plein, excluant les travailleurs à temps partiel et les travailleurs indépendants. En quelque sorte, on ne parle que des statistiques favorables à la conclusion souhaitée.
Les Echos signale également que les conclusions de COE-REXCODe et du Figaro sont loin d'être partagées par l'ensemble des observateurs économiques comme l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE).

Selon l'enquête de l'institut européen Eurostat, la durée hebdomadaire du travail était en 2007 de 38 heures en France contre 37,9 heures dans l'Europe des 27. Au Royaume-Uni et aux États-Unis – pays souvent cités en exemple pour prôner une augmentation du temps de travail – la durée moyenne est respectivement de 36,9 et 33,7 heures par semaine...
En Europe, le temps de travail des Français est ainsi supérieur à celui des allemands, des danois, des suédois, des finlandais, des hollandais, des irlandais et des anglais.

Seuls les estoniens, les croates, les slovènes ou  les grecs travaillent davantage que les "Gaulois".

Ces données, pourraient démontrer que  plus un pays est développé économiquement plus la durée moyenne du temps de travail diminue...
Arriver à produire plus en travaillant moins est donc un réel signe de progrès économique et non l'inverse, qui pourra faire comprendre cette évidence à un UMP borné ?

Tous les efforts de ce gouvernement (et de ceux qui l'ont précédé entre 2002 et 2007 portent sur la disparition de la durée légale du travail (de ceux qui en ont encore un), les 35 heures largement appréciées, alors qu'on souhaiterait que cette énergie serve à procurer du travail à ceux qui n'en ont pas.
 
Le chômage de masse est un cuisant échec de ce quinquénat.


Plus de 20 taxes nouvelles, ça vous a plu !
Bientôt 10% de chômeurs dans la seule catégorie A, ça vous plaît !
Vous trouvez que 5 semaines de congés c'est trop !
Pour sauver les banques vous êtes prêt à travailler 39 heures payées 35 !
Déremboursements de médicaments, dépassements d'honoraires médicaux, ça vous a  plu !
Hausse du prix des produits alimentaires de base (plus de 4% en 2011 (d'après Famille Rurale), ça vous ravit !
Prix de l'essence supérieur à celui de 2008 alors que le prix du baril est inférieur à ce qu'il était à cette époque, vous appréciez !
Aimez-vous les loyers de 500 à 800 euros pour des logements moyens ?
.....
Si toutes les réponses sont positives, reconduisez Sarkozy pour 5 ans d'austérité, ce ne sera pas pire que la guerre, mais vous découvrirez la vraie misère.
 Ah, elle serait belle la France d'après 2012 avec Sarkozy !

Pour s'en rendre compte il suffit de lire l'édition du Val-de-Marne du Parisien qui rend public le courrier reçu par un chômeur en fin de droit de Chevilly-Larue. Le directeur départemental du travail lui accorde le renouvellement de son allocation de solidarité spécifique pour six mois (chouette, merci Sarko !), mais plus bas dans la missive, le chômeur apprend qu'il va toucher 3 euros par mois, soit 10 centimes par jour !!!
Cet homme n'a qu'une solution pour se nourrir : se rendre au Fouquet's, cette "brasserie populaire" d'après Christian Estrosi, mais attention le prix d'une bière affiché "9" est bien en euro pas en centimes.

La semaine prochaine va s'ouvrir le fabuleux "sommet social" au cours duquel les syndicats apprendront que l'affaire est bouclée, on leur accordera quelques minutes pour donner leur avis. Mme Parisot, présidente du MEDEF, déplorera le coût excessif du travail, le poids des charges qui pèse sur l'entreprise, obstacle à une juste augmentation des profits du patronat courageux, de l'absurdité des 35 heures.....

Et elle sera entendue, quant aux syndicalistes on leur dira qu'on n'a pas le choix, TVA sociale à 23%, passage aux 39 heures payées 35,... "signez là", c'est pour l'emploi, et merci d'être venus participer à mon Sommet Social.


Avant toute tentative de grignotter un peu plus le contrat social, l'idéal est de préparer l'opinion quelques jours avant de sortir le couteau à trancher les acquis sociaux.

L'UMP a trouvé son "homme", le patron de l'institut COE-REXECODE proche, même très proche du patronat, qui sort une étude démontrant que les salariés français sont les plus "cossards" d'Europe, dans la ligne de mire : le Sommet Social et les 35 heures.
 
Aussitôt, le journal de l'avioneur qui ne vend son Rafale qu'à la France et qui appartient au premier cercle des donateurs de Sarkozy, titre : "Les Français travaillent chaque année six semaines de moins que les Allemands."
Sacré Figaro, la "pravda" de l'Elysée !

En effet, c'est tout un autre son de cloche qu'on peut lire dans Les Echos qui signale que cette étude ne porte que sur les salariés à temps plein, excluant les travailleurs à temps partiel et les travailleurs indépendants. En quelque sorte, on ne parle que des statistiques favorables à la conclusion souhaitée.
Les Echos signale également que les conclusions de COE-REXCODe et du Figaro sont loin d'être partagées par l'ensemble des observateurs économiques comme l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE).

Selon l'enquête de l'institut européen Eurostat, la durée hebdomadaire du travail était en 2007 de 38 heures en France contre 37,9 heures dans l'Europe des 27. Au Royaume-Uni et aux États-Unis – pays souvent cités en exemple pour prôner une augmentation du temps de travail – la durée moyenne est respectivement de 36,9 et 33,7 heures par semaine...
En Europe, le temps de travail des Français est ainsi supérieur à celui des allemands, des danois, des suédois, des finlandais, des hollandais, des irlandais et des anglais.

Seuls les estoniens, les croates, les slovènes ou  les grecs travaillent davantage que les "Gaulois".

Ces données, pourraient démontrer que  plus un pays est développé économiquement plus la durée moyenne du temps de travail diminue...
Arriver à produire plus en travaillant moins est donc un réel signe de progrès économique et non l'inverse, qui pourra faire comprendre cette évidence à un UMP borné ?

Tous les efforts de ce gouvernement (et de ceux qui l'ont précédé entre 2002 et 2007 portent sur la disparition de la durée légale du travail (de ceux qui en ont encore un), les 35 heures largement appréciées, alors qu'on souhaiterait que cette énergie serve à procurer du travail à ceux qui n'en ont pas.
 
Le chômage de masse est un cuisant échec de ce quinquénat.


Plus de 20 taxes nouvelles, ça vous a plu !
Bientôt 10% de chômeurs dans la seule catégorie A, ça vous plaît !
Vous trouvez que 5 semaines de congés c'est trop !
Pour sauver les banques vous êtes prêt à travailler 39 heures payées 35 !
Déremboursements de médicaments, dépassements d'honoraires médicaux, ça vous a  plu !
Hausse du prix des produits alimentaires de base (plus de 4% en 2011 (d'après Famille Rurale), ça vous ravit !
Prix de l'essence supérieur à celui de 2008 alors que le prix du baril est inférieur à ce qu'il était à cette époque, vous appréciez !
Aimez-vous les loyers de 500 à 800 euros pour des logements moyens ?
.....
Si toutes les réponses sont positives, reconduisez Sarkozy pour 5 ans d'austérité, ce ne sera pas pire que la guerre, mais vous découvrirez la vraie misère.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans La Droite
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:11

A l'approche d'une élection qui semble perdue, la fébrilité voire la médiocrité gagne les dirigeants du parti-sortant qui présente un bilan aussi catastrophique, bilan qui contraint son candidat-potentiel à se cacher dans ses habits trop grands pour lui.

Avant de partir, le président s'empresse de satisfaire le patronat avec la "TVA+4", projet antisocial mal ficelé, jure qu'il va taxer les transactions financières quand il suffirait qu'il signe le décret d'application de la loi votée en 2001, dénature le projet de modification du quotient familial proposé par François Hollande, QF qui aujourd'ui favorise les ménages aisés.

Ses chiens-de-garde aboient à tout-vent, à l'image de Nadine Morano, que personne n'arrive à débrancher.


Lundi dernier, évitant de parler du bilan lamentable de son gouvernement, François Fillon est sorti de son rôle, pour tacler François Hollande et Ségolène Royal.

1/ Pour Fillonvs Hollande :
«A écouter M. Hollande, tout n’est qu’échec, iniquité, désolation […] Je combats cette maladie, cette sorte de scorpionite qui consiste à nous envenimer pour mieux croire au mythe du phénix qui renaît de ses cendres».

Le soir même, François Hollande lui a répondu dans "Le Grand journal de Canal +" :
«Je dois faire peur pour que le Premier ministre (me) consacre quelques minutes de ses voeux aux Français [] Si «je marche sur l'eau, on viendra dire bientôt que je ne sais pas nager [] En disant que la France est en mauvais état, je ne fais que traduire ce que constatent nos compatriotes»

L'humour est la meilleure réponse à la connerie infantile.


2/ Fillon n'a pas oublié Ségolène Royal :
«Notre bilan n’a ni besoin d’être encensé, ni besoin d’être noirci. […] Déjà ce qui a été fait par le Président est exceptionnellement courageux. Et je ne sais pas dans quel état serait aujourd’hui la France si elle était dirigée depuis 2007 par Madame Royal.»

L'équipe de Ségolène n'a pas tardé à répondre à François Fillon en lui ouvrant les yeux sur son bilan de 5 ans de gouvernement :
CITATION.
"Monsieur Fillon lit donc dans la boule de cristal, et comme dans un mauvais roman de politique fiction, se demande ce qu’aurait été la France si elle avait été dirigée depuis 2007 par Ségolène ROYAL. Au delà du mépris bien naturel d’une droite qui refuse culturellement d’admettre l’idée même de l’alternance, nous savons ce qu’est la France de Nicolas Sarkozy :
- 600 milliards de dette supplémentaire,
- 1 million de chômeurs supplémentaires,
- 80.000 suppressions de postes dans l’éducation nationale,
- 21% de violences contre les personnes supplémentaires,
- 350.000 emplois industriels perdus depuis 2007.
Voilà ce qu’aurait été en revanche, la France de Ségolène Royal :
- La France de l’ordre économique, social et écologique juste,
- La France de l’excellence environnementale,
- La France de la ré-industrialisation et de la mutation écologique de l’économie,
- La France de l’Education Nationale comme priorité absolue,
- La France du soutien aux PME,
- La France de l’ordre international juste.
Monsieur Fillon ne dit pas que si Ségolène Royal avait bénéficié de soutiens financiers aussi importants que ceux de Nicolas Sarkozy, elle aurait été très certainement élue et le visage de la France serait différent : une France juste et unie. Monsieur Fillon peut donc gloser autant qu’il veut sur cette politique fiction, la réalité est bien là. Nicolas Sarkozy et son gouvernement n’échapperont pas à leur bilan et au jugement des Français."
FIN DE CITATION.
Source : L’équipe de Ségolène Royal
http://desirsdavenir.blog.fr/2012/01/10/reponse-a-francois-fillon-12421011/

Au sujet du financement illégal d'une campagne électorale, l'ombe des enveloppes de Mme Bettencourt ne quitte pas Sarkozy.
D'après Sud-Ouest, les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 vont être éxaminés par la justice
"Les comptes de campagne pour l'élection présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy font désormais l'objet d'une réquisition judiciaire.
Le millier de documents déposés à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) retraçant les dépenses et surtout les recettes déclarées par le candidat devrait être prochainement passé au peigne fin par des juges d'instruction.
Selon nos informations, ces réquisitions toucheraient un des volets de la tentaculaire affaire Bettencourt instruite à Bordeaux.
Depuis près d'un an le juge Jean-Michel Gentil mène des investigations tous azimuts ayant notamment conduit avant Noël à la mise en examen de François-Marie Banier et du gestionnaire de fortune Patrice de Maistre....."

Lire la suite :
http://www.sudouest.fr/2012/01/10/les-comptes-de-campagne-de-nicolas-sarkozy-bientot-saisis-par-la-j

Décidément, Karachigate et maintenant Bettencourt, l'UMP a le don pour trouver de l'argent sale !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans La Droite
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 13:57

La 2e circonscription de Saint-Quentin n'échappe pas à la mode de la multiplication des candidatures, dans 2 mois, il y aura plus de candidats que d'électeurs.

Chaque jour (ou presque), la presse locale annonce de nouvelles candidatures aux législatives.
Yannick Lejeune sera le candidat du Front national, rappelons que ce parti a éliminé la candidate socialiste, Mme Berlemont, au premier tour des dernières cantonales, dans une élection peu favorable au FN et dans un canton imperdable pour la gauche dans la situation de l'époque, un 21 avril local.
L'Aisne Nouvelle annonce la venue de Bruno Gollnisch à Vendeuil (Vendeuil, pourquoi ce village ?), et la visite possible de Marine Le Pen à Saint-Quentin, attirée par la présence du Maire/Ministre, qui d'autre pourrait motiver un tel déplacement ?
Si cela se produit, espérons que la gauche ne manifestera pas stupidement, apportant ainsi de l'eau au moulin à un parti légal qui adore jouer la victimisation.

Samedi, nous apprenions la candidature de Michel Aurigny pour le Parti Ouvrier Indépendant (POI), déjà candidat aux dernières cantonales avec un score honorable.
Si Michel aurigny a gagné en popularité, nous le devons à Anne Ferreira qui l'a imposé en 2008 dans l'accord de liste municipale passé dans le dos des militants.
Au Conseil Municipal, de loin, c'est Michel Aurigny qui fait les interventions les plus sérieuses, les plus argumentées.
Je ne partage pas ses propos dans l'Aisne de samedi : "au premier tour, on choisit, au second on élimine". Les électeurs d'aujourd'ui éliminent aussi dès le premier tour, les élections, nationales ou locales, de ces 10 dernières années nous le prouvent.

Ce matin la presse annonce 2 nouvelles candidatures à gauche : Guy Fontaine/Laurianne Haluchon et Corinne Bécourt/Olivier Tournay.
Guy Fontaine se présente sous la couleur "Front de Gauche", candidature logique qui découle des accords passés entre le PCF et le "Parti de gauche" (PG) de JL Mélenchon; la candidature de Mme Bécourt est un schisme décidé par les réfractaires du "vilage gaulois" saint-quentinois habités par les communistes nostalgiques de Thorez, Marchais ou Gremetz.


Cela fait pas mal de candidats à gauche, la carte de la cantine propose de nombreux menus, c'est le signe d'un parti socialiste saint-quentinois particulièrement faible, sans "tête d'affiche" rassembleuse et alléchante.

La preuve est la "claque" reçue par Anne Ferreira à Jussy, vendredi dernier, que certains qualifient de "curieux incident".
La candidate socialiste aux législatives, traversant Jussy, voyant de la lumière dans la salle polyvalente, a décidé d'aller y jeter un oeil, dès fois qu'il y ait un coup à boire.
Ni le Maire, Richard Trépant, ni les citoyens présents ne se sont aperçu de la présence de l'illustre visiteur, encore un complot monté par Xavier Bertrand, d'après l'intéressée.

Allez, du courage, le virus du "candidatisme" fera encore de nouvelles victimes !

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Saint-Quentin
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 17:51

 

En lisant Les EChos de ce matin, je constate que, bien conseillé par Michel Sapin, François Hollande a une excellente idée en supprimant la niche fiscale "quotient familial" (QF)pour la remplacer par une mesure favorable aux petits et moyens salariés et aux 50% de ménages non imposables (qui, pour cette raison, ne bébéficient pas de ce cadeau fiscal).

Le QF sert à calculer votre impôt sur le revenu en fonction du nombre de parts dont vous disposez : célibataire, 1 part; couple, 2 parts; couple avec 1 enfant, 2,5 parts.....
Avoir des enfants vous permet de bénéficier d'un abattement fiscal, Michel Sapin a calculé que "un enfant apporte » 269 euros par an à un ménage gagnant deux fois le SMIC et près de dix fois plus (2 200 euros) à un ménage gagnant 15 fois le SMIC : "Aujourd'hui, un enfant de riche apporte une baisse d'impôt beaucoup plus importante qu'un enfant de pauvre. Est-ce normal ?"

François Hollande propose de remplacer le QF par un crédit d'impôt, c'est-à-dire un chèque versé à tous, y compris aux non-imposables.

La direction du Trésor vient de publier une note encourageante au sujet de ce projet : rendement constant pour l'Etat, réduction réelle des inégalités (le crédit d'impôt est en effet le seul à bénéficier aux non-imposables).

La note précise : "la moitié la plus riche de la population reverserait 3,5 milliards d'euros à la moitié la plus pauvre (...) elle ferait près de 5 millions de gagnants (à hauteur de 829 euros par an en moyenne) et un peu moins de 4,5 millions de perdants (à hauteur de 931 euros en moyenne). Pour près de deux tiers des ménages, la réforme serait neutre. Les gagnants se situeraient parmi les ménages gagnant jusqu'à 3 SMIC (soit 4 200 euros brut par mois). L'impact serait défavorable au-delà. Les pertes seraient considérables pour les familles de plus de trois enfants aux revenus élevés. Elles perdraient jusqu'à 1 692 euros pour chacun des deux premiers enfants, 3 384 euros pour chacun des suivants"

Cette réforme serait une véritable rupture avec la politique menée par M. Sarkozy, qui a contribué à renforcer les inégalités au profit des antis.

Verrat-elle le jour ?
L'avenir nous le dira, car, François Hollande élu, il devra faire face à la désinformation des médias, et surtout au lobbying des associations influentes de défense des intérêts des familles aisées, entre 1997 et 2002 Jospin a reculé quand il proposait de plafonner les aides familiales.

Repost 0
Published by JC Le Garrec - dans Parti Socialiste
commenter cet article

Articles Récents