Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 23:23

Quelques réactions sur le lynchage d'alain Duhamel; un centriste part, un sarkolâtre le remplace !
François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste :
«Les opinions de ce journaliste sont en effet connues, il les exprime suffisamment et depuis de nombreuses années dans tant d'éditoriaux de la presse écrite. Il y a donc quelque hypocrisie à les découvrir  aujourd'hui et à les utiliser pour le priver d'intervenir, même dans ce moment sensible qu'est une campagne présidentielle», ajoute-t-il, estimant que «le pluralisme dans les médias mérite mieux que l'application de règles sommaires». «La voix d'Alain
Duhamel, qui n'a jamais été particulièrement indulgent à l'égard du Parti socialiste et de sa candidate, nous manquera».

La société des journalistes de RTL «prend acte et se félicite» de cette décision, au nom du «principe de neutralité de l'antenne de RTL, particulièrement en cette période électorale. A ce titre, elle salue le sens de la responsabilité d'Alain Duhamel qui a tenu à préserver l'impartialité de l'antenne de RTL.»

Jean-François Kahn, au nom de la rédaction de Marianne :
«Libérez Alain Duhamel!» «Ses éditoriaux depuis quelques temps évoluaient plutôt vers une préférence pour Nicolas Sarkozy. Or nul n'aurait songé à le sanctionner pour cela. Tous les journalistes (...) qui ne dissimulent pas leur sarkozysme militant ont parfaitement le droit de manifester jour après jour leurs préférences mais le seul fait d'avoir incidemment, même de façon critique il y a quatre mois laissé entendre qu'on pourrait à la rigueur voter Bayrou vaut exclusion et supension. (…) Cela en dit long sur la mise en coupe réglée des médias, y compris ceux de service public.»

Rachid Arhab, chargé des questions de déontologie au sein du CSA:
 «Je trouve justifié et normal qu'un journaliste puisse avoir des opinions et choisir un candidat. Mais en même temps, le journaliste de télévision est tenu (...) à une obligation de réserve. (…) Les journalistes ne doivent pas être suspectés.»

Mehdi Ouraoui, militant PS, sur son blog
«Qu'un journaliste fasse clairement connaître son choix ne nuit pas, bien au contraire, au travail d'information des citoyens. Duhamel, commentateur brillant de la vie politique, vient de porter un coup au mythe de l'objectivité journalistique formelle qui ne sert, trop souvent, qu'à dissimuler les connivences.
Le coup est d'autant plus violent qu'il vient d'un "initié".»

PEP > iPol, sur le blog de Versac
«Les réactions de France 2 et RTL sont totalement disproportionnées et inquiétantes. Alain Duhamel serait centriste? Quel scoop ! Cela fait trente ans qu'il soutient les candidats du centre, de Giscard à Barre. Un journaliste a quand même le droit d'afficher ses opinions, cela ne remet pas en cause son professionalisme.
Depuis quand les éditorialistes politiques doivent-ils être neutres? Les médias ne savent plus quoi faire pour prouver leur indépendance. Est-ce bon signe?»

Sur Netpolitique
«Monsieur Duhamel, une seule solution: devenez blogueur, c'est encore le meilleur moyen de faire du journalisme d'opinion.

Quant à François Bayrou, il a peut-être perdu un chroniqueur favorable (et encore, Duhamel n'est pas avare de critiques), mais il y gagne une nouvelle opportunité de critiquer les médias. Ses proches montent déjà au créneau et crient au délit d'opinion.»

Guy Birenbaum
«Le "sacrifice" de Duhamel?
Gare aux excès!
Ce n'est pas Mozart qu'on assassine.
Rien qu'une farce de plus.
Une farce tragique.
Un vrai leurre.»

Jean-Michel Apathie
«Dans sa vraie vie professionnelle, Alain Duhamel est capable de distance et d'objectivité. Mais cet aveu public introduit le soupçon sur sa bonne foi.
C'est parce qu'il en a eu tout de suite la claire conscience qu'Alain Duhamel, en accord avec la direction de RTL, a souhaité se mettre en retrait sur l'antenne. Il participera à des débats, durant la campagne, et son expertise sera précieuse, mais il n'incarnera plus la ligne éditoriale de RTL, car cela
lui est devenu plus délicat.»

Embruns
«Voyez-vous, être journaliste, c’est être un eunuque de l’engagement politique. Révéler ses penchants, c’est une faute professionnelle grave. Enfin, une
faute caractérisée s’il y a un vidéo-blogueur. Car, entre amis, entre gens du même monde, entre deux petits-fours et coupes de champagne, il n’y a pas de problème, c’est le fameux “off”. (…) Quellle hypocrisie. Entre initiés, on peut savoir qui vote quoi et qui baise qui (les deux sont parfois liés dans le monde des grands médias), mais que le quidam sache que le cœur d’Alain Duhamel penche pour Bayrou, même si l’éditorialiste n’épargne pas ses critiques pour son poulain, voici tout l’établissement en émoi, l’édifice des petites connivences ébranlé, voire la démocratie menacée.»
   
Remarque : alain Duhamel sera remplacé sur RTL par Franz-Olivier Giesbert qui ne se cache pas pour dire qu'il soutient Sarkozy !

Partager cet article

Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article

commentaires

Articles Récents