Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 22:34

Le pauvre, il n'a plus de programme !
A lire dans Le Monde du 17 février.
L’UMP corrige la copie de Sarkozy
Le programme économique et social du candidat pourrait être revu à la

baisse
Les promesses économiques et fiscales de Nicolas Sarkozy auraientelles

du plomb dans l’aile ? Pressé
par ses principaux conseillers budgétaires de ne pas faire de promesses

qui compromettraient le rétablissement des finances publiques, le

candidat de l’UMP va devoir revoir à la baisse ses ambitions.
Sous la houlette de François Fillon, responsable du programme, s’est

réunie, jeudi 15 février, une cellule d’« ajustement » comprenant

Pierre Méhaignerie, Gilles Carrez et Alain Lambert, et à laquelle a été

associé Christian Blanc, ex-apparenté UDF. Objectif de ce rendezvous :

limiter effectivement à 30 milliards d’euros sur cinq ans les dépenses

nouvelles, de façon à ramener la dette au-dessous de 60 % du produit

intérieur brut (PIB) en 2012, aunomde la nécessaire solidarité avec les

jeunes générations.
Plusieurs propositions de M. Sarkozy pourraient être différées ou

étalées dans le temps. L’allocation dès le premier enfant n’est

désormais envisagée qu’« en fonction de la croissance et en tout cas

pas les premiers mois ». Le bouclier fiscal dépendra lui aussi de

l’état de l’économie.
L’intégration de la CSG est remise en question. L’exonération des

droits de succession sera moins importante.
Quant à la baisse de 4 points des prélèvements obligatoires, elle est

ugée irréaliste.
« On peut espérer baisser de 1 point d’ici à la fin de la législature,

pas plus », estime M. Méhaignerie.
Patrick Roger

Partager cet article

Repost 0
Published by quintinus
commenter cet article

commentaires

Articles Récents